Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 18 permis retirés aux chauffeurs indélicats, Motos-taxis et  tricycles des hors la loi ?
 

Côte d'Ivoire : 18 permis retirés aux chauffeurs indélicats, Motos-taxis et tricycles des hors la loi ?

 
 
 
 3075 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 31 mai 2021 - 11:52

T.D.V, mécanicien de son état a été déclaré apte à la conduite à travers l’obtention de son permis de conduire le 7 mars 2021. Seulement un mois après, il est impliqué dans un accident de la circulation ayant occasionné un blessé grave. La commission spéciale de suspension et de retrait du permis de conduire a, le jeudi dernier au 3ème étage de la tour C, statué sur 20 dossiers dont celui du mécanicien. 


Après auditionné du mis en cause, la commission a conclu d’une manœuvre imprudente suivie d’un défaut de maitrise. Le mécanicien a écopé de 3 ans fermes de suspension du permis comme sanction. Au total, sur les 20 dossiers analysés, conformément au procès-verbal du constat d’accident, 18 permis ont été suspendus allant de 10 ans fermes à 3 mois de sursis. Pour la plupart, il est reproché aux conducteurs un non-respect des feux tricolores, l’excès de vitesse, le non-respect de la distance de sécurité, la conduite en état de fatigue, le non-respect de la plage horaire  et le mauvais stationnement. 


Depuis l’apparition des motos- taxis et tricycles dans la capitale économique ivoirienne, bon nombre de personnes s’interrogent sur son opportunité. En effet, selon les textes régissant le secteur des transports routiers, ni les Motos-taxis encore moins les tricycles ne font partis des modes homologués de transport à Abidjan. 


Pour rappel, le décret numéro 2015-269 du 22 avril 2015 déterminant les conditions d’accès à la profession de transporteur et d’exercice de l’activité de transport routier en son article 23 section 11 autorise uniquement les taxis-villes et les taxis à compteur horokilométrique à circuler dans les artères de la perle des lagunes. Bien plus, ce décret en son article 22 relatif au chapitre 4 , prévoit « Toute entreprise de transport routier de personnes ou de transport de marchandises qui satisfait aux conditions d'accès à la profession de transporteur, bénéficie pour chacun de ses véhicules affectés au transport, d'une autorisation de transport suivant la catégorie ou le type de transport envisagé. L'autorisation peut se limiter à un itinéraire ou porter sur l'ensemble d'un territoire ».


 

 En application de ces textes, le ministre des transports Amadou Koné a instruit les services de la Police Spéciale de la Sécurité Routière(PSSR) à mettre fin à l’activité de ces engins à Abidjan qui n’ont pas l’agrément pour exercer. L’unité en charge de la sécurité routière a aussitôt investi des lieux où prospère cette activité. 17 Motos-taxis dans le modèle tricycle ont été mis en fourrière et une gare de Motos-taxis à Cocody- Angré « Fin Goudron » démantelée.

Selon le Directeur de la PSSR, le Commissaire divisionnaire Abdul Kader, cette opération n’est dirigée contre personne.


Elle vise au contraire à favoriser les conditions de sécurité des usagers lors de leurs déplacements comme le prévoit la loi d’orientation du transport intérieur numéro 2014-812 du 16 décembre 2014. Surtout au vu des accidents provoqués par ces engins dans la capitale économique. Au titre 2 article 4 de cette loi, relatif aux objectifs de la politique de transport intérieur, il est dit que la politique de transport intérieur est conçue et mise en œuvre pour assurer la satisfaction dans des conditions optimales, des besoins des usagers et la facilitation de la circulation des personnes et de biens. Il prévoit également en son article 26 que le transport public doit s’exercer dans des conditions satisfaisantes de sécurité, de continuité, d’adaptabilité et d’égalité. 


Dans cet esprit, l’Etat a, en plus des taxis-villes et des taxis à compteur horokilométrique, crée la Société des Transports Abidjanais (SOTRA). De sa création à ce jour, sa place dans le déplacement des populations n’est nullement remise en cause. La preuve, ce sont des milliers de personnes qui sont transportés par jour avec moins de risque d’accidents. D’ailleurs toute la politique du transport à Abidjan est basée sur la SOTRA.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 18 permis retirés aux chauffeurs indélicats, Motos-taxis et tricycles des hors la loi ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
KoffiPierre
Tricycles hors la loi ? C'est pourtant l'Etat qui leur a confié la pré collecte des ordures ménagères à Abidjan ! Incohérence ....
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Ce n'est pas parce que l'Etat te confie un job que tu vas être indiscipliné. Nous ne sommes pas au temps des rebelles de Soro Guillaume dans leurs com-zones. D'ailleurs un Etat sérieux ne deal pas avec des voyous ou des indisciplinés.
 
 il y a 3 mois
SRIKABLA
Ces 18 pourrons avoir d'autres permis avec la magouille dans ce secteur..
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement