Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Un mouvement proche de Ouattara salue la création du PPA-CI et se dit opposé à la limitation d'âge
 

Côte d'Ivoire : Un mouvement proche de Ouattara salue la création du PPA-CI et se dit opposé à la limitation d'âge

 
 
 
 7301 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 27 octobre 2021 - 18:51

Dr Soumahoro Youssouf ce mercredi à Abidjan (ph KOACI)




Dr Soumahoro Youssouf, député de Koro commune et sous-Préfecture, président d'Honneur du mouvement Horizon RHDP notre héritage, s'est prononcé aujourd'hui sur l'actualité politique ivoirienne au cours d'une rencontre avec la presse.


Il a donné son avis sur les propos tenus le week-end par le ministre Kobenan Adjoumani à l'endroit du Président Alassane OUATTARA, sur les différentes sorties du député maire de Tiassalé ASSALE Tiémoko concernant l'âge de la retraite politique à 75 ans, ses accusations d'actes de corruption pour réussir aux concours administratifs portées contre des autorités ivoiriennes et la création du nouveau parti politique du président Laurent Gbagbo, le PPA-CI.


Au cours d'une réunion, le ministre Adjoumani aurait tenu des propos de défiance à l'encontre du chef de l'Etat parce qu'il n'est pas d'accord avec le regroupement de l'Est et du grand Nord, comme souhaité par certains cadres du parti au pouvoir. Dr SOUMAHORO et le mouvement Horizon RHDP notre héritage condamnent ces propos, s'ils étaient avérés.


"Nous osons croire que cela n'est pas vrai ? Mais si c'était le cas, et venant d'un ministre de la République, cela est inadmissible et nous voudrons alors inviter le ministre Adjoumani à se ressaisir. Alassane OUATTARA est doublement notre président, c'est-à-dire au niveau étatique et au niveau du parti. Nous lui devons obéissance et respect. Dans tous les cas, nous Horizon RHDP, notre héritage, nous ne soutenons pas cette forme de regroupement par coalition du Nord, du Centre ou de l'Est. Cela n'est pas bon pour la cohésion sociale", s'est justifié, le Président d'honneur.


 

Concernant le sujet relatif à la limitation à 75 ans l'âge de la retraite politique, le député de Koro, a affirmé qu'à Horizon RHDP notre héritage, l'âge n'a jamais posé un problème majeur en Côte d'Ivoire en politique.


« Les problèmes que nous avons connus, les crises meurtrières que nous avons vécues, sont nés de l'interprétation des textes électoraux et du manque de confiance dans le processus électoral, et non sur l'âge d'un candidat. Il est donc plus important et salutaire de renforcer le processus électoral, afin de le rendre transparent, juste, équitable, fiable et non confligène. À partir de ce moment, le sort des différentes personnes qui feront acte de candidature, sans considération d'âge, se trouverait aux mains du peuple qui est souverain. Si le peuple juge que c'est une personne de 75 ou 80 ans qui fera son affaire, cela s'imposera. Si par contre il confie son sort à une personne de 35 ou 50 ans, on est obligé de l'accepter. Le vrai débat se situe donc au niveau du renforcement, de la crédibilité et de la fiabilité du processus électoral accepté de tous, et de la souveraineté reconnue du peuple qui décide de ce qu'il juge bien pour lui », mentionné, l'Honorable.


Pour ce qui est du cas spécifique de la limite d'âge à 75 ans pour la retraite politique, le conférencier pense qu'on peut se mettre d'accord sur le fait de limiter à un certain âge l'activité politique, mais il faut éviter de contextualiser et donner ainsi l'impression de régler des comptes à des personnes ou de vouloir leur barrer la route.


«Quoiqu'il en soit, pour nous à Horizon RHDP, la question de l'âge ne nous gêne d'aucune façon. Notre président avait longtemps indiqué sa volonté de passer la main à une nouvelle génération. Il avait même choisi son successeur en la personne de notre regretté Amadou Gon Coulibaly. Mais Dieu en a décidé autrement en rappelant l'illustre successeur. Aujourd'hui, cette question revient dans les débats, et nous disons que nous n'avons aucun problème. Nous avons de la ressource humaine de toutes les générations capables de porter le flambeau. Mais comme nous sommes un Etat civilisé, il nous faut mettre des normes pour bien vivre dans la société. C'est pour cela que j'ai dit plus haut que nous pouvons tous nous mettre d'accord sur un âge pour la retraite politique. Pour notre part, le RHDP est en train de s'organiser, mieux se structurer pour aborder les challenges futurs. Il n'y a pas problème dans la maison des Houphouëtistes. Ceux qui en ont vu dans les dernières décisions du président, notamment la mise en place d'un comité de restructuration, se trompent. Cela participe de la volonté du chef de redynamiser son groupe, et nous avons une totale confiance en nos dirigeants, à commencer par le président Alassane OUATTARA. Que ceux qui cherchent des problèmes, jettent un petit coup d'œil ailleurs, chez nos voisins, ils n'y verront que des problèmes », a-t-il ajouté.


L'autre fait mis au grand jour par le député Assalé Tiémoko et qui a attiré l'attention de son collègue, ce sont les accusations de corruption concernant des listes de candidats que certaines personnalités privilégieraient pour les concours administratifs.


 

Le Député de Koro estime que ces accusations sont très graves et amènent à douter de la qualité des personnes qui animent l'administration publique. Selon lui, ces genres de faits que dénonce courageusement son collègue devraient l'être avec des preuves.


« Autrement, ce seraient des accusations gratuites, mais qui ont une fâcheuse tendance à insérer le doute et la méfiance dans les esprits en ce qui concerne les cadres qui sortent de nos centres de formation. Au moment où le gouvernement fait des pieds et des mains pour fluidifier les procédures administratives et crédibiliser davantage les diplômes et autres formations reçus en Côte d'Ivoire, ces genres d'allégations sont de nature à fragiliser le gouvernement, ainsi que le président de la République. Certes le député a aussi ce rôle de surveiller les actions du gouvernement, mais il faut le faire sur des bases solides et des preuves pour soutenir les accusations", a déploré, l'Honorable.

Il félicite le Président Laurent Gbagbo pour la création de son parti politique, cependant il reste convaincu que le PPA-CI ne pourra pas tenir devant le RHDP qui a l'avantage d'être le parti le mieux implanté dans toutes les régions du pays.


« Le RHDP a été créé avant le parti de Laurent Gbagbo. Donc le temps que le PPA-CI s'implante, le RHDP aura parcouru du chemin en 2025. Je ne crois pas que ce parti puisse se présenter en 2025. Je pense qu'il se prépare pour 2030. La création du PPA-CI est une partie du FPI puisque cette formation a éclaté aujourd'hui en trois morceaux. Un morceau se retrouve avec le Président Affi, une partie avec Simone Gbagbo et une grande partie pour Gbagbo. Nous sommes heureux de la création de ce nouveau parti mais, il n'effraie pas, parce qu'il ne peut pas faire grande chose devant la machine du RHDP qui se prépare », a conclu, Dr SOUMAHORO Youssouf, député de la nation, président d'honneur du mouvement Horizon RHDP notre héritage.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Un mouvement proche de Ouattara salue la création du PPA-CI et se dit opposé à la limitation d'âge
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Wattra n'a jamais voulu passer de main à Amadou gon. Il faisait semblant et lui Amadou gon a pris cela très au sérieux. Raison de sa soudaine disparition. Il a été zigouillé je veux dire. Pour les cas de fraude, je suis entièrement d'accord. Les preuves visuelles existent belle et bien. Franchement sans fraude, le RHDP ne peut pas tenir devant le PPA-CI. C'est pas à discuter. Idem pour Mamadou Coulibaly le gueulard. Bon bref. Bandé con.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement