Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble causant la mort de 09 personnes à Cocody, quelle sanction contre  le propriétaire ?
 

Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble causant la mort de 09 personnes à Cocody, quelle sanction contre le propriétaire ?

 
 
 
 4575 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 mars 2021 - 11:00

Alors que la Côte d’Ivoire est sous le choc après la disparation de son Premier Ministre, Hamed Bakayoko, qu’elle doit faire face à un nouveau drame.


Un immeuble en construction s’est effondré vendredi dernier à Anono dans la commune de Cocody, causant la mort de 09 personnes.


Les effondrements d’immeubles sont devenus un phénomène récurrent au pays ces dernières années autant que leurs constructions en phase avec une forte dynamique de blanchiment de capitaux ivoiriens comme libanais, turcs ou chinois.


Perte en vies humaines, dégâts matériels y compris la perte de gros investissements. En général, ces bâtiments sont édifiés illégalement sans permis de construire, alors que la loi en fait un préalable obligatoire.


Avec ce dernier effondrement tous les regards de l’opinion sont tournés vers le Ministère de la Construction, du logement et de l'urbanisme pour savoir les sanctions qui seront prises contre le propriétaire de l’édifice.


 

Le « Guichet Unique du Permis de Construire est le passage obligatoire pour tout projet de construction. Malheureusement, plusieurs usagers font le choix de contourner les obligations liées au Permis de Construire Conséquence : nous assistons à l'effondrement de plusieurs immeubles.


Selon la loi, La sanction peut aller jusqu’à la démolition de l’ouvrage en construction. Il est aussi prévu la peine privative de liberté qui peut aller jusqu’à six mois.


En d’autres termes, pour la régularisation d’un terrain de 300 m2 par exemple, le propriétaire fautif peut payer entre 3 750 000 FCFA et 7 500 000 FCFA. En outre, il peut écoper d’une peine de prison allant jusqu’à 6 mois.


Selon le Laboratoire du Bâtiment et des Travaux Publics (LBTP), trois causes peuvent expliquer les effondrements des immeubles en Côte d’Ivoire.


« Première cause responsable de l’écroulement des immeubles, c’est que les fondations ne sont pas adaptées. La deuxième, les matériaux qui ont été utilisés, notamment le sable, le gravier, le ciment, le fer à béton, ne sont pas toujours conformes aux normes qui existent. Quand l’entreprise chargée de construire le bâtiment n’a pas la compétence requise, cela constitue la troisième cause », explique-t-on.


 

Le Ministère pourrait des sanctions contre les propriétaires et les chaines d'acteurs des ouvrages, qui ne respectent aucune des mesures proscrites pour la construction d’un immeuble, cela réduirait peut-être des pertes en vies humaines.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble causant la mort de 09 personnes à Cocody, quelle sanction contre le propriétaire ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Des sanctions contre le propriétaire pour quelles raisons ? Est ce qu'il est aller pousser l'immeuble nuitamment pour le faire tomber ? S'il doit être sanctionné, je souhaite que le ministère de la construction soit aussi sanctionné avec sa tête son ministre.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
Horreur!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Il faut SÉVIR sans état d'âme... Ce dernier n'avait aucune autorisation pour réaliser cet immeuble... On doit aussi augmenter le nombre d'agent du min de la construction sur le terrain pour débusquer et démolir ce genre d'ouvrage avant qu'il ne soit trop tard comme dans ce cas...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement