Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  Bilan des 30 ans de l'UFC de Gilchrist Olympio et perspectives
 

Togo : Bilan des 30 ans de l'UFC de Gilchrist Olympio et perspectives

 
 
 
 3539 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 03 février 2022 - 11:58


Gilchrist Olympio (ph)


L’Union des Forces de Changement (UFC), un parti de l’opposition au Togo, a marqué ses 30 ans d’existante le 1er février 2022 et pour la circonstance, un bilan a été dressé avec des projections pour l’avenir.


Dans le message adressé aux militants du parti et au-delà aux togolais par le président national de l’UFC, Gilchrist Olympio, l’espoir de changer le quotidien des populations, de former les citoyens et faire resplendir à nouveau le parti jaune qui a pour symbole le palmier des priorités pour le directoire.


L’UFC a été portée sur les fonts baptismaux le 1er février 1992, suite à la fusion de plusieurs partis de l’opposition en tant que fédération de huit partis politiques (UTR, PFC, MTD, FCDDT, SDT, ATD, PDU, UDS) se réclamant de l’héritage de l’ex Comité de l ’Unité Togolaise (CUT). Auparavant principal parti de l’opposition, l’UFC a traversé une zone de turbulence en 2010 après l’accord des braves signé avec le parti au pouvoir. Une frange du parti avait claqué la porte pour aller créer l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).


Bilan des 30 ans


Dans son adresse aux militants du parti, Gilchrist Olympio qui n’est pas présent au pays a établi que « depuis sa création le 1er février 1992, nous nous sommes mis au travail pour implanter le parti, l’équiper et participer au débat sur tous les sujets de la vie de notre pays. En date d’aujourd’hui, l’ancrage du parti est national et toutes nos fédérations sont implantées dans les préfectures du pays ».


 

Visiblement satisfaisait de l’implantation de l’UFC dans le pays, Gilchrist s’est félicité de ce que le parti se soucie du bien-être du peuple. Sur ce point, il a relevé que « nous avons toujours pris position sur toutes les questions d’intérêt national : justice et droits de l’homme, environnement, éducation, santé et services sociaux de base, hygiène publique, défense et sécurité, gouvernance, pauvreté et chômage, etc. ».


Perspectives


Consciente du devoir d’éducation de ses militantes, l’UFC promet pour le compte des mois et années à venir de poursuivre la formation de ses militantes et militants sur la culture de la citoyenneté, sur les droits et les libertés ainsi que sur la vie du parti.


Outre ces points, l’UFC entend communiquer davantage sur sa vision du Togo et les projets qu’il génère, se préparer activement pour gagner les futures compétitions électorales, sensibiliser les togolais, notamment les jeunes, sur les méfaits de l’ethnocentrisme, le régionalisme et sur l’exclusion sociale et encourager activement le dialogue entre toutes les forces politiques et sociales du Togo en promouvant l’esprit de compromis lors des discussions et des négociations.


La conjugaison de tous ces engagements laisse indirectement découvrir à l’UFC, une stratégie graduelle de conquête du pouvoir, une occasion en or qui lui permettra de mettre en œuvre un jour son plan de société et programme d’action.


Quid de la relève dans le parti ?


Si la face visible de la formation politique, jadis très populaire dans le pays, reste son leader historique Gilchrist Olympio, le poids des ans commence à mettre l’homme petit à petit en retrait des affaires et de la vie politique nationale. Depuis les dernières élections législatives, l’homme qui est de fait le Chef de file de l’opposition togolaise passe peu de temps dans le pays, une situation qui laisse d’autres responsables de son parti lui faire des comptes rendus.


 

Dans les coulisses, il a été récemment annoncé la tenue d’une assemblée générale extraordinaire au premier trimestre de 2022 pour renouveler les membres du bureau directeur en place depuis une décennie. Depuis 2010, l’UFC est dirigée par un bureau provisoire, mis en place après la scission et dont la direction est toujours assurée par Gilchrist Olympio.


Dans la perspective que les uns et les autres unissent leurs forces pour changer ce qui a lieu de changer ou de redresser dans le pays, il urge qu’une nouvelle direction émerge dans l’UFC afin d’assurer la relève et la continuité des stratégies pour l’alternance.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Togo : Bilan des 30 ans de l'UFC de Gilchrist Olympio et perspectives
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Qui peut oser challenger Faure au Togo ???>>>.... Meme vase-de-nuit au Gabon; Cameroun, Cote d'Ivoire; Djibouti, Equato-Guinée......
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter