Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Décision de la CADHP en faveur de Gbagbo, EDS invite Alassane Ouattara à tirer toutes les conséquences de cette ordonnance
 

Côte d'Ivoire : Décision de la CADHP en faveur de Gbagbo, EDS invite Alassane Ouattara à tirer toutes les conséquences de cette ordonnance

 
 
 
 7174 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 26 septembre 2020 - 17:28

Ouégnin, Assoa Adou ce samedi à Cocody (Ph KOACI)


La cour Africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) a rendu une décision hier vendredi 25 septembre 2020 ordonnant à la République de Côte d’Ivoire de rétablir l’intégralité des droits civils et politiques de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, radié de la liste électorale par la commission électorale indépendante (CEI).


Dans cette décision, la CADHP évoque les conditions d’extrême gravité, d’urgence et de prévention de dommages irréparables liés à la proximité de l’élection présidentielle.


Laurent Gbagbo radié de la liste électorale pour sa condamnation par défaut par la justice ivoirienne dans l'affaire dite de la "casse de la BCEAO (banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest", la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) avait par le biais de son avocat Me Claude Maintenon, en vain, saisi la justice ivoirienne pour que tous les obstacles empêchant Laurent Gbagbo de participer à l'élection présidentielle de 2020 soient levés.


 

Ce samedi 26 septembre 2020, Georges-Armand Ouégnin, président de la plateforme EDS était face à la presse à Cocody pour donner la position de son mouvement politique face à cette décision de la CADHP, comme constaté sur place par KOACI.


Même si son le dossier de l'ancien président n'avait pas été validé pour deux autres raisons, comme hier rappelé (voir article associé, ndlr) EDS s'est néanmoins félicité de cette décision qui, selon Ouegnin sonne comme "un message très fort en faveur de la démocratie et l'Etat de droit au Pays".


L'ancien ministre de Gbagbo, tout en saluant les efforts de son avocat, Me Claude Maintenon, a appelé le Gouvernement et le chef de l'Etat Alassane Ouattara à tirer toutes les conséquences de cette ordonnance de la CADHP afin que, dans le respect des engagements internationaux, Gbagbo soit rétablit dans ses droits de citoyen et d'électeur.


Enfin, même si depuis son retrait, la Côte d'Ivoire ne tient plus compte des recommandations de la Cour à l'image d'autres Pays, le Professeur Ouégnin a invité le chef de l'Etat Alassane Ouattara à créer un véritable cadre de concertation élargi à toutes les forces politiques et sociales rassemblées au sein des plateformes des partis politiques de l'opposition pour une réforme en profondeur du cadre législatif et institutionnel des élections qui doivent être dira Ouégnin, inclusives, transparentes, démocratiques et apaisées en Côte d'Ivoire.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Même si écarté de toute candidature pour deux autres raisons, la...
GbagboComme nous l’annoncions dans un précédent article , le clan Laurent Gbagbo a saisi la Cour Africaine des Droits de l’Hommes et des Peu...
Côte d'Ivoire | Politique      il y a 2 mois
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Décision de la CADHP en faveur de Gbagbo, EDS invite Alassane Ouattara à tirer toutes les conséquences de cette ordonnance
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
De toutes les façons même si la Côte d'Ivoire avait pris en compte les recommandations de la cour, Gbagbo n'aurait pas pu être candidat car le Conseil constitutionnel avait effectivement avancé deux autres éléments qui emperchaient la validation de son dossier de candidature. Donc la déclaration de EDS n'avait même pas lui d'être, ils n'ont peut être rien d'autres de mieux à faire ce week end.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Quelles conséquences tirer? 1) Koudou n'a pas signer sa lettre faisant acte de candidature 2) Koudou n'a pas expressément démissionner du C.C. 3) Koudou dit qu'il n'a pas envoyer quelqu'un déposer sa candidature.4) Koudou est condamné à 20 ans de prison. Les conséquences: Koudou ne peut être remis sur la liste électorale que de façon EXCEPTIONNELLE (mais pas avec gros coeur).
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Riresssss... Mon verre de champagne est renversé sur mon tapis moyen-oriental... Donc, vous comptez sur l'extérieur pour venir régler vos problèmes et les conséquences de vos boycotts pendant toutes ces années qui ont fait que vous ne représentez plus rien sur le terrain... Continuez d'attendre la CADHP qui est discréditée même aux yeux des Africains... Ce minable de ouegnin... Cette CEI est 10 mille fois mieux que celle du minable gbagba avec laquelle vous avez même perdu en 2010... On avance...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Armand tu ne suis pas les infos ou quoi? Les conséquences ont été tirées depuis et ça se voit toutes les fois que cette cour prend une décision. C'est NUL de chez NUL. Nul et non avenu. Et puis toi là même ho. Gbagbo t'a donné argent ou/et femme ou quoi? Depuis là tu nous casses les tympans pour ce has been. T'en as pas marre d'être anachronique?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement