Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Dominique Ouattara propose la mutualisation des efforts pour des actions d'envergure et à haut impact pour enrayer la fistule obstétricale
 

Côte d'Ivoire : Dominique Ouattara propose la mutualisation des efforts pour des actions d'envergure et à haut impact pour enrayer la fistule obstétricale

 
 
 
 1709 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 14 septembre 2022 - 09:33

Dominique Ouattara 


Un Dialogue de haut niveau sur le « partenariat pour la coopération sud-sud et triangulaire pour l'élimination de la fistule obstétricale à l'horizon 2030 », organisé par le ministère de la Santé, de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle et le ministère de la Femme, de la famille et de l'enfant en partenariat avec l'UNFPA et en collaboration avec Koica se tient à Abidjan.


Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d'Ivoire a donné le top départ de cette rencontre de haut niveau qui se déroulera du 13 au 15 septembre prochain dans la capitale économique ivoirienne.


La fistule obstétricale touche à l'intimité de la Femme et entrave profondément sa qualité de vie et parfois même sa survie. En 2018, l'on estimait à 600 mille voire 1 million, le nombre de femmes porteuses de la fistule en attente de traitement en Afrique de l’Ouest et du centre.


Pour les experts, la prévalence de cette maladie et de la mortalité maternelle et néonatale est due à de nombreux facteurs. Il s'agit des violences basées sur le genre, des inégalités d'accès aux soins de santé de qualité surtout pour les femmes vivant dans les zones rurales, du faible niveau d'accès aux opportunités d’éducation et de développement socio-économique des femmes et des filles. Et de la rareté des ressources pour leurs réinsertion et intégration.


Le thème de la conférence est « partenariat renforcé et élargi : levier essentiel pour l'élimination de la fistule obstétricale. La Premiere Dame s’est réjouis de la tenue de cette rencontre qui permet de réaffirmer ce n0besoin de tisser des partenariats forts car, le renforcement du partenariat pour l'élimination de la fistule obstétricale d'ici 2030 est essentiel pour maintenir les efforts dans le cadre de la campagne mondiale lancée depuis 2003.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Dominique Ouattara a salué le partenariat institué par le Gouvernement ivoirien avec le Fonds des nations unies pour la population (FNUAP) et le financement continu de Koica pour la mise en œuvre du projet de lutte contre les fistules obstétricales.


 

« Je salue vivement la coopération sud-sud et triangulaire en cours, matérialisée entre autres par une fabuleuse approche de télémédecine qui a rendu possible le renforcement des capacités des chirurgiens de la sous-région et de leurs équipes pour la réparation de la fistule », a mentionné, l’épouse de Alassane Ouattara, Président de la république de la Côte d'Ivoire.


Le problème de la fistule obstétricale concerne tout le monde. Pour enrayer cette maladie, Dominique Ouattara propose la mutualisation des efforts pour des actions d'envergure et à haut impact. Notamment, la mobilisation des ressources au niveau national et international, le renforcement des actions de prévention avec un dialogue permanent de proximité au sein des communautés les plus reculées. Assurer une prise en charge holistique des femmes porteuses de fistule dans les hôpitaux de référence aussi bien en routine qu'au cours d'initiatives telles que la campagne opératoire gratuite et renforcer l'appui et le financement d'activités économiques d'autonomisation des femmes et particulièrement des sœurs porteuses et/ou guéries de la fistule pour leur pleine participation au développement du continent.


La Première dame a exhorté au maintien de la dynamique du partenariat qui a permis aux Professeurs et Médecins provenant des pays frères d'Afrique et de la Côte d'Ivoire d’opérer 180 cas de fistules complexes dans le cadre de la caravane opératoire conjointe avec les experts de la sous-région.


« Nous gagnerons également à tirer parti de cette conférence d'Abidjan à deux niveaux. En premier lieu en explorant des approches de prévention et de prise en charge dans le cadre d'un partenariat élargi et coordonné entre pays africains. En second lieu, en tissant une collaboration fructueuse avec les pays occidentaux qui ont l'avantage d'avoir maîtrisé la fistule obstétricale », a-t-elle ajouté.


Dominique Ouattara a rassuré ses sœurs souffrant de cette maladie qu'elles ne sont pas seules et les a encouragé à fréquenter les hôpitaux et les centres de santé pour être soignées et ainsi retrouver une vie normale, car les traitements et les prises en charges mis à leur disposition par le Gouvernement et ses partenaires sont efficaces et gratuits.


 « Lutter contre la fistule obstétricale, c'est donner à nos sœurs et a nos filles, les moyens de leur pleine participation à la vie économique et sociale de la société », a conclu, la Première Dame.


Pierre N'Gou Dimba a reconnu que le pays a enregistré d'importants progrès, mais des défis restent à relever. C'est pourquoi, il a lancé un appel solennellement aux partenaires économiques afin qu'ils viennent en aide à la Côte d'Ivoire pour la prise en charge de la fistule obstétricale.


Selon Serigne-Magueye Gueye, chef d’équipe de chirurgiens qui restaurent les femmes, la Côte d'Ivoire enregistre 5000 cas de fistules obstétricales par an.


 

L'Afrique de l'Ouest et du centre sont à la recherche de 115,9 millions de dollars à 2030 pour enrayer la fistule obstétricale. Le Directeur pays de Koica a annoncé que 3500 cas de fistules seront traités par sa structure et 1800 activités génératrices de revenus seront mises en place.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a avoué que l'éradication de la fistule obstétricale exige un effort collectif de tous les partenaires et le moment est venu de travailler étroitement pour réaliser leurs objectifs communs.


La Belgique a accepté le rôle de coordonnateur des pays donateurs. Et l'Espagne a assuré qu'elle sera aux côtés des autorités ivoiriennes pour mettre fin à la fistule obstétricale.


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dominique Ouattara propose la mutualisation des efforts pour des actions d'envergure et à haut impact pour enrayer la fistule obstétricale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter