Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « On a détruit l'économie de Bouaké », explique Amani N'Guessan au terme de sa mission d'implantation du PPA-CI dans le Gbêkê
 

Côte d'Ivoire : « On a détruit l'économie de Bouaké », explique Amani N'Guessan au terme de sa mission d'implantation du PPA-CI dans le Gbêkê

 
 
 
 6270 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 janvier 2022 - 09:20

Armani N'Guessan lors de sa conférence de presse (ph KOACI) 



Dans le cadre d'une mission d'implantation et d'information du PPA-CI, l'ancien ministre Amani N'Guessan Michel, inspecteur du nouveau parti de Laurent Gbagbo, a sillonné, du 04 au 08 janvier la région du Gbêkê. Au terme de cette tournée, ce fer de lance du parti de Gbagbo dans la région de Gbêkê, a animé une conférence de presse au siège local du PPA-CI, sis à Air- France.


 

Cette rencontre avec les journalistes fut un véritable exutoire pour l'ancien ministre de la Défense qui n'a pas manqué de lancer quelques piques à l'endroit du Gouvernement ivoirien. « Nous disons au gouvernement et à tous ceux qui nous gouvernent aujourd'hui que la crise est finie. Il faut maintenant cultiver la paix des cœurs. Le PPA-CI qui naît dans ce contexte, voudrait s'atteler à contribuer à l'avènement de la paix vraie dans ce pays. Pas la paix qui relève des petits calculs politiques, mais la paix sincère, vraie, qui peut rapprocher les Ivoiriens les uns des autres. » a-t-il fait savoir, estimant qu'il s'agit là d'un préalable nécessaire au développement du pays.

En effet, « avant d'évoquer un quelconque projet de société, un programme de gouvernement », le parti de Laurent Gbagbo a expliqué selon Amani N'Guessan Michel, que « semer dans ce contexte, c'est semer en vain. »

Etayant cette vision du parti, il a affirmé qu'« on peut construire des ponts, des routes, des écoles, des immeubles, des hôpitaux, mais avec la crise de 2010, nous avons compris qu'en une journée tous ces biens matériels peuvent partir en fumée.»

L'opposant a par ailleurs dépeint un triste visage de la ville de Bouaké. Une mégalopole qui, selon lui, a payé un lourd tribut à la crise. « Aujourd'hui parcourez Bouaké, vous verrez des maisons décoiffées, des maisons détruites. L'ancien trésor de Bouaké, c'est une cicatrice béante qui dit que Bouaké a connu la guerre. » a-t-il pointé. Enfin, l'inspecteur du PPA-CI a regretté la disparition et le recul des entreprises locales notamment FIBACO et Gonfreville qui ont pendant des années, soutenu l'économie et plusieurs familles à Bouaké. « Aujourd'hui, on a détruit complètement l'économie de Bouaké. Gonfreville est en souffrance, les écoles poussent. Il y a l'université Alassane Ouattara, tous ceux-là où trouveront-ils du travail ? » s'est-il interrogé pour conclure.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : « On a détruit l'économie de Bouaké », explique Amani N'Guessan au terme de sa mission d'implantation du PPA-CI dans le Gbêkê
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Soro kigbafori Guillaume, Bouaké t'attend pour son développement. Tampiri
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Difficile d'entendre ces propos. Qui on a !? L'objectif était la poche. Voici le résultat... Maintenant On a. Non. Vous avez...soyez responsables.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Rien à foutre avec les patentés negateurs des évidences. Mon Prado reste le meilleur de sa génération
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter