Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après la sortie du Procureur, le  PDCI-RDA affirme qu'il  s'y rendra sans crainte ni peur de quelques procédures judiciaires que ce soit
 

Côte d'Ivoire : Après la sortie du Procureur, le PDCI-RDA affirme qu'il s'y rendra sans crainte ni peur de quelques procédures judiciaires que ce soit

 
 
 
 8057 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 décembre 2021 - 16:37

Le Procureur de la République Richard Adou, a annoncé lundi dernier des poursuites judiciaires contre les auteurs présumés des violences survenues lors de la présidentielle de 2020.


 L'homme de loi n’exclut pas également d’engager des poursuites contre le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. Pour cette action, le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan, se fonde sur l’article 54 de la loi de 2005.


En réponse à Richard Adou, son parti soutient que, premièrement qu’il reste en tout état de cause que la convocation de l’article 54 de la loi numéro 2005-201 du 16 juin 2005 portant statut d’ancien Président de la République, d’ancien Chef ou Président d’Institution et ancien membre de gouvernement par le Procureur de la République, pour voir s’appliquer à l’ancien Président les dispositions du droit commun ne peut s’entendre que dans le cas où une élection régulière, conforme aux termes de la Constitution ivoirienne a pu se tenir. 


« La violation fragrante de l’article 55 nouveau de la Constitution qui stipule clairement ainsi qu’il suit : « le président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois » donne une fondation illégale et irrégulière à cette « prétendue » consultation qui est tout, sauf l’élection présidentielle du Président de la Côte d’Ivoire qu’encadrent si fermement les dispositions constitutionnelles », relève le porte-parole du plus vieux mouvement politique du pays, Soumahila Kouassi Bredoumy dans une déclaration ce mercredi 29 décembre 2021.


Deuxièmement, il soutient que l’on est en droit d’affirmer sans ambages que le troisième mandat et ses « supporters » sont les auteurs directs et indirects de la désobéissance civile, des exactions et violences qui ont suivi en octobre 2020.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 


Ci-dessous la déclaration du PDCI-RDA relative à la sortie du Procureur de la République lundi dernier...



La Direction du PDCI-RDA a écouté, comme tous les Ivoiriens, le lundi 27 décembre 2021, la déclaration du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan relative à l’état d’avancement de la procédure en cours sur les évènements survenus à l’occasion de l’élection présidentielle d’Octobre 2020. 

Monsieur le Procureur de la République fait états de fait graves et d’actes criminels commis pendant les périodes pré et post électorales d’août à octobre 2020.

L’autorité judiciaire visiblement accuse les Dirigeants des principaux partis politiques de l’opposition ivoirienne d’être les principaux responsables présumés des crimes commis pendant cette période. 

Le Procureur ADOU Richard dans son élan se réserve la possibilité de poursuivre son Excellence Aimé Henri KONAN BÉDIÉ, ancien Président de la République et Président du PDCI-RDA en sa qualité de chef de l’opposition. 

C’est le lieu de rappeler : 

Premièrement qu’il reste en tout état de cause que la convocation de l’article 54 de la loi numéro 2005-201 du 16 Juin 2005 portant statut d’ancien Président de la République, d’ancien Chef ou Président d’Institution et ancien membre de gouvernement par le Procureur de la République, pour voir s’appliquer à l’ancien Président les dispositions du droit commun ne peut s’entendre que dans le cas où une élection régulière, conforme aux termes de la Constitution ivoirienne a pu se tenir. 

La violation fragrante de l’article 55 nouveau de la Constitution qui stipule clairement ainsi qu’il suit : « le président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois » donne une fondation illégale et irrégulière à cette « prétendue » consultation qui est tout, sauf l’élection présidentielle du Président de la Côte d’Ivoire qu’encadrent si fermement les dispositions constitutionnelles.

Deuxièmement que l’on est en droit d’affirmer sans ambages que le troisième mandat et ses « supporters » sont les auteurs directs et indirects de la désobéissance civile, des exactions et violences qui ont suivi en Octobre 2020.

Troisièmement que le 11 novembre 2020, le Président Aimé Henri Konan BEDIE a accepté une rencontre avec le chef de l’Etat, sur demande expresse des amis de la Côte d’Ivoire pour donner une chance au retour de la paix dans notre pays. 

A la suite de cette rencontre, le Président du PDCI-RDA a lancé le 9 décembre 2020 un appel solennel à l’apaisement et au renoncement définitif à la violence, pour rebâtir notre nation sur notre capacité collective de réactiver ensemble nos valeurs d’union et de paix par le Dialogue.

 

L’accalmie que connaît actuellement notre pays est le résultat de l’engagement du Président du PDCI-RDA, soutenu par la volonté de paix et de démocratie à laquelle sont fermement attachés les leaders de l’opposition qui, dans leurs activités, dans leurs discours, dans les contributions de leurs élus au parlement s’inscrivent aujourd’hui dans la dynamique de la réconciliation dans notre pays. 

C’est pourquoi, le PDCI-RDA prend à témoin la communauté nationale et la communauté internationale ainsi que tous les amis de la Côte d’Ivoire sur sa disposition à aller à la table du dialogue véritable qui est susceptible d’effacer tous les germes de conflits et de palabres politiques qui minent la tranquillité des Ivoiriens et installent la Côte d’Ivoire dans la peur quotidienne de lendemains violents et fratricides.

 

Et le PDCI-RDA s’y rendra sans crainte ni peur de quelques procédures judiciaires que ce soit ! 

 

Fait à Abidjan, le 29 décembre 2021

Le porte-parole du PDCI-RDA

SOUMAHILA KOUASSI BREDOUMY TRAORE


 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
28%  
 
3276
Non
69%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après la sortie du Procureur, le PDCI-RDA affirme qu'il s'y rendra sans crainte ni peur de quelques procédures judiciaires que ce soit
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
C'est là que tu te rends compte que le pdci est tombé
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Voilà ! Faire amitié avec ancien prisonnier ce n'est pas une très bonne idée. Généralement ça emmène des problèmes. Nos parents nous le disait tout le temps < il faut savoir choisir ses amis>. Dans ce cas précis il s'agit d'un prisonnier multirécidiviste. Tu as vu les retombés?
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
rires! Ohh pardon là-bas ! Bédié sera effectivement hors course dès début Avril 2022 grâce à Dieu, avec la réunion constitutionnelle de la limite d'âge !.. cette procédure judiciaire annoncée c'est pour régler le cas de Affi, mabri et d'autres!.. néanmoins, pdci-bédiéïste, à l'instar de gbagbo et ses gor, se met à gueuler et après, c'est pour se faire frapper après !.. ça fait 30ans que Ouattara a pris votre mesure et vous frappé ici en Côte d'Ivoire !.. en novembre 2020 Ouattara a mis bédié en prison dans sa propre maison durant 8jours, y'a rien eu!..personne ne pouvait rentrer notre sortir de chez bédié! vous militants et gueulards de pdci-bédiéïste on vous a pas vu!.. personne!.. il a fallu l'intervention de 6 diplomates blancs qui ont demandé à bédié d'oubier son coup d'état- CNT et qui ont demandé à Ouattara d'avoir pitié de bédié!.. bref !.. les vidéos etc sont encore sur Youtube et internet !..
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Charyakou
Franchement les africains sont de très mauvais comédiens... Les dirigeants pdci jouent aux clowns. C'est quoi "les amis de la côte d'ivoire''?! Êtes vous là pour porter la voix du peuple ou pour écouter les colons d'hier qui sont subitement aujourd'hui ''les amis de la côte d'ivoire"?!. Quand l'on est sans conviction même lorsqu'on a des idées nobles, vaut mieux ne pas faire la politique car vous ne faites pas mieux que les collabos de la trempe d'houphouet qui ont vendus le continent. Malheureusement la grande masse ne le voit pas ainsi. Comme je me plais à le dire et ne cesserai de le faire, les politiques africains,ceux de la côte d'ivoire en particulier, travaillent contre les intérêts des africains. Bien naïfs sont ceux qui croient que l'un d'entre eux sort du Lot. D'ailleurs d'où viennent la légitimité de tous ces partis politiques ?! Ne sont-ils pas l'émanation du système colonial?! Comprendront ceux qui doivent comprendre. Finissez de danser votre ziglibiti, les hommes avertis vous observent. Vivement le réveil du Phoenix !
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter