Afrique Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Les partisans du lieutenant-colonel Zoungrana réclament sa libération, après huit mois de prison
 

Burkina Faso : Les partisans du lieutenant-colonel Zoungrana réclament sa libération, après huit mois de prison

 
 
 
 4974 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 octobre 2022 - 19:04

Le lieutenant-colonel Zoungrana, ancien chef de corps du régiment d’infanterie commandos de Ouahigouya (pH) 



Les partisans du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, en prison depuis début janvier, notamment pour des accusations d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de blanchiment de capitaux, ont appelé à sa libération immédiate et sans condition, lors d’une conférence de presse. 


Estimant que le lieutenant-colonel Zoungrana est un héros à leurs yeux, pour avoir fait ses preuves dans la lutte contre le terrorisme, ses partisans ont demandé sa libération et menacé de descendre dans la rue si rien n’est fait.


« Nous lançons un appel à toute la population à se mobiliser pour des actions à venir si la promesse des nouvelles autorités d’examiner le dossier politico-judiciaire n’est pas suivie d’effet de libération du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana dans les jours qui suivent », a déclaré le porte-prole des partisans, Boris Guissou. 


Selon eux, après l’arrestation du lieutenant-colonel Zoungrana, pour complot contre la sûreté de l’Etat, deux coups d’Etat ont été « consommés et plébiscités » au Burkina Faso, sans que les auteurs soient inquiétés 


 

Sur les accusations de blanchiment de capitaux, ses partisans ont affirmé que malgré l’audition d’une quarantaine de témoins, rien de concret n’a permis d’étayer ces accusations. 


Au contraire, ont-ils assuré, certains de bien ont été saisis sans procès-verbal. 


« Sa Kalachnikov et son pistolet de service ainsi que de nombreux autres objets de valeur appartenant à sa famille. Tout cela a été ramassé sans PV de perquisition afin d’empêcher toute trace officielle. Une plainte initiée par ses avocats est jusque-là en cours d’examen », a indiqué M. Guissou. 


Ils ont assuré vouloir se faire entendre par les nouvelles autorités pour l’obtention de la libération du colonel Zoungrana dont la place est au front plutôt que dans une cellule. 


« Aucune preuve tangible n’a été signifiée au LCL Zoungrana sur tous les faits. Nous ne disons pas que nous allons sauter la justice. Si la justice fonctionnait, il était jugé et condamné ou jugé et libéré », a indiqué Marcelin Ouedraogo, membre du comite des sympathisants.


 

Les nouvelles autorités, notamment le capitaine Ibrahim Traoré avait assuré lors de sa prise du pouvoir contre le colonel Damiba, vouloir faire la lumière sur le dossier du colonel Zoungrana.


 « Nous appelons la population à la mobilisation si la promesse des nouvelles autorités de faire la lumière sur le cas Zoungrana n’est pas suivie d’effet de libération », ont lancé ses partisans.



Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Les partisans du lieutenant-colonel Zoungrana réclament sa libération, après huit mois de prison
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter