Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Un cerveau de l'orpaillage clandestin dans les forêts classées de Katiola et de la Niakara mis aux arrêts
 

Côte d'Ivoire : Un cerveau de l'orpaillage clandestin dans les forêts classées de Katiola et de la Niakara mis aux arrêts

 
 
 
 5075 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 12 septembre 2022 - 17:53

Le cerveau K.D (DR) 


A la suite d'une série d'enquêtes discrètes menées depuis plus de 2 mois, les hommes du Colonel Major Mamadou Sangaré , DG de la SODEFOR ont pu, au cours d'opérations nocturnes du 06 au 08 septembre 2022, mettre aux arrêts 16 délinquants dont 7 orpailleurs et leur « propriétaire de site » et 09 autres pour sciage à façon et pâturages illégal dans la Forêt classée de haut Bandama, tous ses faits punis par la loi portant code forestier du 23 juillet 2019.


Le cerveau des orpailleurs clandestins qui répond aux initiales K.D a été également mis aux arrêts.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Cette grosse prise a été effectuée par la brigade de sécurisation des forêts classées du Centre de Gestion de Bouaké, conduite par le Lieutenant Yenusa Yakuba, sous la coordination du Colonel Diabaté Alifa, Directeur du Centre de Gestion de Bouaké.


 

En plus du matériel d'orpaillage, 530 madriers ont été saisis. Les délinquants ont été mis à la disposition de la justice pour y subir la rigueur de la loi.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


C'est le lieu de réitérer la demande pressante de la SODEFOR, pour une franche collaboration avec ces agents en dénonçant auprès d'elle tout acte d'agression des forêts classées.


C'est à ce prix que l’on pourrait sauver notre environnement devant les fléaux qui le menace. 


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Un cerveau de l'orpaillage clandestin dans les forêts classées de Katiola et de la Niakara mis aux arrêts
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Lorsque ce sont les Djoul qui commettent les fautes les noms sont en abrégé. LC, MK,...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Juste une question qui mène l'enquête dans le Moronou qui voit son écosystème qui part au fil des jours par la faute des orpailleurs soi-disant clandestins mais connus et entretenus. S'il vous plait faites un tour sur l'axe Abongoua-Daoukro et munissez-vous d'une caméra, d'un bic et une feuille et interrogez les populations neutres du réseau des fossoyeurs et vous comprendrez. Les forets disparaissent d'abord par la faute des scieurs au vu et au su de ceux qui sont censés de les traquer ensuite par les orpailleurs qui complètent la liste du désastre. Comment comprendre la pénurie de banane plantain cette année dans le Moronou grande région qui produit en grande quantité les vivriers. Ceux chargés du développement de la région du Moronou focalisez-vous sur l'essentiel des agrégats du développement durable et laissez les activités de divertissement qui n'apportent pas grande chose aux populations rurales qui attendent autre chose comme entretien des voies pour des champs, et des retenues d'eau pour l'agriculture de contre-saison . Notez en Caractères Gras que l'orpaillage est entrain de tout chambouler dans nos villages on creuse derrière les maisons maintenant. Nous sommes envahis et on foule aux pieds toutes consignes . Attention il ne s'agit pas de dire J'AI EU POUR MOI ,LE RESTE N'EST PAS MON AFFAIRE. l'Ukraine n'y est pour rien de ce qui nous arrive ici.. Please God help US..
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter