Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : En attendant le dénouement de l'affaire des 49 soldats, l'armée déploie le 2è Bataillon des casques bleus à Tombouctou au Mali
 

Côte d'Ivoire : En attendant le dénouement de l'affaire des 49 soldats, l'armée déploie le 2è Bataillon des casques bleus à Tombouctou au Mali

 
 
 
 10389 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 août 2022 - 09:30

Les casques bleus ivoiriens à leur départ d’Abidjan (DR) 


En attendant le dénouement de l’affaire des 49 soldats ivoiriens écroués au Mali pour « Atteinte à la Sûreté de l’Etat », la Côte d’Ivoire continue de respecter ses engagements vis-à-vis de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA).


La preuve, elle vient de déployer les opérations extérieures des Forces Armées pour le compte de la MINUSMA.

Il s’agit du deuxième Bataillon de casques bleus ivoiriens qui maintes fois reporté, a été enfin déployé à Tombouctou, les 19, 20 et août 2022, a appris KOACI, ce mercredi auprès de l’Etat-Major des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI).


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 Ces casques bleus viennent en relève de leurs prédécesseurs du Bataillon Pilote Projetable qui aura totalisé entre 18 et 30 mois en terre malienne. C’est désormais un contingent au grand complet qui va commencer son mandat huit mois après l’arrivée de ses 225 précurseurs présents à Tombouctou depuis le 6 janvier 2022.


Enfin complet, pourrait-on dire, après cet épisode de 8 mois qui a vu cette unité scindée en deux, après le déploiement début janvier des 225 premiers soldats qui devaient être rejoints deux semaines plus tard par les 425 restants afin de constituer le Bataillon Autonome des Forces Armées de Côte d’Ivoire. La relève de ces casques bleus ivoiriens aura donné à voir un véritable ballet aérien trois jours durant.


Tout a commencé le jeudi 18 août 2022 au cantonnement de AK Camp par l’adresse du Chef d’État-Major Général des Armées aux hommes. A ce rendez-vous qui précède tout engagement en activité, le Général Lassina Doumbia a dit son soulagement de voir enfin cette relève s’effectuer après plusieurs reports. Réitérant ses propos galvaniseurs, tenus sur ce même lieu la veille de la date initiale annoncée de déploiement du contingent, le 24 janvier dernier, il a dit toute sa confiance dans la capacité du bataillon à exécuter la mission. Puis il a évoqué avec la troupe, les conditions particulières de ce déploiement, notamment, la situation des 49 soldats de la NSE 8.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


 « Vous devez rester des soldats ivoiriens, c’est-à-dire ceux qui ont une parfaite connaissance de la mission et qui savent l’exécuter avec professionnalisme. Vous devez porter encore plus haut, cette renommée acquise durement en mission extérieure et qui est reconnue dans les instances onusiennes. Mais surtout, vous devrez faire preuve d’élévation sur les contingences du moment et rester concentré sur votre mission. Au Mali, vos faits et gestes seront certainement observés tout comme votre attitude. Demeurez des ambassadeurs de paix dans votre zone de responsabilité. »


Évoquant les nouvelles dispositions réglementant l’exploitation par la MINUSMA de l’espace aérien malien, il a recommandé le professionnalisme aux soldats : 


« Les appuis aériens ne viendront sûrement pas quand ils seront le plus attendus. Vous ne devrez compter que sur vous-mêmes en cas de coup dur. Si cela advenait, sachez que vous avez été mieux formés que l’ennemi. Il s’agira seulement d’appliquer vos actes réflexes et élémentaires ».


Au lendemain de cette adresse, un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines s’est posé à Abidjan à l’aurore. 


 

71 soldats y ont pris place pour rallier directement Tombouctou où les attendaient 71 de leurs prédécesseurs du Bataillon Pilote Projetable, impatients de regagner leur pays au terme de cette mission qui n’en finissait plus. 


Au total, ce sont six rotations que l’aéronef effectuera pour acheminer la totalité des 425 casques bleus montants. Avec cette relève, c’est un bataillon désormais complet qui pourra effectuer les missions de son mandat au nombre desquelles le contrôle de positions avancées dans le fuseau ouest, des patrouilles de sécurisation et des escortes de convois de ravitaillement.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le deuxième bataillon ivoirien est fort de 650 soldats au nombre desquels 56 officiers. Il compte 25 femmes et est déployé pour un engagement de 12 mois à Tombouctou dans le Nord-Ouest du Mali.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : En attendant le dénouement de l'affaire des 49 soldats, l'armée déploie le 2è Bataillon des casques bleus à Tombouctou au Mali
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
c'est ca un pays respectable qui tient ses engagements auprès des institutions intl c'est pas juste interpeller l'a communauté international dans un maquis a poy pour dire des foutaises d'irresponsables lol .. les autorités putchistes maliennes et SORO leur conseillé ado les moyen tous avec tous les blakoros sans honte en RCI , pulchérie aussi preuves concrètes à l'appui !!maintenant a mes blakoros je dis ceci si mali est garcon pourquoi avoir donnée l'autorisation pour ce nouveau bataillon, en verité le mali est comme les refondus blakoro ils cherchent tjrs qlq un pour faire leur palabres lol a bon entendeur... le prado est rentré ca va aller chape chape
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
C'est quoi ça encore? On n'a pas fini avec un pb et vous envoyez encore d'autres. Huuuuuum.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Justice Et Paix
moi même suis dépassé. . . votre population chasse les artistes maliens et c'est vous qui voulez circuler avec votre contingent dans leur pays??? l'état malien a dit oui mais le peuple peut dire non comme on a eu à assister ici au palais de la culture. . .
 
 il y a 5 mois
Justice Et Paix
lorsque c'est officiel, c'est ainsi on procède. . . Qui peut nier dans ce cas. . .
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@ziegler Notre ami SORO et son CNT savent bien que le mali est gangréné par le djiadisme ils aimeraient faire de ce pays une base arrière , je pense donc qu'il est préférable de combattre les terroristes sur le territoire malien que sur notre territoire, ce type de problèmes on sait quand on rentre dedans mais pas quand on en sort , il ne faut pas confondre l'affaire des soldats une manipulations et le vrai sujet qui est derrière. Le mandat de l'onu est tjrs d'actualité , de plus en recevant nos nouvelles forces le mali reconnaît implicitement son erreur sur le sujet des 49 soldats donc patience et vigilance...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mike225
Au fait Aro montre qu'il ne respecte absolument pas le peuple ivoirien. Cest de la foutaise. Ado a quoi avec le Mali meme?! Qu'il laisse ce pays en paix?! Il Cherche quel nom cette momie?! Les Maliens disent toutes les forces etrangere dehors, le Mali detient nos 49 soldats..et que fait ce vieux?! Il en envoie 650..mais,cest quand meme scandaleux..et il le fait sans gene..degouté
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Mike je suis content que tu puiisses t'exprimer librement ca veut pas dire en revanche que c'est a coup sur lma vérité . Pour ce qui est du respect des ivoiriens comme tu peux le constater les fonctionnaires sont aux anges et les militaires que vous avez tenter d'instrumentalisés c'est IDEM, je suis content de voir que la democratie a nettement evolué dans notre pays sous gbagbo lire un journal RDR dans la rue c'etait direct voyage dans la foret du banco a 3h du matin sans retour comme robert Guei et ses proches !!!bref continue ta fiction ce qui est certain dans un etat organisé personne se leve pour aller gérer un grave probleme entre état sans y etre invité ah j'ai quand meme un mediocre exemple pour toi Gbagbo le panafricaniste qui envoi l'avion presidentiel cherché des otages francais sans que personne lui demande quand ca tourne au fisco il prend drap tchrrrrrrrrrrr
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter