Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : À la fin de leur projet sur les prisons du Pays, l'ACT dresse un bilan satisfaisant
 

Côte d'Ivoire : À la fin de leur projet sur les prisons du Pays, l'ACT dresse un bilan satisfaisant

 
 
 
 1816 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 janvier 2021 - 19:44

 l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture de Côte d’Ivoire


« Vulgariser les dispositions du nouveau code de procédure pénale auprès des populations de Bondoukou, Bouaké, Korhogo et Man », était le projet que portait l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture de Côte d’Ivoire (ACAT CI) avec le soutien financier du Ministère Fédéral des Affaires Étrangères Allemands.


Ce projet, d’une durée initiale de sept (7) mois, a finalement été exécuté sur une période de cinq (5) mois de juillet à novembre 2020 en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19


Ce mardi 26 janvier 2021, les responsables de l'ACAT étaient en face de la presse au siège de leur institution pour dresser le bilan de ces 5 mois d'activités dans les prisons.


 

En présence de Mr. Marton Köver, conseiller et chef de mission adjoint à l'Ambassade de l'Allemagne en Côte d'Ivoire, de Mr Séraphin Dadi, représentant la secrétaire d'Etat Aimée Zégbéyou et de Franck Tapé du CNDH, le président de l'ACAT, Weceslas Assohou.


Pour lui, ce projet visait à faire connaître les dispositions du code pénal en matière de garde à vue et de la détention préventive, à favoriser l'accès des populations à la justice et à contribuer à la réduction des risques d'abus liés à la conduite des procédures judiciaires vis-à-vis des justiciables.


Il a rappelé que l’atteinte de ces résultats est le fruit de la bonne collaboration entre l’ACAT CI et les partenaires institutionnels (corps préfectoral, Mairies, autorités policières, Gendarmerie, MAC) de même qu’avec les différentes entités locales. 


Au cours de ces cinq mois de projet, plusieurs activités ont ainsi été exécutées. La production du livret simplifié sur le code de procédure pénale, la production des outils de sensibilisation (affiches, flyers, PAD, tee-shirts), l’animation de focus groups suivie d’entretiens avec les populations des villes cibles du projet, la sensibilisation des élèves et étudiants, etc.


Enfin, au terme de ces mois de conduite de ce projet, des actions telles que la production et la distribution du livret simplifié sur le code de procédure pénale en raison de 500 exemplaires ; le renforcement des capacités de douze (12) bénévoles ACAT CI ; la formation de 214 personnes représentants les OPJ (policiers, gendarmes), gardes pénitentiaires et les leaders d’opinion (associations de jeunes, de femmes, leaders communautaires et religieux) à travers les focus-groups ; des entretiens sur des problèmes de droit avec les populations ; la sensibilisation de 350 élèves et étudiants des villes cibles (nombre) et la sensibilisation des populations avec la production et la diffusion de 11 émissions radio et des PAD en français et dans quatre (4) langues locales (Baoulé, Koulango, Sénoufo et Yacouba) ont été faits.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : À la fin de leur projet sur les prisons du Pays, l'ACT dresse un bilan satisfaisant
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement