Cedeao Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao :  Revue de l'adhésion des Etats tiers, trois pays aux portes de la CEDEAO
 

Cedeao : Revue de l'adhésion des Etats tiers, trois pays aux portes de la CEDEAO

 
 
 
 7544 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 22 février 2021 - 13:32

Des participants à la réunion à Accra (ph)


Les ministres des Affaires étrangères et de la Justice de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se sont retrouvés à Accra au Ghana pour discuter de l'adhésion des Etats tiers au Traité de la CEDEAO


C’était le jeudi 18 février dernier à Accra lors d’une réunion présidée par le ministre ghanéen des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Mme Shirley Ayorkor Botchwey.


Trois pays aux portes de la CEDEAO


Suite aux demandes d'adhésion du Maroc, de la Tunisie et de la Mauritanie, la CEDEAO a, lors de son 52è session ordinaire à Abuja au Nigeria le 16 décembre 2017, chargé la Commission de la CEDEAO de se pencher sur le dossier. Un comité de haut niveau, comprenant les Présidents du Ghana, du Togo, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée et du Nigéria, avait été mis en place pour répondre aux exigences juridiques et institutionnelles de l'adhésion des pays tiers au Traité de la CEDEAO.


 

La requête des trois pays a été rappelée par le ministre Botchwey du Ghana dans son discours avec la mission assignée à la Commission de la CEDEAO pour répondre aux exigences juridiques et institutionnelles de l'adhésion des pays tiers au Traité de la CEDEAO. Mme Botchwey a souligné qu’une réunion multisectorielle d'experts s'était tenue à Accra pour examiner les conclusions, lesquelles seront soumises aux ministres pour commentaires et ensuite aux Chefs d'État pour une décision finale.


Les ministres des Affaires étrangères et de la Justice de la CEDEAO qui se sont retrouvés au Ghana ont été invités à passer en revue les profondes raisons qui fondent l'intérêt croissant des États tiers à adhérer au Traité de la CEDEAO.


Sur les demandes d’adhésion, le nouveau procureur général ghanéen et ministre de la Justice, Godfred Dame, cité par l’agence de presse GNA a révélé que le Maroc a demandé à adhérer à la CEDEAO en tant que membre à part entière, tandis que la Mauritanie et la Tunisie souhaitent adhérer respectivement en tant que membre associé et observateur.


Le ministre Dame a clarifié que la candidature du Maroc a été approuvée en principe lors du sommet des chefs d'État de la CEDEAO en juin 2017 mais qu’elle reste bloquée.


 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-France : BNP qui se retire de la Bicici en la faveur d'entreprises d'Etat, vers une fuite des clients ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Mali : Faure Gnassingbé de mèche avec la junte militaire ?
 
1232
Oui
37%  
 
1938
Non
59%  
 
129
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Cedeao : Revue de l'adhésion des Etats tiers, trois pays aux portes de la CEDEAO
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Hmmm... Ça se bouscule à nos portes... Venez chers frères Marocains et Tunisiens, en particulier. Les Mauritaniens sont déjà bien installés car très proches de notre Communauté. Vive la CEDEAO. Voilà encore une raison supplémentaire pour commencer avec notre Eco toujours saboté par les anangos.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KPAKOUE
Et cela va s'appeler comment maintenant ? CEDEAON? Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest et du Nord!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter