Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d'un  lycée privé licencié
 

Côte d'Ivoire : En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d'un lycée privé licencié

 
 
 
 20855 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 février 2021 - 12:38

Voici une affaire qui risque de secouer le système éducatif. En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d’un lycée privé licencié.


Il s’agit des enseignants du lycée privé Legrand 2 d'Adjamé qui ont été remerciés par la Fondatrice. Selon le délégué du collectif des enseignants, leur licenciement leur a été notifié verbalement par le directeur des études le mercredi 20 janvier 2021. 


Cinq membres de la délégation du personnel enseignant ont été licenciés le lundi 18 janvier 2021. Par solidarité, les 15 autres collègues enseignants ont demandé leur réintégration. Mal leur en pris, l'administration a remercié tout le personnel enseignant du collège et a procédé à de nouveaux recrutements. Les nouveaux enseignants recrutés ont d'ailleurs commencé les cours. 


L'affaire remonterait à début décembre 2020. Les 20 enseignants vacataires du collège Legrand 2 ont demandé une augmentation de leur taux horaire qui est de 900 francs CFA. Il faut dire qu'aucun enseignant de ce collège n'est permanent. Ils sont tous vacataires et ne sont donc pas déclaré à la CNPS. Ils n’ont pas non plus de bulletin de paie. L'arrêt de travail de début décembre 2020 a débouché sur des négociations à l'inspection du travail d'Adjamé et aussi directement avec la fondatrice de l'école. L'accord qui a été trouvé et dont le procès-verbal est jusqu'alors indisponible a porté à la hausse le taux horaire à 1500 FCFA. Mais les salaires de fin novembre ont été ponctionnés pour des heures non faites pendant l'arrêt de travail. C'est dans cette ambiance délétère que l'administration du collège a demandé aux enseignants de venir signer de nouveaux contrats de travail le 28 décembre 2020 alors que la plupart d'entre eux avaient quitté Abidjan pour aller passer les fêtes de fin d'année en famille. Vu cette situation, le délégué du personnel a souhaité que la signature des contrats se fasse à la reprise des cours en janvier et surtout après analyse dudit contrat. À la reprise des cours après les congés de Noël et de nouvel an, des demandes d'explication ont été remises à tout le personnel enseignant relativement à cette signature de contrat de contrat avortée. 


 

Le lundi 18 janvier 2021, grande fut la surprise des 5 membres de la délégation du personnel enseignant quand le directeur des études leur a tendu des lettres de licenciements pour insubordination. La suite est connue: les 15 autres enseignants de l'établissement restés solidaires de leurs camarades membres de la délégation du personnel ont été licenciés à leur tour.


Toutes nos démarches (appels et messages) pour contacter la Fondatrice de l’établissement privé afin d’avoir sa version des faits n’ont pas abouti. 


Les licenciés se tournent désormais vers le Ministère de l’Éducation Nationale à travers sa Direction de l'Enseignement Privé (DEP) afin de régler cette affaire qui n’honore pas le monde éducatif.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d'un lycée privé licencié
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Eh bêh là... Cette fondatrice je me demande son niveau d'intelligence... A-t-elle pensé aux enfants en pleine année scolaire et à leurs parents ? C'est incroyable que des gens continuent d'avoir des réflexes bétéiques typique du chien gbagba... Mais bon...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Incroyable...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Timer
Bravo a la fondatrice. C’est comme cela qu’il faut agir comme Manager. Vous aviez sans doute un MBA.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Safroulaye ! Les sauvages de la sale tribu et leurs cafards assimilés sont vraiment au pouvoir!! Si ça là, ce n'est pas chercher à prospérer dans le désordre, qui d'autre peut agir ainsi, en fermant un établissement scolaire en pleine année scolaire ?! Un comportement criminel qui rappelle étrangement celui du maudit chien de sindou capable, avec l'aide de la France, d'imposer un embargo sur les médicaments en pleine crise post électorale.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives 2021, ceux qui ne vont pas voter sont-ils bien souvent les premiers à contester les défaites des candidats ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives sans projets de loi dans les programmes des candidats, u...
 
2761
Oui
61%  
 
1673
Non
37%  
 
124
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement