Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Santé, deux agents arrêtés à Bouaké puis libérés, la grève se poursuit avec le service minimum
 

Côte d'Ivoire : Santé, deux agents arrêtés à Bouaké puis libérés, la grève se poursuit avec le service minimum

 
 
 
 3072 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 novembre 2021 - 11:18

Les agents grévistes jeudi soir à Abidjan (Ph KOACI) 



Deux agents de secteur de la santé ont été arrêtés jeudi au deuxième jour de la grève pour réclamer l’application de la loi sur la réforme hospitalière.


La Coordination de la santé (Coordisanté)/ regroupant, les Cadres Médicaux du Secteur Public de la Santé, les médecins, les pharmaciens, les chirurgiens-dentistes et les vétérinaires annonce leur libération et la poursuite de la grève avec le service minimum.


 

« La grève se poursuit avec le service minimum tel que mentionné dans le mot d'ordre après la libération des camarades de Bouaké. Nous attendons la rencontre avec le Premier Ministre tel que convenu avec le Ministre de la Santé », a indiqué Boko Kouaho, Secrétaire Général de la Coordisanté.


La fin de la grève est annoncée pour le samedi 20 novembre 2021 à minuit. Si la rencontre avec le Premier Ministre, Patrick Achi n’a pas lieu, les agents comptent mener d’autres actions pour obtenir de la part du Gouvernement, la signature du décret portant sur la réforme hospitalière.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Santé, deux agents arrêtés à Bouaké puis libérés, la grève se poursuit avec le service minimum
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter