Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Divo, un médecin molesté par des gendarmes à la suite du décès d'un des leurs, protestation des blouses blanches
 

Côte d'Ivoire : Divo, un médecin molesté par des gendarmes à la suite du décès d'un des leurs, protestation des blouses blanches

 
 
 
 8646 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 12 juillet 2021 - 10:43

CHR de Divo


Une autre situation qui aura provoqué le courroux des blouses blanches dans la ville de Divo en début du week-end dernier.


Le décès d'un gendarme au centre hospitalier régional (CHR) de Divo a provoqué la colère de ses frères d'arme qui ont molesté un médecin.


Selon les informations en notre possession, les faits se sont déroulés en début du week-end dernier, où des gendarmes qui festoyaient entre eux ont été confronté à un cas de crise sanitaire d'un des leurs.


Faisant des crises d'un accident cardio-vasculaire, le gendarme a été d'urgence conduit à l'hôpital.


 

Sauf qu'une fois au CHR de Divo, selon un médecin de la ville qui s'est confié sous couvert de l'anonymat à KOACI, le malade était déjà dans un état grave qui l'a plongé dans un coma.


Sur les lieux, au CHR, ces gendarmes ont trouvé des infirmiers qui ayant fait cas de la situation d'urgence au médecin traitant ont été instruit d'administrer au malade un protocole pour le stabiliser, poursuit notre source.


Malheureusement, le gendarme est décédé pendant que le protocole était en train d'être suivi par les infirmiers trouvés sur place.


Une situation qui a plongé les hommes en arme dans une colère noire au point de menacer l'infirmier qui était en charge de suivre le patient.


Le médecin traitant qui s'est aussi rendu au CHR pour prendre la situation en main a été lui également molesté par les gendarmes qui étaient remonté suite au décès de leur collègue, ajoute notre source.


 

Une situation qui a emmené le personnel soignant de Divo à protester contre les agissements des gendarmes en observant pendant quelques heures un arrêt de travail le week-end dernier.


Si les agents de santé ont repris le travail, ces derniers attendent que les responsabilités soient situées auquel cas ils entendent déposer un préavis de grève, nous révèle notre source.


Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Divo, un médecin molesté par des gendarmes à la suite du décès d'un des leurs, protestation des blouses blanches
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Quand des rebelles, des coupeurs de routes, des bandits de grand chemin qui n'ont aucun niveau intellectuel, aucune formation intellectuelle deviennent gendarmes, juste par la force des kalachs, voici ce que ça donne. Vivement le départ de la côte d'ivoire de notre margouillat national et son gang. Côte d'ivoire yako !
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Qu’est ce qu’on peut espérer des incultes qui ont pris en otage la Côte d’Ivoire? Avec une justice fanfaronne des adou Richard qui vont condamner les infirmières quand il y’a mort lors d’accouchement? Alors du coup,la conséquence est que la population également pense que le medecin doit POUVOIR fabriquer, rallonger et donner la vie. Et en cas de morts, quand il y’a arrestation d’un côté et non arrestation de l’autre, la population pense qu’il y’a injustice et il faut alors se faire justice.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Encore un autre cas. J'espère qu’Ange Kessy suit de très près cette situation. Il faudra que des éléments de nos forces de l'ordre sachent se comporter. Ils se croient des demi-Dieu.... Heureusement que Ange Kessy est en train frapper fort ces derniers temps, ces mauvais grains.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sir Electra
Je peux tolérer même si intolérable, qu'un ignare analphabète, se comporte comme un primitif mais que des hommes en tenue, ayant été formés, instruits et jugés aptes moralement et psychiquement à assurer la sécurité de leur prochain, se comportent ainsi, de surcroît sur des gens censés nous soigner, c'est inadmissible. Vivement, que nos autorités trouvent les moyens pour pouvoir assurer la sécurité de nos soignants car c'est exaspèrement récurrent.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement