Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Chantage sur des élèves maîtres du Gbêkê, des milliers de francs exigés pour obtenir la titularisation, Mariatou Koné interpellée
 

Côte d'Ivoire : Chantage sur des élèves maîtres du Gbêkê, des milliers de francs exigés pour obtenir la titularisation, Mariatou Koné interpellée

 
 
 
 7770 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 19 février 2022 - 11:37

Une salle de classe (ph KOACI) 



Les multiples efforts fournis par Mariatou Koné, ministre de l'Éducation nationale et de l'alphabétisation en vue de redorer le blason du système éducatif ivoirien, sont balayés d'un revers de main par un réseau digne de la mafia, faisant parti du personnel éducatif disséminé un peu partout sur le territoire national.


Victimes d'une sorte de chantages comme ils le disent, des élèves maîtres affectés dans des localités de la région de Gbêkê sous le couvert de l'anonymat, ont confié à KOACI, leur préoccupation face cette épée de Damoclès qui est brandie au-dessus de leur tête. Selon ces derniers, des billets de banque leur seraient exigés par des conseillers qui après réception de la somme demandée, valideront sans aucune forme de procédure, la titularisation de l'élève maître en face.


« En général, il est bon de signifier que certains de nos condisciples ne sont pas à la hauteur de la tâche, c'est-à-dire qu'ils ont des lacunes. Donc, la proposition de dessous de table mise en place par les conseillers et partant de là, les IEPP, est une aubaine pour ces derniers qui n'ont pas le niveau. Sans quoi, aucune difficulté à la matière. De là, enjoindre un montant qui coupe le souffle, c'est de nos jours que nous constatons ça. 


 

À toutes fins utiles, nous rappelons que cette décision n'émane pas de la tutelle. Ce sont les IEPP véreux de concert avec les conseillers de mauvais acabits qui s'adonnent à ce jeu. Pendant les échanges, ces conseillers nous disent que c'est comme ça que cela a toujours été. Pour mieux déstabiliser l'élève maître, la rencontre ne se fait pas par groupe, mais de manière individuelle. De peur d'inciter à un soulèvement. La stratégie est le singleton. Voici un peu la ruse de ces personnes de mauvais augures. 


Aucune IEPP n'échappe à cette marmaille de grande envergure. Duékoué, Guiglo, Soubré, Bouaké, Béoumi, Abidjan, Dabou, Daloa Korhogo, Man, San-Pédro, Odienné, Bondoukou, Abengourou,... Nous disons bien que c'est sur toute l'étendue du territoire national que cette pratique est mise en place. Et les montants sont fixés selon le bon vouloir du conseiller à savoir 50000f, 70000f, 80000f ou encore 100.000 fcfa. C'est ce qu'ils appellent le "mouton pédagogique".


C'est dommage pour nous autres qui n'avons pas ces montants exigés. Malgré nos supplications, ces conseillers n'en n'ont cure. Nous qui comptons sur notre valeur intrinsèque pour parfaire le niveau académique de nos jeunes frères et sœurs dans nos salles de classe, sommes confrontés aux chantages de nos encadreurs. Nous qui sommes réunis devant vous aujourd'hui, nous sommes sûrs et certains qu'en cas d'évaluation dans la clarté, nous avons confiance en notre titularisation. Avec les sommes qu'on nous exige aujourd'hui comme gage de notre titularisation, c'est avec la peine dans l'âme que nous vous disons que le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation, va malheureusement perdre de talentueux instituteurs en devenir.


Nous lançons un message qui se résume en des questions : la tutelle est-elle informée de cette marmaille qui sape le système éducatif ? À quoi ont servi les états généraux clamés à toute pompe ? Que vaut le thème de l'année scolaire : " Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité" lorsque l'État dote ces autorités éducatives d'un budget conséquent. Nous voulons pour preuve la dotation en véhicules. Que madame la ministre instruise ses services compétents pour un maillage du terrain, car c'est une forme de corruption qui coupe le souffle. Nous nous demandons si l'école ivoirienne pourra redorer son lustre d'antan ? On en doute fort.


 

À travers votre média KOACI, nous interpellons madame Mariatou Koné notre ministre de tutelle, pour qu'elle jette un regard sur ce dossier dans les IEPP du Gbêkê. Il est souhaitable que le ministre Épiphane Zoro, ministre de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, se saisisse également de cette problématique.» ont fait savoir des élèves maîtres visiblement attristés.


En attendant une probable réaction, ces élèves maîtres rencontrés disent espérer que les autorités fassent bouger les choses pour une clarté dans le milieu de l'enseignement national.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Chantage sur des élèves maîtres du Gbêkê, des milliers de francs exigés pour obtenir la titularisation, Mariatou Koné interpellée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Si le sommet de la pyramide-sociale est pourrie; que seraient alors ses bases-sociales ????>>
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter