Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Affi affirme à Ouattara la position « du FPI d'être un parti de proposition, un parti d'opposition responsable, constructif qui est pour la paix et pour la stabilité politique
 

Côte d'Ivoire : Affi affirme à Ouattara la position « du FPI d'être un parti de proposition, un parti d'opposition responsable, constructif qui est pour la paix et pour la stabilité politique

 
 
 
 10049 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 octobre 2021 - 15:58

Pascal Affi N’Guessan ce jeudi au palais présidentiel (ph)


Pascal Affi N’Guessan, Président du Front populaire ivoirien (FPI) a été reçu en audience au palais présidentiel par le Président de la République en fin de matinée, comme constaté sur place par KOACI.


C’est aux environs de 12 heures 21 que l’ancien compagnon de lutte de Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara ont entamé les discussions qui ont porté sur les affaires du pays comme rapporté par l’ancien Premier ministre après une heure d’entretien avec son hôte.


Au cours de cette rencontre, Pascal Affi N’Guessan a plaidé pour la libération de certains de ses camarades emprisonnés après l’élection présidentielle de 2020 ainsi que la réintégration de ceux qui ont été radiés de la fonction publique après la crise post-électorale de 2011.


Par ailleurs, le Président du Front populaire ivoirien, s’est voulu l’avocat de 400 planteurs d’hévéa situé dans la zone de Grand-Lahou qui ont un contentieux de près de 5 milliards de FCFA depuis quelques années avec une société de la place.


 Pour les perspectives de 2025, il a suggéré la reprise du dialogue politique avec les partis politiques afin que ce qui a été à l’origine des problèmes de 2020 puisse être disculpé.


 

Pascal Affi N’Guessan a également annoncé à la presse qu’il a affirmé au Président, la position du FPI d’être un parti de proposition, un parti d’opposition responsable, constructif qui est pour la paix et pour la stabilité politique économique et sociale du pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Évidemment, lorsqu’on rencontre le Président de la République, on parle des affaires de la République. Et je voudrais au nom de la délégation du Front populaire ivoirien, commencer par dire infiniment merci au président de la République pour l’honneur qu’il nous fait de nous recevoir. C’est une audience que nous avons sollicitée, il y a plusieurs mois. Malheureusement, les conditions sanitaires n’ont pas permis au Président de nous recevoir à l’époque. Cela vient d’être fait et nous en avons profité pour évoquer avec lui des sujets d’intérêt national. Et vous savez bien qu'aujourd'hui, les questions d’intérêt national tournent autour de la réconciliation nationale, de la paix, de la stabilité politique et sociale de notre pays.


Nous avons plusieurs dossiers qui sont en suspens et qu’il faut solder depuis une dizaine d’années, mais particulièrement depuis les élections de 2020 que vous avez suivies.


Un certain nombre de frères et de sœurs ont fait l’objet d'arrestations, beaucoup d’entre eux ont été libérés dont moi-même. Quelques-uns sont encore en prison donc nous avons évoqué ce problème donc nous avons évoqué ce problème avec le Président de la République. Nous avons évoqué le sujet de quelques frères, quelques camarades qui ont été radiés et comme il y a eu une jurisprudence qui vient d’être pratiquement édictée à travers une intégration de certains hauts cadres qui étaient en exil au Ghana, nous avons souhaité que le Président examine avec l’administration, le cadre de tous ces camarades qui ont été radiés dans le cadre de la crise de 2010. S’ils ne peuvent- pas être réintégrés que des mesures de compensation leur permette de se prendre en charge, de se réinsérer dans la vie économique et sociale. Il y a la situation de quelques planteurs d’hévéa. Personnellement j’ai été saisi du cas de la SAFIC au niveau de Grand-Lahou où près de 400 planteurs sont en contentieux avec une entreprise de la place sur un montant de près de 5 milliards de FCFA et ce dossier traîne depuis plusieurs années, ils m’ont expressément demandé d’évoquer ce problème avec le chef de l’Etat, ce qui a été fait et je pense que dans les jours ou semaines à venir, le Gouvernement, le premier ministre va se pencher sur ce dossier. Et puis il y a les perspectives de 2025. Il ne faut pas attendre le dernier moment pour engager les discussions. Je crois que le Premier ministre va être instruit pour que le dialogue reprenne avec les partis politiques, pour que ce qui a été à l’origine des problèmes de 2020 puisse être disculpé afin que nous puissions trouver un consensus largement avant l’échéance de 2025. Afin que 2025 véritablement permette à la Côte d’Ivoire de tourner la page des élections contestées ou des crises électorales et que ce soit un nouvel air qui s’ouvre pour notre pays. Voilà en substance, les principaux dossiers que nous avons évoqués avec le Chef de l’Etat tout en lui affirmant la position du FPI d’être un parti de proposition, un parti d’opposition responsable, constructif et donc nous sommes pour la paix et pour la stabilité politique économique et sociale du pays. Nous sommes toujours disponibles et le chef de l’Etat peut compter sur nous ».


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 



Wassimagnon


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affi affirme à Ouattara la position « du FPI d'être un parti de proposition, un parti d'opposition responsable, constructif qui est pour la paix et pour la stabilité politique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Après sa tentative manquée de coup d'état (CNT), Affi se ressaisit et préfère adopter un positionnement de suiveur pour rentrer dans les bonnes grâces de dramane Ouattara à l'image de kkb. Objectif : un poste ministériel, vu que son ambition est de combattre Gbagbo et non combattre Ado (donc viser la présence). Il a dû recevoir en retour des "tickets restaurant".
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Et alors ?
 
 il y a 6 mois
@Marius
Et alors ?! L'enveloppe est vide.
 
 il y a 6 mois
Joperfal
L'eternel geolier et le prisonnier
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Ahhh,!!sacré affi.la femme qui tombe amoureuse de son violeur!!!il a même oublié que les enfants lui on fait pompé 200 pompes/jrs quant il a été arrêté en 2010.lol
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Affi est gêné de faire tomber totalement et brusquement le masque. Il est donc entrain de le faire progressivement, pensant que les gens ne savaient pas déjà dans quoi il est et à quoi il joue. Honte à toi Affi. Tampiri
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Le Prado n'est pas camarade de quelqu'un. Il vous fera tous plier l'échine. Mon Prado quoi, fier à mourir pour toi. Yessss we can with wADO.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Je comprends pourquoi ce pays ne sortira jamais de la spirale de la violence, et ce, à cause des Ado moutons.
 
 il y a 6 mois
Charyakou
Je lis avec tristesse ces postes de GOR qui prouvent en réalité qu'ils sont bcp plus moutons que les suiveurs de Ouattara. Quand les katinan , pickass et consorts réintègrent sans difficulté l'administration publique, à leurs yeux c'est normal. Quand gbagbo va rencontrer Ouattara et rappelles à maintes reprises le titre "président" alors que Ouattara à aucun moment ne l'a fait à son égard, ces GOR qualifient cela de Stratège et de contribution à la décrispation de la situation sociopolitique, à mettre à l'actif de leur berger suprême ! Cependant quand les autres notamment affi font pareils, là ce sont des idiots, des traîtres.... De grâce apprenez à être cohérent ne serait ce qu'une fois...!!! Yako ivoiriens ! Yako africains ! Bien à vous !!!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Toi même quand tu relis tes gribouillis, tu penses être cohérent ?! Quelle est la logique d'un mouton en devenir ? Rien que le suivisme. Franchement, personne ne t'empêche d'être un ado mouton. Tous libres ici d'analyser les articles sous l'angle qu'ils souhaitent selon leur obédience politique. C'est cela l'intelligence contextuelle. Autrement dit, tu ne feras changer d'avis à personne ici, de part et d'autre d'ailleurs. Alors deviens un mouton du berger de sindou, c'est ton problème
 
 il y a 6 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter