Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après sa décision affichée contre la participation aux législatives, Simone Gbagbo prise pour « cible » par certains GOR
 

Côte d'Ivoire : Après sa décision affichée contre la participation aux législatives, Simone Gbagbo prise pour « cible » par certains GOR

 
 
 
 5461 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 mars 2021 - 13:34

Simone Gbagbo et Geroges-Armand Ouégnin à la fête de la liberté du FPI à Duekoué (Ph KOACI)


Bien malin celui qui pourra exactement justifier les petites guerres de positionnement qui se passent au sein de la famille du Front populaire ivoirien (FPI) principalement dans la branche des "Gbagbo ou rien - GOR".


"C'est un secret polichinelle il y a des décisions que la deuxième vice-présidente du FPI "GOR" ne partage" pas et elle les affiche clairement.


Alors que cette branche non-officielle du FPI qui jouxte celle reconnue d'Affi N'guessan avait pris la décision de participer aux élections législatives du 06 mars 2021, Simone Gbagbo quant à elle a clairement fait savoir que le mot d'ordre désobéissance civile, lancé par l'opposition avait été un échec et qu'il fallait en tirer les conséquences.


Elle a également fait savoir sa position tranchée contre la participation de l'opposition aux élections législatives.


 

Une position qui a été vivement critiquée dans le camp des GOR. Un cadre des "Gbagbo ou rien" qui s'est confié à KOACI sous couvert de l'anonymat affirme que "Simone Gbagbo a décidé de ramer à contre-courant depuis un certain moment. On le sait tous, elle a des ambitions présidentielles et les dissimule très mal. Comment le Parti peut décider qu'on participe aux élections législatives et toi, tu t'y opposes ? Qu'elle assume clairement sa position une fois pour de bon. D'ailleurs, on ne l'a pas vu accompagner les candidats de l'opposition sur le terrain pour les soutenir contrairement à Affi N'guessan".


Au lendemain du scrutin législatif de mars dernier, la plateforme EDS qui s'en sort avec 18 députés a décidé de recevoir ce mercredi 24 mars 2021 ses élus à son siège à Cocody.


Alors qu'une information non-officielle faisait également état de ce que l'ex-première dame aurait décidé de recevoir les mêmes députés à un déjeuner à son domicile à la Riviera Golf que la toile ivoirienne s'est enflammée.


Complotite, allégeance, insultes gratuites de certains militants GOR sur la toile, gagés pour vitupérer à longueur de journée sur Facebook contre des ennemis internes dans un langage souvent approximatif. Voilà ce à quoi le débat est réduit au FPI depuis une telle rouste concédée lors des dernières législatives.


Dans cette branche du FPI où le « Gbagbo a dit… » « Gbagbo n’a pas dit… » est suffisant pour forger la décision des "Gbagbo ou rien", la fissure semble être grande.


 

La nouvelle convocation des élus EDS aux dates et heures que l’ex-Première dame aurait décidé pour un déjeuner avec ces derniers en est la preuve, nous confirme un autre irréductible des "Gbagbo ou rien".


"Pourquoi les candidats étaient livrés à eux-mêmes sans accompagnement financier et sans approche théorique minimale de ce qu’ils devaient dire ? Quelle est la part du choix du logo d’EDS, une coalition qui n’est connue qu’à Abidjan, dans cet échec, et pourquoi depuis des années, il est impossible de réunifier les deux bouts du parti ?", sont entre autres les questions posées par ce dernier.


Jean Chrésus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après sa décision affichée contre la participation aux législatives, Simone Gbagbo prise pour « cible » par certains GOR
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Les débats contradictoires et les courants internes ont tjrs existé dans les partis de gauche. Moi, je ne suis pas au FPI (contrairement à ce que certains croient), mais je suis un farouche défenseur du Pr Gbagbo et des idées progressistes de gauche. J'ai tjrs combattu des idées réactionnaires et autoritaires de droite. Il ne faut pas non plus exagérer certaines réactions de certains supposés "GORS". En tout état de cause, ces divergences ne sont pas insurmontables. C'est pas comme ceux d'en face qui règlent leurs divergences par des éliminations physiques. Notre Simone nationale est une dame digne et respectable qui incarne des valeurs solides...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Cela montre que la démocratie existe bel et bien au sein de ce «fpi non officiel» où les débats contradictoires sont même encouragés. On a pas besoin d'empoisonner les dissidents ou ceux qui sont capables d'émerger du lot, comme dans la maudite case verte insalubre où le poison contre une certaine catégorie de rats fait ravage.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Si cela se produisait au RHDP, on aurait vu les mêmes personnes faire des critiques à gorge déployée. De toutes les façons c'est entre vous, moi @ Ziegler, je m'en fiche.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement