Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Boni Claverie invite le Conseil de Sécurité à déclarer la tenue de ces élections impossibles « le temps des ni oui, ni non n'est plus de mise »
 

Côte d'Ivoire : Boni Claverie invite le Conseil de Sécurité à déclarer la tenue de ces élections impossibles « le temps des ni oui, ni non n'est plus de mise »

 
 
 
 2686 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 06 octobre 2020 - 09:13

Daniel Boni Claverie, présidente de l'URD


A trois semaines de l'élection présidentielle au Pays, une mission conjointe CEDEAO – Union Africaine – Nations Unies est en Côte d'Ivoire, est à Abidjan depuis le dimanche dernier, où effectue depuis le 4 à ce mardi 6 octobre des rencontre en prélude à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 dans le cadre d'une « diplomatie préventive » afin d’empêcher les différends et les incompréhensions de dégénérer en conflits


Cette mission est conduite par Son Excellence Shirley Ayorkor Botchwey, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration Régionale du Ghana et Président du Conseil des ministres de la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO).


Danielle Boni Claverie, présidente de l'union républicaine pour la démocratie (URD) estime quant à elle que l’enjeu est d’annuler les élections, débattre du processus électoral et envisager une transition politique plutôt que de parler d'une «diplomatie préventive».


 

Dans une correspondance dont KOACI dispose d'une copie, l'ancienne ministre martèle qu'il semble que le temps des recommandations soit dépassé. 


"A trois semaines d’une élection qui raisonnablement ne peut pas se tenir, nous parler d’un scrutin inclusif, transparent et crédible relève du vœu pieux. Les Ivoiriens veulent vivre en paix, ils ne veulent plus mourir pour un scrutin fut-il présidentiel mais ils ne sont pas prêts à accepter qu’une élection biaisée leur impose frauduleusement un choix dont ils ne veulent pas", a-t-elle lâché.


Enfin, pour la présidente de l'URD, les conditions d’une élection apaisée ne sont pas remplies. Elle affirme que les institutions étant incapables de garantir aux Ivoiriens la paix sociale, la sécurité et la stabilité, il revient donc « aux organismes internationaux et notamment au Conseil de Sécurité de déclarer la tenue de ces élections impossibles et inopportunes et d’envisager la mise en place d’une transition politique pour que la Côte d’Ivoire renoue avec un nouveau contrat social ».


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Boni Claverie invite le Conseil de Sécurité à déclarer la tenue de ces élections impossibles « le temps des ni oui, ni non n'est plus de mise »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
En voilà une vraie marmailleuse qui n'existe que par son c... qu'elle a donné et que ADO n'a pas voulu. Une incapable de se faire élire quelque part dans sa vie et qui se dit politicienne... A vous de juger...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Riresssss... Donc, ce sont les pseudos panafricains intellectuels Africains OPPOSANTS qui appellent maintenant l'extérieur au secours...Eh bêh là, on n'est pas encore sorti de l'auberge...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement