Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Après l'affaire des sénateurs, traque des véhicules d'occasion importés non conformes
 

Côte d'Ivoire : Après l'affaire des sénateurs, traque des véhicules d'occasion importés non conformes

 
 
 
 11906 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 09 février 2022 - 06:57

Le Colonel Awede Hugues mardi à Abidjan



L'affaire Al Moustapha impliquant des Sénateurs'' a défrayé la chronique. Après plusieurs mois de silence, la Douane ivoirienne donne de la voix, dans ce dossier cité dans l'affaire d'usage frauduleux de documents dans le cadre d'exonérations de droits et taxes douaniers impliquant des Sénateurs.


Invité ce mardi de « Tout savoir sur », la conférence de presse initiée par le Centre d'Information et de Communication gouvernementale (CICG), le Colonel Awede Hugues Irénée, Directeur de la Réglementation et du Contentieux s'est prononcé sur cette affaire, au nom de la Direction générale des Douanes.


D'entrée, le conférencier a souhaité ne pas dire davantage, en ce sens que le procureur a déjà communiqué et que «la procédure est pendante devant les tribunaux »


 

Toutefois, le Colonel Awede Hugues, a ensuite souhaité que les ivoiriens retiennent que cette affaire «a été révélée par les services des douanes eux-mêmes » et ce sont les services douaniers qui ont mis le doigt sur ce cas de fraude».


«Vous pouvez, comme on le dit dans le jargon, avoir plusieurs jours pour tenter de contourner la douane par des manières frauduleuses. Mais nous avons une organisation qui va laisser des traces. Nous n'avons pas de prétention d'être une administration ou il y a zéro fraude, zéro manœuvre de fraude. Mais nous nous donnons les moyens à travers notre organisation, à travers nos procédures de faire en sorte que lorsque nous allons chercher les traces, nous retrouvons les traces », a indiqué l'officier.


Il a assuré que sur cette question, comme sur d'autres « la Douane continue de travailler à faire en sorte qu'il y ait moins de fraudes ».


Le Colonel Awede Hugues s'est aussi prononcé sur le suivi de la mesure de limitation de l'âge des véhicules d'occasion importés en Côte d'Ivoire. Selon lui, la Douane exécute bien la décision prise par le gouvernement, bien que confrontée à des cas de fraudes aux frontières.


 

«Nous sommes conscients que nos frontières sont mises à rude épreuves. Il y a des manœuvres de contournement. Mais nous travaillons à cela. Nous essayons de faire du mieux que nous pouvons (...) si vous arrivez à nos parkings vous allez voir beaucoup de saisies. Nous continuons à traquer ceux qui pensent avoir réussi à nous contourner », a précisé le Colonel.

Sur l'effectivité de la fermeture des frontières avec le Mali. Le Colonel Awede Hugues a assuré que la Douane applique les mesures décidées par la CEDEAO.


« La mesure est appliquée telle qu'elle a été décidée par les chefs d'Etat de la CEDEAO. Elle est rentrée en application. D'une façon générale nous sommes une administration au service des décideurs », a-t-il mentionné.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limoger le régisseur ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Orages, la situation des dégâts est-elle moins pire que par le passé?
 
3430
Oui
57%  
 
2351
Non
39%  
 
236
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après l'affaire des sénateurs, traque des véhicules d'occasion importés non conformes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
On doit jouer la CAN dans 1 an et demi chez nous.... Nous devrons nous concentrer PLUS á sa préparation. Nous avons déjá des ennemis.... "Notre CAN" peut-etre délocalisée dans un autre pays...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Concernant cette affaire des sénateurs dont l'éternel truand Al Moustapha est aujourd'hui en prison, on sait tous qu'elle n'ira nulle part. Aucun sénateur ne sera inquiété.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Charyakou
Pendant ce temps Al Moustapha est dehors... Comme le disent les ivoiriens : ce n'est pas vous oo, c'est le peuple qui vous permet de le piétiner avant de le narguer. Vivement le réveil du Phoenix!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter