Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire/UE :  Un accord de principe sur le commerce durable du bois signé pour une amélioration de la gouvernance forestière
 

Côte d'Ivoire/UE : Un accord de principe sur le commerce durable du bois signé pour une amélioration de la gouvernance forestière

 
 
 
 1288 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 07 juin 2022 - 19:47

Chantal MARIJNISSEN et la partie ivoirienne à Abidjan


 

L’Union Européenne et l'Etat de Côte d'Ivoire conviennent des principes pour la signature d'un Accord de Partenariat Volontaire (APV) relatif à l'Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux (FLGT). La partie européenne était représentée par Chantal MARIJNISSEN et la partie ivoirienne représentée par Zouzou Epse MAILLY Elvire-Joëlle

 

L’APV FLEGT fournit un cadre juridique pour assurer que les bois et ses produits dérivés importés dans l’Union depuis la Côte d’Ivoire ont été produits légalement et d’une manière traçable. L’Accord contribuera également à améliorer la gouvernance forestière, à lutter contre l'exploitation forestière illégale et à promouvoir le commerce de bois et des produits dérivés vérifiés légaux entre la Côte d’Ivoire et l'UE.


Lors des négociations de l’APV FLEGT entre la Côte d’Ivoire et l’UE débutées en 2013, la Côte d’Ivoire a revu son cadre politique, stratégique et légal gouvernant le secteur forestier. Une revue conjointe réalisée en 2018 a permis de mieux cadrer ce processus de négociation dont les impacts sont déjà perceptibles, comme l’indique une publication du Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR).


Chantal Marijnissen, négociatrice en chef européenne, à la clôture de la dernière session formelle de négociation a déclaré que « la Côte d’Ivoire et l'Union Européenne célèbrent aujourd'hui une étape importante dans leur coopération dans la lutte mondiale contre l'exploitation forestière illégale ».


«Nous devons maintenant nous concentrer sur la préparation de la mise en œuvre de l’APV pour atteindre ses objectifs sociaux, environnementaux et économiques dans des délais raisonnables. Un engagement clé est d'établir un système crédible et robuste qui implique toutes les parties prenantes et comprend des mécanismes efficaces pour détecter des illégalités et assurer l'application de la loi et la traçabilité des bois. L'UE continuera à soutenir les efforts de la République de la Côte d’Ivoire à cet égard », a-t-elle ajouté.


 

Le Conservateur Général Zouzou Epse MAILLY Elvire-Joëlle, négociatrice en Chef de la République de Côte d’Ivoire, a rappelé que son pays ayant perdu 90 % de son couvert forestier au cours de 1900 à nos jours, a engagé plusieurs réformes en vue de stopper la déforestation, préserver les reliques de forêts et reconstituer son couvert forestier, avec pour objectif de revenir à un taux de couverture de 20 %.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon elle, à travers l’APV FLEGT, un accent particulier est mis sur la gouvernance forestière et la lutte contre l'exploitation forestière illégale. Le Conservateur général a précisé également que « pour mettre en œuvre l'APV FLEGT, la Côte d’Ivoire développera un système fiable de vérification de la légalité et de délivrance d’autorisations FLEGT pour l’exportation du bois et des produits dérivés de la Côte d’Ivoire vers l’UE.


«Ce système servira également à vérifier la légalité et la traçabilité des bois en destination des marchés hors UE. D’autres réformes sont aussi prévues dans l'Accord, notamment en ce qui concerne la formalisation du marché domestique et la mise en place d’un cadre incitatif pour le renouvellement des stocks de bois », a-t-elle insisté.

 

L'APV FLEGT offre des avantages sociaux et environnementaux et, une fois pleinement opérationnel, devrait renforcer la confiance dans la légalité des produits du bois exportés par la Côte d’Ivoire. Les expéditions ivoiriennes de bois et de produits dérivés vers l'UE seront alors accompagnées d'une autorisation FLEGT, démontrant l'origine légale de ces produits. Ces expéditions satisferont automatiquement aux exigences du Règlement européen sur le bois, qui interdit la mise sur le marché de l’UE de bois illégal et impose un système de diligence raisonnée aux opérateurs.


Un Comité Conjoint de Mise en Œuvre (CCMO) UE-Côte d’Ivoire supervisera la mise en œuvre de l’Accord dès son entrée en vigueur. En prélude à la phase de mise en œuvre, des activités préparatoires ont été accordées en vue de raccourcir autant que possible le délai avant le démarrage de l’émission des autorisations FLEGT.


 


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire/UE : Un accord de principe sur le commerce durable du bois signé pour une amélioration de la gouvernance forestière
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter