Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Cherté, Achi rencontre les consommateurs, Amadou Coulibaly rassure que les marchés sont fournis en produits manufacturés et vivriers et il n'y a aucun risque de pénurie
 

Côte d'Ivoire : Cherté, Achi rencontre les consommateurs, Amadou Coulibaly rassure que les marchés sont fournis en produits manufacturés et vivriers et il n'y a aucun risque de pénurie

 
 
 
 3805 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 février 2022 - 22:39

Amadou Coulibaly et Achi Patrick



Bonne nouvelle pour les groupements de consommateurs. Ils seront reçus jeudi par le Premier ministre comme ils l'ont souhaité mardi dernier à l'occasion d'une rencontre avec la presse où ils se prononçaient sur les effets de la vie chère sur les populations.


Le porte-parole du gouvernement, ministre de la Communication et des médias a donné l'information à la presse au terme d'un conseil des ministres qui s'est tenu aujourd'hui au Palais présidentiel.


Avant l'annonce de cette rencontre de demain entre les consommateurs et le chef du Gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly a assuré les populations que malgré la flambée des prix, les marchés sont fournis en produits manufacturés et vivriers et il n'y a aucun risque de pénurie.


Il a soutenu que le Gouvernement prendra toutes ses responsabilités et un ensemble de pistes seront explorées, notamment sur la chaîne de valeurs pour voir comment intervenir de façon à réduire les coûts des produits de première consommation essentiellement.


 

Amadou Coulibaly a enfin noté que noter qu’une grande réflexion doit être menée pour pouvoir réduire l'influence de certains groupes d'intérêts qui parfois pour des raisons de spéculation peuvent faire monter de façon artificielle certains coûts.


«Dans un premier temps tous les marchés sont fournis en produits manufacturés et vivriers. Il n'y a aucun risque de pénurie. S'il est vrai qu'il y a une augmentation, il faut savoir que l'inflation en Côte d'Ivoire a été maîtrisée à 4,2%. Cette augmentation qui peut avoir sur certains produits, n'a aucune commune mesure avec l'inflation qui a lieu dans certains pays qui avoisinent les 15%. Ceci étant, le gouvernement a une responsabilité et dès le début de l'année des discussions ont été engagées avec notamment les producteurs d'huile, ce qui a permis de contenir l'augmentation du prix de l'huile à 1200 FCFA soit une augmentation à 10% là où les industriels du secteur attendaient une augmentation plus grande. Des efforts ont été faits de part et d'autre afin de contenir cette augmentation.


Il faut noter également que le ministre a été instruit à l'effet de mener toutes les réflexions possibles pour pouvoir élargir évidemment, la gamme de produits réglementés. Actuellement nous avons huit produits réglementés mais l’idée est de voir si on peut augmenter le nombre de ces produits réglementés.


Il faut noter qu’une grande réflexion doit être menée pour pouvoir réduire l'influence de certains groupes d'intérêts qui parfois pour des raisons de spéculation peuvent faire monter de façon artificielle certains coûts.


Enfin après la visite sur les marchés, certaines grandes surfaces ont été également visitées. Ce qu'il fait faut noter, aussi paradoxalement que cela puissent paraître, certains produits sont beaucoup moins chers dans les grandes surfaces que sur nos marchés. Une réflexion doit être menée pour comprendre pourquoi est-ce que les opérateurs ont beaucoup de charge se retrouvent avec certains produits qui coûtent beaucoup moins chers que sur nos marchés.


 

Il faut que nous changeons nos habitudes de consommation en allant vers les endroits où les produits coûtent le moins cher possible.


Le Gouvernement prendra toutes ses responsabilités, un ensemble de pistes seront explorées, notamment sur la chaîne de valeurs pour voir comment intervenir de façon à réduire les coûts des produits de première consommation essentiellement. Le Premier ministre va recevoir les consommateurs demain, jeudi ».



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Miss CI 2022, Bebi Philip a-t-il bien fait de s'en prendre aux autorités en public?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les occidentaux tentent-ils d'imposer l'homosexualité dans nos modes...
 
2182
Oui
76%  
 
622
Non
22%  
 
53
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Cherté, Achi rencontre les consommateurs, Amadou Coulibaly rassure que les marchés sont fournis en produits manufacturés et vivriers et il n'y a aucun risque de pénurie
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Mdr, Ams michelin la connerie gagagaga. Allez faire votre marche dans les grandes surfaces, vous ne ressentirez pas la hausse des prix. Il dit que certains prix dans les grandes surfaces sont moins eleves que sur les marches et que le litre d huile est a 1200 Fcfa, il est sur de ce qu il raconte la? Il vit sur une autre planete ce type gagagaga une veritable calamite. Bon demain nous irons faire la queue devant les grandes surfaces pour y faire notre marche, vive la fin de la vie chere. En passant Nestle vient d annoncer une hausse de pres de 30% du prix du bouillon cube Maggi, c est pas 4% heinn Michelin bon tu ne sais surement pas calcule en plus on t a envoye dire des conneries et comme c est ton role, gagagaga
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
a la fin tu deviens ridicule. tu n'as rien a faire. tu es le plus grand comédien.
 
 il y a 4 mois
Mesmin Konin
@Gunicao, mon ridicule ne changera rien a la vie chere. Elle nous tombe tous dessus. J ai peut etre quelque chose a faire, un peu comme toi qui commente mes posts, je commentes les propos de Ams Michellin renvoye de l Empt, qui aura fini enseignant au lycee de Koumassi pour etre bombarde par son defunt frere charge de communication. Merci de me trouver des talents de comedien, par contre moi je t en trouves aucun comme je n en trouves pas trop chez nos gouvernants actuels, au passage c est mon opinion.
 
 il y a 4 mois
Mesmin Konin
Ce n est plus Ado qui recoit mais Achi. Bon, trop de promesses non tenues faudra laisser Achi se compromettre avec des promesses farfelues. Qui a dit que c est le risque de penurie qui engendre une flambee des prix? Il reflechit commente ce porte parole...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Il ya des gens qui ont la critique facile mais qui ne font aucune proposition. Hier j'ai effectivement vu sur les réseaux sociaux des ministres dans un super marché à Yopougon avec le responsable du magasin. Les prix marqués sur de nombreux produits étaient de très loin devant les chiffres distillés ça et là sur les réseaux. Et certains commentaires de dérision demandaient aux ministres de se rendre sur les marchés de yopougon, adjamé plutôt que dans les super marchés. J'ai compris que trop de mauvaise fois coule dans les veines de nos compatriotes. Tu as deux marchés l'un que tu estimes être cher et l'autre où sous nos yeux on a vu que les prix étaient abordables. Dans un monde où la concurrence est de mise, le choix est vite fait. Mais en RCI, on est à la rechercce de poux sur le crâne d'un chauve universalis.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter