Afrique Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo-Ghana :  Deux militaires togolais aux arrêts après le décès d'un jeune ghanéen à Akato-Viépé
 

Togo-Ghana : Deux militaires togolais aux arrêts après le décès d'un jeune ghanéen à Akato-Viépé

 
 
 
 3387 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 26 août 2021 - 10:29



Un corps, illustration (ph)


Un malheureux incident a entrainé le décès d’un jeune ghanéen dans la nuit du lundi dernier à Akato-Viépé, une localité dans le canton d’Aflao Sagbado et frontalière entre le Togo et le Ghana. Le jeune décédé est présenté comme Félix Bedi Gedzah,


Dans un communiqué en date du 25 août 2021, le ministère togolais de la Sécurité et de la protection civile, le Général Yark, a annoncé que deux éléments des forces de défense sont mis aux arrêts de rigueur et seront sanctionnés selon les textes en vigueur. Une enquête est par ailleurs ouverte pour investiguer sur les circonstances de ce décès.


 

Suite au décès du jeune homme, le gouvernement togolais a présenté ses sincères condoléances à la famille éplorée et à tout le peuple frère du Ghana a et appelé les populations avoisinantes à garder le calme avec la promesse que la lumière sera faite sur l’affaire


Sur les contours de la survenue de la mort de Gedzah, le communiqué a expliqué que deux militaires togolais « en service au poste dit ‘’Numéro 20’’ à Akato-Viépé (Canton d’Aflao Sagbado/préfecture du Golfe) sur la ligne frontalière Togo-Ghana ont exercé des voies de fait sur le nommé Bedi Gedzah Félix, de nationalité ghanéenne, qui est évacué dans un centre de santé au Ghana où il a trouvé la mort ».


D’après les faits, les deux militaires auraient sollicité les services de la victime qui leur est familière pour les aider à recharger un téléphone portable. Ayant constaté qu’il n’a pas ramené le téléphone jusqu’à la tombée de la nuit, les deux militaires se sont mis à sa recherche.


Le jeune sera retrouvé avec le portable mais sans la carte SIM. Incapable de s’expliquer sur cette perte, le jeune selon le communiqué officiel a cherché à s’enfuir mais il sera rattrapé et conduit au poste où il a subi des sévices corporels. Il a malheureusement rendu l’âme. Des premières constatations ont été faites sur le corps au CHU Sylvanus Olympio à Lomé.


 

Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Togo-Ghana : Deux militaires togolais aux arrêts après le décès d'un jeune ghanéen à Akato-Viépé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Quelle honte pour ce ministron de yark. Les militaires togolais tirent à bout portant pour tuer les petits enfants togolais aux mains nues, et ils circulent librement, voilà leurs crimes s’internationalisent maintenant, un seul ghanéen et ils sont arrêtés; veut dire que le ghanéen n’est pas un gibier bête comme l’animal togolais qu’on peut tuer en toute impunité.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter