Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Manifestation des chauffeurs Gbaka, perturbation du trafic dans plusieurs communes
 

Côte d'Ivoire : Manifestation des chauffeurs Gbaka, perturbation du trafic dans plusieurs communes

 
 
 
 6952 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 octobre 2021 - 09:54

Absence de "Gbaka" des usagers obligés de battre le pavé ce jeudi au feu de Cocody-Faya (Ph KOACI)



Les chauffeurs de véhicules de transport communément appelés "Gbaka" ont entamé ce jeudi 28 octobre 2021 une grève.


Un mouvement d'humeur qui résulte des tensions entre les syndicats de transport et les chauffeurs.


 

Selon des informations recueillies, un apprenti de "Gbaka" et son chauffeur auraient été battus par des syndicats. Ce qui aurait mis le feu aux poudres.


Ainsi, ce jour, comme il a été donné de constater dans plusieurs communes, les chauffeurs de "Gbaka" ont manifesté sur les voies.


Ce mouvement d'humeur a perturbé plusieurs grands axes dans la commune d’Abidjan.


Adjamé, Abobo et de la Riviera sont des communes touchées par ces manifestations de chauffeurs de Gbaka obligeant certains usagers à battre le pavé.



Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Manifestation des chauffeurs Gbaka, perturbation du trafic dans plusieurs communes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sesse
Ces syndicats (Gnabolo) sont des bandits brigands protégés par certains membres du gouvernement. Sinon comment comprendre qu'une telle sauvagerie puisse perdurer dans un état de droit? Je soutiens les chauffeurs de "Gbaka" pour la première fois.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter