Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Quelques jours après le retour de Gbagbo, le chef de la sécurité du FPI-GOR, Daniel Billaud interpellé
 

Côte d'Ivoire : Quelques jours après le retour de Gbagbo, le chef de la sécurité du FPI-GOR, Daniel Billaud interpellé

 
 
 
 21878 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 juin 2021 - 16:32

Daniel Billaud, chef de sécurité du FPI-GOR lors d'une manifestation de son Parti (Ph KOACI)



Le jeudi 17 juin 2021, jour du retour en Côte d'Ivoire de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, quatre (4) membres de la sécurité du Front populaire ivoirien (FPI) tendance "Gbagbo ou rien" ont été mis aux arrêts.


Ces individus qui portaient des cagoules, arrêtés ont avoué avoir été mis en mission par des responsables du FPI-GOR pour perturber le retour de Gbagbo.


Quelques heures après leurs aveux, KOACI apprend de sources proches du FPI-GOR que Daniel Simagnéné Billaud secrétaire général adjoint en charge de la sécurité du FPI vient d'être arrêté.


 

L'homme qui coordonnait le volet sécuritaire du retour de Laurent Gbagbo a été mis aux arrêts par des hommes en armes, nous révèlent nos sources.


Lien de causalité avec les 4 individus en cagoule arrêtés, en tout cas l'interpellation de Daniel Billaud, chef de sécurité du FPI-GOR livrera dans les prochaines heures ses secrets.



Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Retour de Gbagbo, des encagoulés en mission pour des actes de va...
Des encagoulés à la solde du retour de Gbagbo, jeudi à AbidjanLe pire a été évité à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidja...
Côte d'Ivoire | Politique      il y a 6 mois
 
 
 
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Quelques jours après le retour de Gbagbo, le chef de la sécurité du FPI-GOR, Daniel Billaud interpellé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Suite logique et normale. Il va leur en dire plus sur les opérations on recrute des encagoulés pour foutre la m... et mettre ça après sur le dos du pouvoir...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Kiokiokiokio! Les signes de la fin d'un régime barbare en agonie. Le sauteur de clôtures et son gang font vraiment pitié. Ça tremble hoooo ça tremble. Gagagaga
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Vraiment tu ne me croiras pas mais je suis content de ton retour sur le site. Chaque fois sue tu brais c'est marrant
 
 il y a 6 mois
Babili
Chuaannnnnnnh mais les gens ne savent pas sauter les clôtures : si vous reprochez quelque chose aux gens, envoyez civilement une convocation d’un juge et on ira répondre. Mais allez nuitamment arrêter les honnêtes gens chez eux n’est que lâcheté d’un régime impopulaire aux agonies.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
on comprend mieux les gesticulations de Mr Koné Katinan qui voulait envenimer la situation en faisant des déclarations comme quoi la sécurité de Mr Gbagbo est en danger.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Tu n'as pourtant rien compris. Yako à ton cerveau.
 
 il y a 6 mois
Adokaflai
FPI GOR recruter des personnes pour perturber l'arrivée du pr Laurent Gbagbo. Dans quels intérêts ? Juste une machination pour faire des arrestations. N'importe quoi.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Merci Koaci
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Le problème en CI sous Dramane, c'est que le témoignage devient automatiquement une preuve parfaite. On incarcère à tour de bras, pourvu qu'un énergumène se livre à des allégations sur telle ou telle personne. C'est ce comportement qu'ils ont transposé à la CPI (avec des témoins qui pensaient qu'il suffit d'affirmer une chose pour que le juge considère cela comme vrai). Joel N'guessan, l'exemple type de témoin farfelu en a fait les frais avec le juge Italien. Les témoignages ne constituent pas une preuve légale mais morale, de sorte qu'ils sont laissés à l'appréciation souveraine des juges. En effet, un juge n'est jamais lié par les témoignages. Pour les faits juridiques, le témoignage est toujours en principe recevable, cela ne veut pas dire que le juge en tiendra compte... On nous montre des interviews des gens encagoulés, et ça devient vérité et preuves parfaites sans enquêtes...pff!!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter