Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les 7 géants du cacao ivoirien en justice aux USA pour exploitation d'enfants
 

Côte d'Ivoire : Les 7 géants du cacao ivoirien en justice aux USA pour exploitation d'enfants

 
 
 
 16338 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 22 février 2021 - 16:40

Une plainte aux USA a été déposée jeudi dernier par un groupe d’avocats américains (IRAdvocates, ndlr) au nom de huit jeunes adultes ressortissants du Mali contre les entreprises Nestlé, Cargill, Mars, Mondelez, Hershey, Barry Callebaut et Olam.


Elles sont accusées de violation des droits des enfants dans les plantations en Côte d'Ivoire.


Selon l’acte d’accusation, les plaignants, qui avaient moins de 16 ans entre 2009 et 2011, avaient été bernés lorsqu’ils étaient venus travailler dans les plantations cacaoyères ivoiriennes contre des salaires d’environ 25 000 Fcfa par mois.


Une fois sur place, ils avaient été affectés à diverses tâches, y compris à la pulvérisation de pesticides et d’herbicides. Dans quelques cas, les salaires étaient promis après la récolte, mais les jeunes n’en ont jamais vu la couleur.


 

Pour Terry Collingsworth, directeur d’IRAdvocates, malgré les engagements qui avaient été pris par les entreprises poursuivies, le nombre d’enfants dans les plantations tant en Côte d’Ivoire qu’au Ghana a augmenté ces dernières années.


Selon la fondation International Cocoa Initiative (ICI), 1,56 million d’enfants travaillent dans le cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana, soit 50% des enfants vivant dans des ménages producteurs de cacao.


En Côte d'Ivoire, avec les enfants, les entreprises accusées profitent directement ou indirectement d'une main d'œuvre bon marché et surtout non déclarée, pour maintenir de grosses marges. Localement, des ONG tentent d'entreprendre des actions pour enrayer le phénomène, notamment sur l'impulsion de la Premiere Dame Dominique Ouattara, mais font face à de terribles réseaux clandestins de trafic de main d'oeuvre venue principalement de la sous-région.


Donatien Kautcha


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les 7 géants du cacao ivoirien en justice aux USA pour exploitation d'enfants
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Ah c'est pour ça deux jours la le patron de nestlé ci se produit sur les réseaux avec un tocard de la com" qui se fait passer pour un écolo la kiakiakia
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
La com' c'est pour masquer la réalité, la honte à ces industriels pas capables d'embaucher des gens en age, de les déclarer tout ça, juste exploiter les enfants, le profit à tout prix, la honte meme !
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ce genre d'histoires y'en a des milliers sous nos tropiques. Comment prouver que ce sont ces géants qui ont explicitement demandé l'embauche des mineurs ? In peut jouer la carte selon laquelle il devrait le savoir. Mais à ce rythme on va traduire aussi en jhstice tout consommateur de chocolat aux USA et en Europe car on pourrait dire aussi qu'ils devraient savoir que leur doux chocolat venait de cacao produit par des enfants selon la définition occidentale du terme... C'est pas facile et clair tout ça... Mais bon... On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
slim
Exactement, l'hypocrisie remote plus haut. Le consommateur qui est content d'acheter son chocolat bon marché devrait savoir qu'il contribue à la traite des enfants. L'Occident maintient son niveau de vie grâce à l'exploitation de nos pays. C'est ce qui doit changer.
 
 il y a 1 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement