Libéria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Monrovia réclame à l'UA une force africaine contre toutes déstabilisations
 

Liberia : Monrovia réclame à l'UA une force africaine contre toutes déstabilisations

 
 
 
 2920 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 février 2022 - 16:46


Dee-Maxwell Kemayah, le ministre libérien des Affaires étrangères (ph)


Le Liberia suit avec attention les remous qui se produisent et aboutissent aux renversements de pouvoir en Afrique et plus particulièrement dans l’espace CEDEAO et a proposé au récent sommet de l’Union africaine (UA) la mise sur pied d’une force africaine en attente, pour restaurer l’ordre constitutionnel là où il serait mis à mal. 


Le chef de la diplomatie libérienne Dee-Maxwell Kemayah, qui a représenté le Président George Weah, a fait cette proposition lors de son intervention au 35e sommet ordinaire du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l’UA qui s’est tenu Addis-Abeba en Ethiopie. Le sommet en question a eu lieu les 5 et 6 février 2022


Pour la circonstance, le ministre libérien des Affaires étrangères, Dee-Maxwell Kemayah, a désapprouvé les vagues de coups d'État militaires dans des pays africains comme le Mali, la Guinée, le Burkina Faso et le Soudan. Comme solution à ces situations, Kemayah a proposé la réactivation immédiate de la Force africaine en attente, pour faire face à toute menace et rétablir la gouvernance démocratique, si besoin est.


 

Dans son intervention, le ministre Kemayah a déclaré l soutien de son pays à la tenue d'un sommet extraordinaire sur le terrorisme tel que proposé par le gouvernement angolais. Il a profité de cette opportunité pour condamner les prises de pouvoir militaires au Mali, en Guinée, au Burkina Faso et au Soudan ; ainsi que la « tentative de coup d'État ratée » en Guinée-Bissau.


Rappelons qu’avant la tenue du sommet, l’UA a suspendu le Burkina Faso après que des militaires aient renversé le Président Roch Marc Christian Kabore, invoquant son incapacité à endiguer la violence islamiste extrémiste. La vague de coups d’État en Afrique de l’Ouest a commencé en 2020 au Mali, suivie d’une autre en Guinée l’année suivante, puis au Burkina Faso en fin janvier dernier.


L’Union Africaine, qui fêtera ses 20 ans en juillet, a souvent été critiquée pour ses apparentes incohérences dans sa réponse aux crises sporadiques sur le continent.


 

Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Liberia : Monrovia réclame à l'UA une force africaine contre toutes déstabilisations
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
L'UA doit plutot COMBATTRE les CAUSES des coups d'Etat.....
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter