Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Alassane Ouattara refuse une alliance avec le FPI et accueille Mabri Toikeusse et l'UDPCI à cœur ouvert
 

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara refuse une alliance avec le FPI et accueille Mabri Toikeusse et l'UDPCI à cœur ouvert

 
 
 
 11300 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 septembre 2022 - 09:09

Affi et Ouattara


Le Front populaire ivoirien (FPI) voulait nouer une alliance avec le RHDP, parti au pouvoir depuis 2011, malheureusement, Alassane Ouattara , Président de cette formation politique a opposé un refus à la demande du parti, présidé par Pascal Affi N'Guessan.


Alassane Ouattara a dévoilé au grand jour, hier après-midi à l'occasion d'une rencontre avec Albert Mabri Toikeusse qui signait le retour de son parti au sein du RHDP, les tractations souterraines menées par l'ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo pour l'aboutissement de cette alliance. Il a justifié son refus du fait que le FPI et le RHDP n'ont pas la même culture, ni la même philosophie Politique.


Concernant le retour de l'UDPCI au sein du RHDP, le Président du RHDP a rassuré le Président Mabri qu'il est le deuxième vice-président du parti au pouvoir après Henriette Dagri Diabaté et il a promis intégrer les cadres proches de sa formation politique, une fois qu'ils sera installé.


Au cours de cette rencontre, le chef de l'Etat s'est souvenu des relations fraternelles qu'il a eues avec le Général Guéi fondateur de l'UDPCI assassiné aux premières heures du coup d'état militaire du 19 septembre 2002 à Abidjan.




 

Wassimagnon




Ci-dessous les extraits des propos de Alassane Ouattara, Président du RHDP




 

« Je voudrais vous remercier tous d'être là ce soir. J'ai fait venir quelques sachants du nom qui nous lie Mabri et l'UDPCI pour que les gens comprennent que nous sommes de la même maison. Pour faire un bref rappel historique, Jean Baptiste est la première personne que le président Houphouët a détaché auprès de moi, quand il m'a fait venir en1990 et même avant. Il me logeait dans la villa 2 qui est à côté de la résidence présidentielle. Et il m'a dit, je vais te donner deux personnes pour être avec toi durant ton séjour. Jean-Baptiste faisait partie de la sécurité rapprochée du président. La deuxième personne c'est Kouakou le cuisinier pour surveiller ce que je mangeais. Le président Houphouët voulait un chef d'Etat major et il m'a cité trois noms. Je ne voudrais pas rentrer dans les détails . C'est comme ça que le Général Guéi a été choisi comme chef d'Etat major général. Et il m'a chargé donc de l'en informer après qu'il l'aurait reçu. C'est là que le Général Guéi m'a détaché le Général Vagondo. Il était capitaine en ce moment là. C'est de vieux souvenirs. Je remonte aussi à l'époque avec Mabri. Quand le Général Guéi l'envoyait, il me disait c'est mon fils. S'il y a des choses importantes, vois cela avec lui. C'est dire que ma relation avec le général Guei était très étroite, je dirais même intime pendant des décennies. Même quand il a été limogé de son poste de ministre du service civique, nous avions gardé le Contact. Après le coup d'Etat est arrivé. Tout le monde y compris le général Guei croyait que j'étais l'auteur du coup d'État. Je me souviens que quand je suis arrivé, je crois que c'était le 29 décembre 1999, il m'a salué comme si j'étais le président de la république. J'ai dis ah non le président ce n'est pas moi c'est vous. Il m'a dit vous avez été un grand patron pour moi, vous avez été très bien. Bref, je ne veux pas continuer à relater tout ce qui s'est passé entre le Général Guei et moi.


Pour moi, c'est la même famille et je suis vraiment heureux que Mabri et moi nous nous retrouvons ce soir et Mabri m'a déjà indiqué un peu le calendrier de ce qu'il entreprend jusqu'au 19 septembre et moi je suis très heureux que l'UDPCI qui est quand même une grande force du RHDP se retourne à ma maison. J'ai d'ailleurs interrogé Mabri que je considère comme mon fils. Je l'ai interrogé quand je l'ai reçu pour la première fois. Je lui ai demandé mais qu'est ce qui t'es arrivé ? Il m'a dit ce qui lui est arrivé et ça c'est entre lui et moi. Je lui ai dit va réfléchir. Il est allé réfléchir et il m'a dit j'ai vu mes gens et on peut faire une alliance avec vous. Je dis non il n'en est pas question. Tu es du RHDP et tu es d'ailleurs le deuxième vice président du RHDP. Après Henriette Diabaté c'est toi, et donc tu reviens prendre ta place.


Un parti comme le FPI voulait aussi une alliance, mais je lui ai dit qu'on n'a pas la même culture, ni la même philosophie Politique.


Mais l'UDPCI quand à elle est membre fondateur du RHDP. Donc vas dire à tes jeunes frères et sœurs que leur place c'est dans le RHDP. Après quelques consultations, cette décision a été prise et je suis particulièrement heureux, parce.que c'est une très bonne chose. Nous allons travailler à la stabilité de notre pays, nous savons où nous allons. Nous avons maintenant la paix, la réconciliation s'est fortement consolidée. Malheureusement le général Guei n'est plus là, il a été assassiné et ceci étant, je considère, qu'il y a des choses que nous devons faire ensemble pour pérenniser la stabilité de notre pays. Les progrès sont évidents avec tout ce que nous voyons ici et autour de nous, la Côte d'Ivoire est quasiment à un niveau de prospérité par rapport à ce que nous avons dans les pays voisins. Notre devoir, c'est de faire en sorte que cette stabilité, cette paix et cette prospérité continuent. C'est pour cela que je suis très heureux. Ne voudrais te féliciter Mabri, et tous ceux qui sont avec toi aujourd'hui et les autres qui ne sont pas là, pour dire qu'honnêtement votre place, c'est au RHDP. Une fois que vous aurez fini de vous installer, nous allions voir ensemble comment intégrer les uns et les autres.


Vous étiez à l'intérieur, il y a eu cette période d'absence pendant deux ans. Nous devons maintenant faire en sorte que chacun de vous retrouve une place ou sa place dans le RHDP dans les structures de l'État que ce soit le sénat, à l'assemblée nationale, au conseil économique, le gouvernement etc. Je trouve cela évident, parce que le RHDP est quand même une structure importante avec des gens de qualité des femmes et des hommes de grande qualité qui ont beaucoup d'expérience. C'est ensemble que nous pourrions avancer encore plus vite pour notre pays et je compte sur chacun et chacune de vous. Je voudrais encore vous féliciter de cette décision. Mabri m'a dit qu'il souhaiterait la décision soit collégiale. Vous voyant ce soir je constate que ceci est le cas aujourd'hui. je suis très satisfait parce que l'objectif que j'ai, c'est d'avoir un grand parti de rassemblement de personnes qui croient en la paix, la solidarité et qui veulent faire avancer la Côte d'Ivoire soient ensemble. Je crois que s'il y'a un rassemblement très large, c'est la clé de la stabilité à moyen et long terme de notre pays. En réalité, le RDA est un rassemblement et c'est comme cela que ceci a permis pendant 30 ou 35 ans d'avoir cette stabilité pour le pays. Ce que je souhaite, c'est que maintenant avec le RHDP, nous puissions avoir au moins un quart de siècle de stabilité et ceci permettra à la Côte d'Ivoire de faire des progrès qui deviennent irréversibles. Le pays sera vraiment en bon état pour non seulement nous même, nos enfants et nos petits enfants. Bienvenu à Mabri et à tous les enfants de l'UDPCI »


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara refuse une alliance avec le FPI et accueille Mabri Toikeusse et l'UDPCI à cœur ouvert
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Le ouattara comedie club ooo Faut que ce Fpi financé par le pouvoir serve de caution d'opposition au rhdp pour la prochaine présidentielle. Le cinéma politique ivoirien.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
ah mais c'est simple tu viens au pouvoir tu travail on fait le bilan si on melange socialiste et liberaux on va ou la ..mais c'est bien que Affi veuille venir c'est qu'il trouve le travail pas si mauvais. nous on reste clair on est pas comme soro liberal et marxiste en meme time ou gbagbo syndicaliste de gauche et liberal !!!Ado c'est un president qui assume il cherche pas a mettre ses echecs sur les autres mais il a pas d'echec car il sait qu'il travail dur les autres bara pas donc cherche des allaince. Alors marius tu vois dans notre restaurant on accepte pas tout le monde contrairement a votre CNT ...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
une chance ado gouverne apres gbagbo les ivoiriens peuvent bien se rendre compte la différence c'est ca qui est divin
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
lasak
C'est VRAIMENT UNE CHANCE QU'ADO AIT Gouverné après Gbagbo. Il n'y aura plus d'erreur de casting à faire en côte d'Ivoire. On sait qui peut sécuriser les enfants de ce pays. on sait qui peut faire le développement de notre cher pays. PAPA ADO les ivoiriens de tout bord t'aime. tu aimes vraiment ton pays et ses enfants comme Houphouet l'a fait. Pour la sécurité rapportée, je ferai tout pour te voir rester en 2025. Si tu ne veux plus rester, au moins laisse nous dans les mains de quelqu'un qui aura pitié de nous et qui nous aimera comme tu nous as aimé.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Mdrrrrr !!! Avec ça, Affi voulait être le président de tout le FPI, pour ensuite faire alliance avec Dramane ???? ça se passe de commentaires.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter