Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Massacre de Duekoué, un témoin à propos d'Amadé Ouérémi : « Il a attaqué tous les gendarmes qui venaient d'arriver et les a tué sauf deux avec lesquels j'ai fui »
 

Côte d'Ivoire : Massacre de Duekoué, un témoin à propos d'Amadé Ouérémi : « Il a attaqué tous les gendarmes qui venaient d'arriver et les a tué sauf deux avec lesquels j'ai fui »

 
 
 
 12421 Vues
 
  13 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 08 avril 2021 - 23:26

L'acte 5 du procès du massacre de Duekoué carrefour dans l'ouest de la Côte d'Ivoire a eu lieu aujourd'hui au Tribunal criminel du Plateau présidé par le juge Charles Biny, avec la poursuite des dépositions des témoins.


Jeanne Tienhoulou a à la barre affirmé qu'elle connaissait Amadé Ouérémi avant les évènements du 29 mars 2011, parce qu'ils ont vécu dans la même habitation. Elle a rappelé qu'il était un réparateur de vélo qui à la fin est devenu un grand producteur de cacao.


« Je le connais bien. Quand il est venu nouvellement, il était chez mon beau-frère à Bagouho. Il était un réparateur de vélo. C'est plus tard qu'il a commencé à payer terrain. Amadé a fait fortune en un temps record après sa conversion en planteur, il voulait déposséder mon oncle d'une parcelle qui s'est opposé. Il n'a pas apprécié son refus. Quelques jours plus tard, le village de mon oncle a été attaqué, sa maison a été la cible et deux de ses enfants ont perdu la vie. Mon mari eu la vie sauve puisqu'il était absent du village, le jour de l'attaque », a expliqué, le témoin.


À propos des événements malheureux survenus le 29 mars 2011 à Duekoué carrefour, Jeanne Tienhoulou a annoncé à la barre que c'est Amadé Ouérémi qui a abattu son époux et son aîné au moment où ils se rendaient à la mission catholique pour se réfugier.


« Ce monsieur, Amadé Ouérém, assis à côté de moi à lui-même, en personne, tué mon mari devant moi. On fuyait et nous nous sommes retrouvés nez à nez avec les hommes de Amadé. Ils ont arrêté mon mari et lui on dit qu'il était un militaire de Gbagbo au moment où j'étais en train de demander pardon et dire que mon mari était planteur, Amadé a pris sa Kalachnikov et a tiré dans la poitrine de mon mari qui est mort sur le champ. Il a aussi tiré sur mon grand frère et l'a tué devant moi », a-t-elle expliqué.


Selon Jeanne Tienhoulou, le seigneur de guerre lui a également tiré une balle dans le bras gauche dont elle porte encore les séquelles et l'a abandonné croyant qu'elle était morte.


« Moi même il a tiré sur mon bras gauche. Il m'a laissé parce que je me suis fait passer pour morte. C'est la nuit que je me suis levée, je suis descendu dans la brousse, j'ai passé dans les bas-fonds pour rejoindre la mission catholique. Il y avait beaucoup de personne, mais je n'ai pas oublié Amadé parce que c'est lui-même qui a tiré sur mon mari. Je ne peux pas oublier son acte », a insisté, le témoin.

Tout comme Jeanne Tienhoulou, Alexandre Nahi à la barre a déclaré que l'accusé est le principal responsable des tueries survenus pendant la crise post-électorale de 2010-2011 à Duekoué carrefour. Il a indiqué que, Amadé Ouérémi avait pour surnom, le Général et il commandait des hommes en armes.


 

« Ce monsieur que vous voyez on l'appelait le général. Il avait ses hommes. Une fois, il y a de nouveaux corps habillés qu'on est venu présenter dans le village, il est rentré dans tous ses états. Il disait que lui le général ne peut pas être là et puis d'autres personnes vont venir. Il a attaqué tous les gendarmes qui venaient d'arriver et les a tué sauf deux avec lesquels j'ai fui. On a fait une semaine dans la brousse. Je l'ai vu à Duekoué carrefour dans un 4x4 surmonté d'une arme. Il était bien sur les lieux et il disait on va prendre Duekoué pour faire champ de Maïs. C'est son garde du corps Rougeo qui a pris machette pour gâter ma main », a-t-il révélé.


Un témoin a affirmé que Amadé Ouérémi profanait même les lieux de culte. Selon lui dans sa fuite, il s'est réfugié dans une église, mais cela n'a pas empêché, le seigneur de guerre d'ouvrir le feu sur lui et les personnes qui s'y étaient réfugiées.


« Je fuyais pour aller en brousse et une femme m'a dit de me cacher dans l'église et que comme ça j'aurai la vie sauve. Voilà comment je suis rentré dans l'église, mais quand ils sont arrivés, ils nous ont laissé dans l'église et on fait sortir toutes les femmes. Ensuite nous les hommes ils ont commencé à nous arroser de balles. Moi j'ai reçu une balle et j'ai fait le mort. Tous ceux qui bougeaient encore on tirait sur eux jusqu'à ce qu'ils meurent », a relevé, ce témoin encore sous le choc.


Un autre témoin a soutenu qu'il a été agressé avec une machette par les hommes de Ouérémi qui lui ont tiré deux balles pendant qu'il essayait de s'échapper. « Ma maman a été violée avant d'être tuée. Mon papa aussi est mort », a-t-il soutenu.


Comme à son habitude, l'accusé a nié tous les témoignages qui l'accablent, avouant au passage que tous les témoins ont menti.

« Ce qu'ils disent est faux. Moi comme c'est mon nom qui est devant donc tout le monde dit Amadé sinon en 2011, je n'ai pas pris fusil. Je n'ai pas tué quelqu'un. Moi j'étais malade », s'est-il défendu.


 

En même temps, il a souhaité néanmoins la comparution de ses patrons parce qu'il n'a pas agi seul d'autant plus qu'il recevait les ordres du commandant Coulibaly de Kouibly. 


« Il a toujours insisté et dit qu'il est élément. En disant élément il veut dire qu'il faisait partir d'une équipe, d'un groupe armé et il a nommément cité ses supérieurs hiérarchiques que sont Losseni Fofana et Coulibaly qu'il appelle Coul. Mêmes les témoins meurtris dans leurs chairs, on cite la présence des dozos et disaient que ce n'était pas Ouérémi seul (...). Pour la manifestation de la vérité nous avons demandé que les personnes surtout les deux personnes clés sur lesquelles l'accusé a insisté comparaissent afin que dans la confrontation avec l'accusé et sous le poids de nos questions nous éclairer si effectivement l'accusé n'est pas leur élément », a déclaré, l'avocate Roseline Aka Serikpa, conseil de l'accusé.


Malheureusement, elle ne sera pas suivie par le tribunal qui à la fin de l'audience du jour a annoncé que la procédure reprendra le mercredi 14 avril 2021 avec les plaidoiries et réquisitions.


Enfin, à l'entame de l'audience du jour, on a assisté à trois suspensions dues à des malaises exprimés par Amadé Ouérémi.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  13 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Massacre de Duekoué, un témoin à propos d'Amadé Ouérémi : « Il a attaqué tous les gendarmes qui venaient d'arriver et les a tué sauf deux avec lesquels j'ai fui »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
cela ne me surprend pas du tout
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Pour la manifestation de la vérité, ces deux personnes, Losseni Fofana et Coulibaly doivent comparaître. À moins qu'on nous cache des choses.
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Les "superieurs" de Amadé Oueremi, Coul et Loss, doivent etre eux aussi á la barre pour etre entendus................."Pauvre" Amadé Ouremi........ L' un des intouchables seigneurs de la guerre est devenu brutalement une personne isolée, perdue, minable et médiocre. Les cas d'Amadé Oueremi et Gbagbo+son fils Goudé pourraient faire reflechir des futurs seigneurs et faiseurs de guerre en RCI.
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
kkskof
Qu'est ce qui empêche le juge de décider que les personnes citées par Amade comme étant ses chefs de témoigner. C'est ça le problème de la justice en Afrique: faire les choses à moitié.
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Un vrai tueur ce Ouérémi qui était commandé par Soro. J'espère que tout ça ne se reproduira plus jamais en Côte d'Ivoire !
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Attend les Loceni et coulibaly là ils sont au dessus de la Loi ou quoi? Un juge aux idées sélectives.
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
eh oui ca retombe sur qui celui qui etait president a armée des jeunes groupe d'auto defense et avec son copain soro on créé l'hirreur la bas mais cette fois le guemon est pas tombé dans le panneau , alors que a ce jour rien pour incriminer ado et qui retrouve ton dans une alliance de CNT hkb, soro et koudou and co les gens sont pas dupe a bon entendeur
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
l histoire d Amadee Oueremi debute a Duekoue en zone gouvernemental, voulant tirer profit de la guerre , il se retrouve dans la zone tampon (erigee par l armee Francaise pour separer les belligerants) qui n est assujetti a aucun contrôle de chacune des parties en conflit. La apparement il joue un double jeu, celui des Fds et des Fa-Nn. Il se rapproche dans un premier temps des Fds qui esperent l utiliser un moment donné, et par la meme occasion sudoie le commandant des Fa-Fn de Kouibly. En fait il est avec tout le monde et personne et regne en maitre dans cette zone tampon, y faisant la pluie et le beau temps. Quand il sent que les choses basculent en faveur des Fa-Fn rebaptisé Frci il s emploie a faire bonne figure et a tirer profit, il croit faire ce qu on attend de lui, eliminer le maximum de Guere (weh) associant a dessein miliciens a gueres et epargnant les autres communautes de peur de soulever le courroux de ses employeurs. La suite nous avons un genocide orchestré par cet individu sans foi ni loi esperant s auto-payer (en terres et autres) pour l aide apportée aux Fa-Fn et pourquoi pas obtenir un titre ou un poste dans la republique a venir. Cependant la justice ne devrait pas en rester là, il faut determiner le niveau d implication de Losseni Fofana et de Coulibaly (le commandant Frci presente comme etant avide d argent) les employeurs direct d Amade Oueremi, ils doivent etre entendus pour que cette ligne tienne
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
hum l'autre plaisantin dit ceci je cite "eliminer le maximum de Guere " mais alors pourra t il nous expliquer pour les gueres lui ont meme donné une femmes , pourquoi quand losseni est venu le chercher tous les gueres de la zone etaient contre ????? non comme tu dis a la fois qu'il extermine les guere mais ces dernier lui donne femme et protection , mon cher fautr pas nous prendre pour des imbecile dans ta longue histoire tu as oublié de cité les miliciens libériens qui faisait la lois dans la zone armée par gossio fils de la region encouragé par koudou bamba voulant faire croire a une catastrophe pour se maintenir au pouvoir voila pourquoi comme par hasard pas un mort a gagnoa quand les frci sont passé mais curieusement beaucoup de probleme dans le guemon petit malin l'histoire recente de notre pays on etait tous la
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Toi JordanDozo, tu es trop nul. Je ne sais pas qui a mis son ordinateur de bureau à ta disposition mais je pense que tu devrais l'utiliser à bon escient pour l'honorer et non raconter des âneries tout le temps. Si non vous avez dit ici que gbagbo était dans un plan d'élimination des nordistes sachant très bien que il y avait des nordistes dans cette même armée. Bandécon. Réfléchis souvent avant de pondre des inepties.
 
 il y a 4 semaines
Mesmin Konin
Mdr voici un qui ne se refere qu aux recits des grins. Vos narrateurs ne vous ont soit pas bien explique ou la traduction du malin au Francais a du faire defaut.
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
barak
Moi je suis étonné, est ce qu'il y a eu vraiment tuerie à Duekoue, le principal acteur est innocenté et c'est les petits petits que le tribunal de la côte d'ivoire veut amerder, je ne suis pas d'accord. Si Gbagbo est acquitté tous devrait l'être; il n'y a pas eu de crime en 2011,les 3000 morts se sont suicidés eux-mêmes.
 
 il y a 4 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Quand la tuerie des 7 femmes fantômes d'abobo sert d'alibi pour foutre le bordel. Bandécon. Les vidéos de génocide wê sont sur youtube. Les soldats de Wattra sont auteurs 2700 morts. Et la riposte des fds aux attaques des militants rdr RHDP déguisés a fait 300 morts. Vous voulez à tout tronquer l'histoire du pays. Bandécon.
 
 il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement