Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Parti de Simone, pour Lazare Koffi « le MGC est créé dans un contexte marqué par la désillusion provoquée par le retour de Laurent Gbagbo »
 

Côte d'Ivoire : Parti de Simone, pour Lazare Koffi « le MGC est créé dans un contexte marqué par la désillusion provoquée par le retour de Laurent Gbagbo »

 
 
 
 1632 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 mai 2022 - 12:19

Lazare Koffi Koffi (Ph KOACI) 


Le Mouvement des Générations Capables (MGC) est engagé dans sa mutation en Parti politique. Si au départ, ce mouvement citoyen fut créé pour soutenir les actions de l’ancienne première dame Simone Gbagbo, aujourd’hui, les responsables de cette formation semblent être décidés donner une autre trajectoire au MGC.

 

Après son divorce politique consommé avec Laurent Gbagbo, l’ancienne députée d’Abobo n’a pas hésité d’affirmer qu’elle reste résolument engagée sur le terrain politique et que ses actions seront portées par le MGC.

 

Selon les informations en notre possession, Simone Gbagbo et ses camarades s’apprêteraient à muer le MGC en Parti politique.

 

Au cours de l’investiture Dr. Ago Marthe Zadi, coordonnatrice de l’antenne du MGC des USA le samedi 28 mai 2022, Lazare Koffi Koffi, ancien ministre de Gbagbo n’a pas hésité de revenir sur les motivations de la création de cette formation, qui pour mémoire, fait partie des dernières organisations politiques nées il y a moins d’un an plus précisément le 25 septembre 2021 au Palais des Sports de Treichville.

 

Il a d’abord affirmé lors de son intervention par visioconférence que le MGC trouve son origine dans l’action de femmes ivoiriennes aussi bien du pays que de la diaspora qui, outrées par les attaques de cyberactivistes mis en mission et par les manœuvres d’ostracisme de certains de ses camarades de parti contre l’ancienne première Simone Ehivet Gbagbo aux fins de noircir son image, ont réagi par principe en tant que femmes.

 

Aussi Lazare Koffi Koffi n’a pas manqué de préciser que le MGC a été créé dans un contexte marqué par la désillusion provoquée par le retour de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

 

« Le Fpi, depuis 2014, a été secoué par des dissensions internes. Son leader charismatique étant détenu à la Haye, ces dissensions vont se cristalliser autour de deux camps : ceux qui soutiennent que de La Haye, le président ne reviendra plus, et donc qu’il fallait le changer pour donner une chance au Fpi de survivre, et ceux qui croyaient que dans la lutte, on pouvait obtenir sa libération. Les deux positions n’ont pas trouvé de terrain de rapprochement jusqu’à la libération du président Gbagbo et son retour en Côte d’Ivoire. Même dans le camp de ceux qui croyaient en son retour, il va naître une atmosphère délétère qui va étouffer la camaraderie, la liberté de penser et de s’exprimer, le débat démocratique. La question même de la place de la camarade Simone Gbagbo dans la hiérarchie interne du parti va faire l’objet d’éclats de voix et il y aura des inquisiteurs qui taxeront celui-ci de dévier de la ligne du parti, celui-là d’ennemi du président. Presque deux mois après son retour au pays, sans qu’il n’y ait de rencontres préalables au moins au niveau du Secrétariat exécutif et du Secrétariat général, le président convoque une réunion extraordinaire du Comité central du Fpi, le 9 août 2021 à la salle François Lougah du Palais de la Culture Bernard B. Dadié. Au cours de cette rencontre, le président a annoncé deux informations importantes : Abandon du Fpi à Affi Nguessan pour éviter les longues batailles judiciaires Créer un nouveau parti en ajoutant que celui qui veut, le rejoint, celui qui ne veut pas, rompt avec lui. », a expliqué l’ancien ministre.

 

Le natif d’Aboisso a fait savoir que plusieurs camarades déçus, ont décrié non seulement l’absence de débat démocratique mais surtout le manque de volonté clairement exprimé par Laurent Gbagbo de rechercher l’unité et la cohésion autour de sa personne.

 

« A ces faits, il faut ajouter le mauvais traitement infligé au cours des réunions des instances du parti à la camarade Simone Gbagbo, pourtant membre fondatrice du Fpi et deuxième vice-présidente chargée de la Stratégie. L’ostracisme systématique dont elle et ceux qui sont accusés proches d’elle ont été l’objet, ont fini par convaincre que tout le monde n’était pas attendu dans la nouvelle formation politique à créer. Aussi, ne sera-t-elle associée ni de près ni de loin à la préparation du congrès constitutif du nouveau parti. Quand dans une organisation politique, on se sent étouffé, ou qu’on se sent à l’étroit, prendre le large est un devoir. Y rester et mourir de crise cardiaque est un suicide. C’est fort de ces considérations que de nombreux camarades ont approché Dr Simone Gbagbo de se doter d’un instrument politique où elle pourra s’exprimer librement. », a-t-il expliqué.

 

Enfin Lazare Koffi Koffi que c’est la conjugaison de ces faits et le désir des camarades du Fpi désillusionnés par le retour de Laurent Gbagbo, qui vont amener Dr Simone Gbagbo à donner son aval pour la création du MGC.

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Parti de Simone, pour Lazare Koffi « le MGC est créé dans un contexte marqué par la désillusion provoquée par le retour de Laurent Gbagbo »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter