Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Concours d'entrée à l'ENS, des candidats admis ne retrouvent plus leurs noms sur la liste définitive, la FESCI promet tout bloquer si rien n'est fait
 

Côte d'Ivoire : Concours d'entrée à l'ENS, des candidats admis ne retrouvent plus leurs noms sur la liste définitive, la FESCI promet tout bloquer si rien n'est fait

 
 
 
 6912 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 19 septembre 2022 - 12:58

 Saint-Clair Allah, secrétaire général de la Fesci (Ph KOACI)



 

L’École normale supérieure (ENS) est présentement secouée par une affaire des candidats admis dont les noms ont été retirés par la suite de la liste définitive.

 

La rentrée académique 2022-2023 pourrait donc connaître des troubles à l’ENS, si cette situation n’est pas réglée. En-tout-cas, c’est ce qu’explique la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) par la voix de son premier responsable, Saint Claire Allah.

 

Les résultats définitifs du concours d’entrée dans cette prestigieuse école ont été rendus public. Malheureusement, plusieurs candidats ayant été déclarés admis ont vu leurs noms être retirés de la liste définitive.

 

Face à cette situation, la Fesci a annoncé que si rien n'est fait d’ici là pour trouver une solution à ce problème, la rentrée académique 2022-2023 n’aura pas lieu.

 

« Un concours national où quelqu’un a été admis lorsqu’il vient s’inscrire, on lui dit qu’il n’est pas sur la liste et jusque-là, le directeur général de l’ENS ne s’est pas encore prononcé. Nous aussi nous attendons sans cela, il n’y aura pas de rentrée académique à l’ENS. Nous ne pouvons pas laisser nos camarades déclarés admis et on ne sait pas par quelle alchimie ils ne sont plus sur la liste et puis ceux qui n’ont pas le mérite figurer sur la liste », a déclaré Saint-Clair Allah, secrétaire général de la Fesci.

 

De son côté, la direction de l’ENS, a, face à cette situation, refusé de se prononcer pour l’heure sur la question.


 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Concours d'entrée à l'ENS, des candidats admis ne retrouvent plus leurs noms sur la liste définitive, la FESCI promet tout bloquer si rien n'est fait
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Sous l'ère des moutons ou rien, on aura tout vu. Le gare est admis, vous enlever son nom pour le remplacer par un mouton m'bèhè pour quoi ? Vous faites pour vous vraiment.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Okapi
La Côte d'Ivoire moderne et émergent n'a jamais aussi mieux gouvernée et gérée. Tout va bien; et comme vous n'avez jamais honte, vous vous permettez de publier des idioties. Sous Gbagbo et le FPI de très triste mémoire, l'école allait très mal, avec des années blanches à ne plus en finir. Le monde n'a pas besoin d'un syndicat étudiant; d'ailleurs, sous ADO votre syndicat ne peut faire n'importe quoi. ADO l'a bien dompté.
 
 il y a 2 mois
baryond
Ils n'avaient pas les bons patronymes. pour réussir en Civ actuellement il s'appeler Traore, Kone, Coulibaly ou autre Sanogo
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Okapi
Qui pourchassaient les "nordistes", ce n'est pas Gbagbo et son FPI de très triste mémoire ? Qui instrumentalisait la fameuse "Fesci", une bande de violents à l'image du FPI ? Les Soro, Blé machette et autres sont les "fruits" de la chose.
 
 il y a 2 mois
BAHEFOUE
Non Non et Non je dis non. Je ne crois pas que vous rendez service ni à vous-même ni à la nation . J'ai été de ceux qui ont applaudi la venue d'un premier ministre courageux qui avait opté pour la rigueur afin que l'Ivoirien change de comportement. On voyait des fonctionnaires arriver au bureau à cinq heures du matin tellement l'application des règles étaient strictes. L'on ne comprend plus rien dans un système grippé par ceux qui tirent l'honneur par le bas. Je suis vraiment gêné par le comportement de certains de nos compatriotes qui roulent à contre-courant de ce que veut le Président, rigueur et moralité. Les audits et leurs conséquences ne disent pas grande chose à ceux qui ont choisi la voie de la défiance .Il faut sévir et mettre hors état de nuire tous ceux qui trichent avec leurs fonctions. Je ne suis d'aucun camp politique,mais je suis pour la rigueur et la transparence. En tant qu'informaticien j'ai honte de ces tripatouillages et ce ne sont pas ces agissements qui nous feront sortir du sous-développement. Il faut accélérer la digitalisation pour éloigner davantage les fraudeurs. La place aux méritants et rien d'autre. Faisons honneur à notre nation La pitance d'aujourd'hui ne doit pas tuer la nation,la poule aux oeufs d'or. Trop c'est trop on n'a pas besoin de ça pour accompagner la difficile tâche du Guide d'aujourd'hui. Le Président FHB nous a laissé un grand héritage. Faisons du développement de notre pays notre objectif. Nous étions dans la même.classe que la Chine qui fait envie aujourd'hui et nous continuons nos comportements rétrogrades. Réveillons -nous Could God help us..'
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre