Tchad Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Tchad : Mahamat Idriss rejette l'idée d'un retour des mercenaires tchadiens de la Libye
 

Tchad : Mahamat Idriss rejette l'idée d'un retour des mercenaires tchadiens de la Libye

 
 
 
 3913 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 août 2021 - 17:49

Mahamat Idriss et le Président soudanais Abdel Fattah Al-Burhan


Le Président du Conseil Militaire de Transition Mahamat Idriss s’oppose à un départ précipité des mercenaires en Libye , comme voulu par l’ONU.


Lors de sa visite d’Etat à Khartoum, capitale soudanaise, le général Mahamat Idriss Deby, président du Conseil militaire de transition a rejeté l’idée d’un retour des mercenaires tchadiens combattant au sein des milices libyennes.


 En Effet, l’ONU avait appelé à plusieurs reprises au retrait des combattants étrangers, estimés à au moins 20.000 , du territoire libyen pour faciliter les solutions de paix dans un pays en crise depuis la chute de Kadhadi en 2011. Toutefois, les pays voisins estiment que ce départ pourrait constituer une menace.


 

« Recrutés, formés, encadrés, armés et financés par des puissances étrangères, les mercenaires tchadiens et soudanais présents en Libye ne doivent pas être autorisés à quitter la Libye à cause de la grave source de menace qu’ils constituent pour la stabilité et la sécurité aussi bien du Tchad que du Soudan", a déclaré dimanche le président du Conseil militaire de transition (CMT), Mahamat Idriss Déby Itno, en visite officielle à Khartoum », selon un communiqué de la présidence tchadienne consulté lundi par l'AFP.


Le chef de la transition tchadienne a mis en cause “la grave source de menace qu’ils constituent pour la stabilité et la sécurité aussi bien du Tchad que du Soudan”.


Il a invité son homologue soudanais, le général Abdelfath Al-Burhan, et les deux gouvernements à examiner ensemble de façon urgente cette menace commune.


Le chef de la junte au Tchad Mahamat Idriss a par ailleurs plaidé pour la relance d’un « accord quadripartite entre la Libye, le Soudan, le Niger et le Tchad» en créant une force mixte aux frontières libyennes, pour prévenir notamment l'incursion de groupes rebelles comme celle d'avril qui a entrainé la mort d'Idriss Déby Itno.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Tchad : Mahamat Idriss rejette l'idée d'un retour des mercenaires tchadiens de la Libye
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Ça c’est une très belle décision mon petit: Bravo à toi et bon courage. Quant à ces cafards qui se font utiliser par les étrangers, je pense que ces puissances étrangères doivent les prendre dans leurs propres différents pays. Ceci fait découvrir le vrai visage criminel des blancs qui eux mémés alimentent le terrorisme et les terroristes mais font hypocritement semblant de la combattre par des regroupements fantoches comme Barkhane ou que sais-je. On doit les fusiller tous pour que demain ceux qui veulent opter pour un tel choix réfléchissent doublement.la France protège et veut toujours protégé les rebelles criminels mais on nous pond des communiqués ici que quelques chefs terroristes sont éliminés par la France. Du n’importe quoi.la France peut prendre tous ces criminels chez elle .
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement