Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Education-formation, le Vice-président de la Banque mondiale visite le lycée hôtelier pour constater les travaux de réhabilitation dans le cadre du PEJEDEC
 

Côte d'Ivoire : Education-formation, le Vice-président de la Banque mondiale visite le lycée hôtelier pour constater les travaux de réhabilitation dans le cadre du PEJEDEC

 
 
 
 3461 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 18 juin 2022 - 19:17



Le ministre de l'Enseignement technique, le Directeur Afrique de la Banque mondiale, le Coordonnateur de BCP emploi étaient ce samedi 18 juin 2022, dans les locaux du lycée professionnel hôtelier d'Abidjan à la Riviera dans le cadre du PEJEDEC pour constater les travaux de réhabilitation dudit établissement.


Koffi N'Guessan, ministre de l'Enseignement, de la formation professionnelle et de l'apprentissage, a affirmé que le lycée Hôtelier de la Riviera, rénové et mis aux normes internationales avec l'appui décisif de Ferrandi et les Structures Privées, permettra de délivrer des formations initiales de qualité et de contribuer à la formation dans le cadre de I'Ecole de la seconde chance.


Il a sollicité l'appui de la Banque mondiale pour les projets d'achèvement de la construction du Lycée Professionnel Hôtelier de Yamoussoukro, d'équipement des salles de classes du Lycée Technique de Cocody en micro-ordinateurs et en matériels adaptés en vue de délivrer des enseignements spécialisés en TIC dans le cadre de l'Ecole de la 2e Chance, de construction d'une partie des douze (12) Lycées Professionnels dans les douze (12) nouveaux Districts du Pays.


«La contribution de la Banque à la création du Hub relatif à la formation professionnelle dont l'objectif est de partager avec les pays de la région africaine cette expérience de repositionnement de l'enseignement technique et professionnel de la Côte d'Ivoire. L'objectif est d'avoir un dispositif d'infrastructures destiné à accroitre progressivement les effectifs dans notre ordre d'enseignement et de formation. L'ambition est de passer de 5% à 15% en 2025 et à 30% en 2030", a-t-il indiqué.


Ousmane Diagana, Directeur Afrique de la Banque mondiale a dit sa fierté d'accompagner le gouvernement dans ce projet.


Hermann Toualy, coordonnateur BCP emploi, a déclaré que dans le cadre du Financement Additionnel du PEJEDEC, un appui a été apporté à la réforme de la formation professionnelle sur le volet Apprentissage, afin de pallier aux nombreuses insuffisances rencontrées dans la mise en œuvre de l'apprentissage par l'AGEFOP lors de la phase initiale du projet.


Selon lui, la mise en oeuvre de cet appui a reposé sur deux axes majeurs, la définition d'un nouveau cadre règlementaire national de l'apprentissage qui a abouti à la prise du décret n°2019-118 du 06 février 2019 relatif à la formation professionnelle dont les études ont été financés par le PEJEDEC, la transformation d'Etablissements de Formation Professionnelle en Centre de Formation et d'Apprentissage (CFA) par la mise à niveau et le renforcement des capacité de ces établissements.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a ajouté que 4 EFP ont été retenus pour une phase pilote dans le cadre du projet. Parmi lesquels le lycée professionnel Hôtelier (LPH) de la Riviera. Cet établissement a bénéficié de 750 millions de FCFA pour la réhabilitation des cuisines, la réalisation de 2 chambres pédagogiques et une salle de cours, la formation des formateurs, la mise à disposition dune salle multimédia ; etc.


Le Vice-président de la Banque mondiale, s'est également rendu à l'Université Félix Houphouët-Boigny dans le cadre du lancement du projet d'appui au développement de l'enseignement Supérieur (PADES), pour échanger avec le ministre de l'Enseignement supérieur.


Le souhait du ministre Adama Diawara est l'atteinte des objectifs les plus probants. Pour la transition des étudiants, il a suggéré l'instauration d'un test pour la phase transitionnelle et il a prévenu que tous les étudiants qui ne pourront pas valider leur Unités de valeurs (UV) seront reversés à l'université virtuelle.


"Le contrôle continue pour amener les étudiants à travailler les cours de mise à niveau, les autorisations pour entrer à l'université. Nous avons un système à sauver et pour la pérennisation du CDP. J'ai souhaité que le statut des grandes écoles soit modifié. Le CDP s'inscrit dans le cadre de la nouvelle loi. La pédagogie numérique sera obligatoire pour le concours d'assistanat à l'université et désormais les frais de scolarite seront payés sur la plateforme du ministère", a-t-il souligné.


Adama Diawara a avoué que le financement PADES permettra d'améliorer le système de l'Enseignement supérieur. Il a profité de certains points qui figurent dans la nouvelle loi, notamment, le changement de statut des instituts de recherche et pour passer au EPST ; le financement des recherches; les contrats; l'évaluation des établissements publique supérieur.


Ousmane Diagana, Directeur Afrique de la Banque mondiale a souhaité que les étudiants qui rentreront à l'UFHB puisse avoir une formation de qualité et plaidé pour l'établissement d'un lien entre le ministère de l'Enseignement supérieur et de la et l'ensemble des ministères de l'éducation-formation.


 

Il a salué les efforts de la Côte d'Ivoire pour son système éducatif, mais a déploré le classement du pays qui selon lui interpelle plus d'un.


Wassimagnon







 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Education-formation, le Vice-président de la Banque mondiale visite le lycée hôtelier pour constater les travaux de réhabilitation dans le cadre du PEJEDEC
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter