Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bruno Koné à propos de l'immeuble la Pyramide du Plateau : « on peut considérer comme acquis, le retour de ce bien dans le patrimoine de l'Etat »
 

Côte d'Ivoire : Bruno Koné à propos de l'immeuble la Pyramide du Plateau : « on peut considérer comme acquis, le retour de ce bien dans le patrimoine de l'Etat »

 
 
 
 15814 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 juillet 2021 - 06:08

La Pyramide du Plateau laissée à l'abandon depuis plus de 20 ans



Bruno Nabagné Koné, ministre de la Construction, du logement et de l'urbanisme était cet après-midi, le « Rédacteur en chef » du quotidien l'Intelligent d'Abidjan. Il a l'occasion rassuré ses compatriotes qu'ils peuvent considérer comme « acquis, le retour de l'immeuble la Pyramide dans le patrimoine de l'Etat ».


Il a néanmoins révélé que ce patrimoine de l'Etat a été vendu à 500 millions de FCFA à une personne qui n'a jamais versé l'argent au Trésor public ivoirien puisqu'il appartenait à 100% à l'Etat de Côte d'Ivoire.


« Cet immeuble est appartenu d'abord à une société d'État à l'époque. L'Etat était représenté à 50% dans cette société et certains privés à 50%. L'immeuble a été entièrement financé par l'état de Côte d'Ivoire sur fonds publics et les privés en question n'ayant jamais réussi à rembourser les avances que l'Etat avait faites pour leur compte. À un moment donné l'Etat a repris 100% le lieu. L'Etat ayant repris 100% la session de l'immeuble devait être conforme aux procédures de session des biens publics. Et il se trouve que ce patrimoine n'a pas été déclaré. En 2005, une réunion du Conseil d'Administration de cette société cédait à un prix que nous jugeons dérisoire de 500 millions de FCFA. Cette somme de nos informations n'a jamais été encaissée par le Trésor public puisqu'il s'est dit qu'il y a quelque chose de pas normal. On n'a pas de trace de cette somme", a expliqué, le ministre.

« En 2012, nous constatons effectivement que l'Etat doit lancer des projets. Cet immeuble a toujours été reconnu comme un bien de l'Etat de Côte d'Ivoire. Beaucoup d'acteurs au niveau ignoraient ce changement. Une simple réunion du Conseil d'Administration, c'est un PV qui est établi. Beaucoup d'acteurs sans doute y compris au niveau de l'Etat ignoraient qu'il y avait ce changement », a ajouté, Nabagné Koné.


Selon lui, l'Etat a su que l'immeuble avait été cédé quand il a commencé à discuter pour sa réhabilitation puisque ce type de travail se fait avec des partenaires privés, c'est-à-dire en partenariat public privé.


 

« C’est quand on commence à discuter avec ces partenaires on se rend compte que le titre officiel sur ce bâtiment comporte une mention qui n'est pas l'Etat de Côte d'Ivoire comme propriétaire. Voilà ce qui explique la décision de déclaration d'utilité publique prise en 2016 par l'Etat. Quand on a constaté cela et on a vu qu'on ne pouvait pas aller plus loin, l'Etat a décidé de déclarer d'utilité publique », a-t-il mentionné.


Malheureusement, la déclaration d'utilité publique est soumise à certaines conditionnalités. Selon le ministre, la loi impose qu'il y ait une juste et préalable indemnisation.


« On sait qu'il n'a pas payé et il veut se faire indemniser en milliards de FCFA. Nous sommes des servants publics, nous sommes au service du bien public. Ce n'est pas moi qui irais payer de l'argent à quelqu'un en sachant pertinemment que la personne n'a pas payé cette somme-là. Donc cette déclaration d'utilité publique n'a pas prospéré de ce fait », a déploré, le ministre de la Construction.

Il a révélé que les discussions ont été faites avec la personne qui dit avoir acheté l'immeuble, elle n'a jamais voulu entendre raison. Donc l'Etat dernièrement a décidé d'aller sur une autre voie.


« Celle qui est aujourd'hui en train d'être traitée au plan judiciaire. Ce que je peux vous dire, on peut considérer comme acquis, le retour de ce bien dans le patrimoine de l'Etat. Le reste revient à la justice qui va discuter avec la personne en question », a-t-il conclu sur ce sujet.


Le ministre de la Construction, du logement et de l'urbanisme s'est par ailleurs prononcé sur la stabilité de l'immeuble en construction à Marcory résidentiel qui fait beaucoup de bruit.


 

Bruno Nabagné Koné a affirmé que ce bâtiment est stable contrairement à ce qui se raconte sur les réseaux sociaux et dans la presse. Il a également déclaré que rien ne permet de dire qu'il va s'effondrer.


« C’est un immeuble dont la stabilité a été vérifiée et je peux dire aujourd'hui que rien ne permet de dire qu'il va s'effondrer. Nos techniciens sont passés ils ont regardé et nous avons néanmoins demandé au maître d'ouvrage, au propriétaire de faire faire une étude complète de stabilité de la structure du bâtiment. Nous attendons les conclusions de cette étude pour nous prononcer définitivement », a-t-il tranché.

Le ministre Bruno Nabagné Koné a annoncé que l'un des choix du Gouvernement à Abidjan, c'est de densifier l'habitat. En clair, il veut prévenir les populations que les immeubles stables continueront de pousser à Abidjan.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bruno Koné à propos de l'immeuble la Pyramide du Plateau : « on peut considérer comme acquis, le retour de ce bien dans le patrimoine de l'Etat »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
Enfin...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kofro
Ça sent la magouille à plein nez cette histoire rocambolesque, cmt peut-on vendre un tel joyau à 500000f CFA ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kofro
Erratum : 500000 millions de fcfa
 
 il y a 2 mois
Kofro
500 millions c'est vraiment très peu
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Vous la vous faites expres parfois l article 7 de, l article 10 de votre meme loi dit quoi? En ce qui concerne l immeuble de Marcory residentiel, Mr le ministre vous avancez des contres verites. Hauteur inferieur a 8 metres la c est vous meme qui l avez institue soit un maximum de R+4 et vous osez dire que tout est respecte, vous vous foutez vraiment de nous.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire KKB-artiste camerounaise, est il préférable d'éviter les rapports trop intimes avec ses collaborateurs ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre...
 
1
Oui
0%  
 
1162
Non
91%  
 
112
Sans Avis
9%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement