Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Elèves perturbateurs des cours transférés dans un centre de « redressement », Michel Gbagbo écrit au chef de l'Etat
 

Côte d'Ivoire : Elèves perturbateurs des cours transférés dans un centre de « redressement », Michel Gbagbo écrit au chef de l'Etat

 
 
 
 6134 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 décembre 2021 - 10:22

Des élèves punis à Bimbresso (Ph) 



Les élèves perturbateurs des cours pour les congés anticipés de Noël arrêtés ont été transférés dans un centre service civique dit de « redressement » à Bimbresso.


Si cette décision est assez largement saluée au constat, certains s’interrogent sur le cadre juridique de ladite décision.


C’est le cas du député de Yopougon, Michel Gbagbo, qui a écrit au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, pour avoir des éclairages sur cette décision.


 

Donatien Kautcha, Abidjan 


Ci-dessous l’intégralité de la question écrite du fils de Laurent Gbagbo au Président de la République...

                              A

                              Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA

                              PRÉSIDENT de la République de Côte d’Ivoire

                              ABIDJAN  

OBJET : Question écrite relative aux perturbations des cours pour obtention de congés scolaires  anticipés


 

Excellence, MONSIEUR LE PRÉSIDENT de la République,

L’actualité scolaire, en ce mois de décembre, a été marquée par des perturbations des cours par certains élèves d’établissements d’enseignement secondaire de quelques villes de notre pays.

Ces perturbations avaient un seul but, celui d’obtenir du Ministre en charge de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, des congés de Noel anticipés.

Suite à celles-ci, des troubles difficilement contrôlables par les forces de l’ordre ont fait de nombreux blessés et ont occasionné d’importants dégâts matériels.

Si les fauteurs desdits troubles ont été heureusement appréhendés, ce qui a permis aux enseignants d’aller au terme des programmes du premier trimestre grâce à l’implication des autorités, leur traitement, dit « spécial pour redressement », a été marqué par leur internement au Centre civique de Bimbresso

Une telle situation appelle les préoccupations suivantes : 

1- Qu’est-ce qui justifie le choix de Bimbresso ?

2- Quel statut juridique accorde-t-on à ces élèves pendant leur internement ? 

3- Un tel internement d’élèves, dont certains sont mineurs, a-t-il reçu le consentement des parents ?

4- Ont-ils besoin de suivre une formation semblable à celle des militaires pour, dit-on, leur apprendre le respect des symboles de l’Etat ?

5- Avant d’avoir recours à ce ‘’traitement spécial’’ – supposé être adapté à la gravité des actes commis – a-t-on épuisé toutes les sanctions disciplinaires règlementairement prévues pour sanctionner ces agissements d’élèves ?  

6- Enfin, pourquoi est-il envisagé cette correction, dit-on, proportionnée, alors que de nombreux autres enfants, appelés « enfants en conflit avec la loi », et qui commettent des atrocités inimaginables, n’ont jamais subi un tel traitement et ne sont conduits que dans les centres de rééducation spécialisés ?

Ces préoccupations, Excellence, MONSIEUR LE PRESIDENT de la République, sont celles des populations qui attendent des éclairages, par le biais de cette question écrite, afin d’être situées sur le bienfondé de la présence desdits enfants dans ledit centre.

Vous en souhaitant bonne réception, veuillez agréer, Excellence MONSIEUR le PRESIDENT de la République, l’expression de ma très haute et déférente considération.

                                      


Le Député de Yopougon Commune 

 


                                            M. Michel GBAGBO 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Elèves perturbateurs des cours transférés dans un centre de « redressement », Michel Gbagbo écrit au chef de l'Etat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
L'Etat est en train de les former pour qu'ils deviennent PLUS que des voyous...... Feu- Houphouet Boigny, croyait changer Gbagbo Laurent et associés en leur faisant subir ces exercices de redressement.... La suite, nous la connaissons tous.......... " l'école Ivoirienne est pourrie" pour les parents pauvres.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Mon cher !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! vivra vera. Comme les elephants internés le general GUEI à Zambakro après leur debacle à la CAN.
 
 il y a 4 mois
Charyakou
J'avoue que là, le raisonnement semble impeccable mais une question simple. Qu'aurait fait Gbagbo Laurent à la place de Ouattara Allassane ?! Pour ma part, la réponse est sans embage, il aurait fait pareil avec les microbes! J'en veux pour preuve, du temps de la refondation, tous le BEN de la fesci avait un traitement social spécial. Il pouvait agir sans jamais être inquiété. Alors voyez vous, dans l'opposition les opposants savent faire la part des choses pour gagner l'assentiment des naïves populations mais une fois au pouvoir ils font pareils voir pire que leurs prédécesseurs. Bien naïfs ceux qui applaudiront ce raisonnement populiste. Vivement le réveil du Phoenix!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter