Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, renversé puis abandonné par le véhicule d'un ministère, un enfant en sang récupéré par les siens
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, renversé puis abandonné par le véhicule d'un ministère, un enfant en sang récupéré par les siens

 
 
 
 8198 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 18 septembre 2020 - 07:55

Diarra Mohamed Lamine étendu chez ses parents à Bouaké (ph KOACI) 



Le 10 septembre dernier aux alentours de 15 heures, un adolescent du nom de Diarra Mohamed Lamine, âgé de 09 ans, élève en classe de CE1, a été victime d'un accident de la circulation sur la grande voie au niveau de l'ancien corridor Nord de Bouaké comme rapporté à KOACI par Diarra Assanatou, la sœur de l'accidenté.


Selon les informations recueillies, un véhicule gouvernemental de type 4×4 immatriculé D33536, que conduisait le nommé Soro F qui serait en partance pour Korhogo, a percuté le petit Mohamed Lamine qui était à quelques mètres de la chaussée. Après le choc qui a trimbalé l'enfant sur un côté de la route, Soro F le conducteur s'arrête pour constater les dégâts. Quelques instants après, la police arrive sur le site de l'accident et après des échanges en aparté entre Soro F et le policier, le chauffeur aurait été envoyé à la préfecture de police puis relâché.


 

« Après l'accident, il y a un policier qui s'est rendu sur le lieu et celui qui a fait l'accident l'a prit de côté et on ne sait pas ce qu'ils ont dit mais après la police, sans même faire le constat, a amené le monsieur dans leurs locaux et ils sont allés le libérer. Le monsieur a laisser son numéro mais le policier a refusé de nous mettre en contact. On dit qu'il travaille pour le ministère de l'Agriculture et du Développement Rural et qu'il partait en mission. Ils n'ont pas cherché à voir la famille de l'enfant, ni voir comment allait l'enfant. (...)


On est allé dire au policier de nous donner le numéro du conducteur et il dit non que lorsqu'une voiture a l'assurance et qu'elle te cogne, c'est comme ça. Il nous dit d'attendre d'abord et aussi qu'on paye tous les frais de l'hôpital avec nos moyens et que lorsque l'assurance sera prête, ils vont donner nos contacts à l'assurance pour nous gérer (...) Un jour après, je suis retournée à la police pour voir le policier et il me dit ce que nous on peut faire, on n'a qu'à le faire (...) Mon frère a perdu ses dents et il n'arrive même plus à parler comme avant.» témoigne Diarra Assanatou, la sœur aînée de Diarra Mohamed Lamine.


Essayant à notre tour d'en savoir un peu plus avec les acteurs du drame, nos tentatives d'entrer en contact avec ces derniers se sont avérées vaines. En attendant une réaction des autorités compétentes, le petit Mohamed Lamine avec le visage tuméfié, demeure jusqu'à ce jeudi 17 septembre, une semaine après l'accident, dans la main de ses parents qui à les en croire, ont du mal à joindre les deux bouts. Ces derniers en sanglots, espèrent du jour au lendemain, une aide d'une bonne volonté qui leur permettra de soigner leur enfant décemment.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, détruite depuis quatre ans, la préfecture de r...
 
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, détruite depuis quatre ans, la préfecture de région réhabilitée accueille Tuo Fozié
Société
 
Côte d'Ivoire : Malgré la levée du mot d'ordre de la Fesci, par précau...
 
 
Côte d'Ivoire : Malgré la levée du mot d'ordre de la Fesci, par précaution, fermeture des écoles françaises demain mardi
Côte d'Ivoire : Qui a réellement tué le manifestant de Bonoua?
Société
Côte d'Ivoire : Qui a réellement tué le manifestant de Bonoua?
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Afrique du Sud : Covid-19, le ministre de la santé et son épouse contaminés
Société
Afrique du Sud : Covid-19, le ministre de la santé et son épouse...
Afrique du Sud il y a 5 heures
 
Ghana :  Rentrée universitaire en janvier 2021
Société
Ghana : Rentrée universitaire en janvier 2021
Ghana il y a 5 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, renversé puis abandonné par le véhicule d'un ministère, un enfant en sang récupéré par les siens
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Nous@dabord
Eh oui !!!!! Il n'y aura pas cette bande des musclés bandés derriére leurs claviers pour il ne serait ce que souhaiter un prompt rétablissement au môme dont les parents déjá demunis ne savent pas á quel saint se vouer? Á croire qu'il n'y a que les Sujets attraits á la politique qui les font bander? Que les prix des denrées alimentaires augmentent ! Que le prix de l'électricité augmente ! Que les prix d'inscription dans nos écoles et Universités augmentent! Que les demunis n'aient pas de soins dans nos hôpitaux….. Tout ça ne leur dit ABSOLUMENT RIEN Mais dés qu'ils'agit de Soro , Bédié , ADO, Gbagbo , Affi ….. La toile vibre…. Mais sachez une chose ces politicards s'en fichent de vos vies ou de vos existences…. Aprés encore leurs descendants viendront gouverner vos descendants …. Bande d'IDIOTS...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Le vrai visage du rdr et affidés. Comment percuter un enfant et ne pas avoir le sens de le conduire à l'hôpital?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
horus
Nul ne doit être au dessus des lois,. mais hélas,la loie ne s applique seulement qu a ceux qui ne sont pas du même bord qu eu,nous sommes pour un bétail.si on ne tue pas a la kalachnikov ou au pistolet,on meurt a petit feu dans leurs prison,. maintenant leurs véhicules nous tue nos enfants sans que justice ne soit rendu.???
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A 12 jours de la présidentielle, la Cedeao ne relève pas d'urgence particulière, nouveau revers pour l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, boycott actif de Bedié et Affi car pas assez de...
 
5121
Oui
65%  
 
2482
Non
32%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement