Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Un homme enlevé à son domicile par des soi-disant policiers, grosse colère d'Ange Kessi contre la hiérarchie
 

Côte d'Ivoire : Un homme enlevé à son domicile par des soi-disant policiers, grosse colère d'Ange Kessi contre la hiérarchie

 
 
 
 9745 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 08 juillet 2021 - 16:23

Ange Kessi  



Six (06) individus se réclamant agents de la police nationale ont enlevé un monsieur du nom Troh Dagobert à son domicile sans aucun respect de la procédure légale.


Son épouse Dame Troh Odette a donc saisi le mardi 06 juillet 2021 le procureur militaire, pour porter plainte contre cette violation des Droits de l’homme.


Informé, le Commissaire du Gouvernement, le contre-amiral, Ange Kessi, rappelle que cette forme d'opérer est strictement illégale et révèle, l'a fait savoir par téléphone au Préfet de Police et au Directeur Général de la Police Nationale, Youssouf Kouyaté.


 

Car selon lui, Monsieur Troh aurait bien pu refuser de vous suivre parce que n'ayant pas décliné votre identité ni le lieu où on l'emmène. Il ne sait pas à qui il affaire surtout que les soi-disant policiers étaient en civil à bord de véhicules civils. Étaient-ils des policiers ou des braqueurs ? Interroge-t-il et de souligner.


« Lorsque pour des raisons de sécurité ou de procédure judiciaire vous interpellez un individu, le chef qui conduit l'opération est tenu, je dis bien tenu, donc c'est une obligation et non une option, de préciser à la famille de la personne interpellée, le lieu de destination et de préciser le nom de l'unité qui a opéré interpellation a dit le chef du parquet militaire."


Le contre-amiral a renchéri en soulignant que, ignorer ou mépriser ces mesures sont une grave violation de consignes et les personnes qui ont enlevé monsieur Troh sans dire à sa famille la destination de leur parent seront recherchées et poursuivis par le Tribunal Militaire d'Abidjan.


 

Le Commissaire du Gouvernement rappelle à nos Forces de l'ordre d'exécuter leur mission en tout professionnalisme et non en violation des règles édictées par les principes les plus élémentaires des droits humains. À cet effet, il a convoqué le Préfet de Police d'Abidjan à son bureau pour plus de précisions sur cette affaire, apprend-on.



Donatien Kautcha


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Un homme enlevé à son domicile par des soi-disant policiers, grosse colère d'Ange Kessi contre la hiérarchie
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
YAIRAILON
Les gens ignorent en général leurs droits civiques et les procédures.Et puis c'est aux forces de l'ordre de respecter les règles établies.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Incroyable...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
plumebleu
C'est un désordre pas possible. Dans ce pays, personne ne respecte la loi même au plus sommet de l'état. Les chefs rebelles bombardés chefs des corps habillés ne connaissent rien d'une simple procédure et s'adonnent à coeur-joie à des pratiques mafieuses, ils pratiquent des enlèvements et agissent comme des hors la loi. Côte d'Ivoire Yako!!!!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement