Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La CONASU à propos de la libération des 46 soldats otages au Mali : « Même avec la latence des autorités maliennes, Ouattara veille au grain... »
 

Côte d'Ivoire : La CONASU à propos de la libération des 46 soldats otages au Mali : « Même avec la latence des autorités maliennes, Ouattara veille au grain... »

 
 
 
 5419 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 novembre 2022 - 15:11

La Conasu ce mardi à Abidjan (ph KOACI)




Depuis le 10 juillet 2022, 46 soldats ivoiriens sont détenus par les autorités maliennes qui les accusent d'être des mercenaires. En dépit des négociations entamées pour leur libération, ces soldats ivoiriens n'ont pas encore recouvré la liberté après environ 5 mois de détention.


La Coalition nationale pour le sursaut (CONASU) multiplie les sorties pour interpeller les autorités maliennes sur la détention injustifiée des 46 soldats. Au cours d'une rencontre avec les étudiants de la cité universitaire de Port-Bouët 2, avant un match de maracana, les responsables de la CONASU à leur tête, le Président Zanga Coulibaly ont rassuré les étudiants que le chef de l'Etat ivoirien veille au grain à la libération de ces soldats.


« Chers frères, vous êtes l'élite de notre pays. Et votre éducation, votre formation, votre avenir, votre réussite, surtout votre insertion dans le tissu social sont des priorités du chef de l'État, Alassane Ouattara. Vous savez qu'il ne ménage aucun effort pour le bien-être de ses compatriotes, C'est pourquoi, dès les premières heures de la situation des 49 militaires Ivoiriens, il s'est impliqué personnellement pour le règlement rapide du malentendu. Même avec la latence des autorités maliennes, il veille au grain. Au haut sommet, il intervient tous les jours pour que nos frères militaires soient libérés », a indiqué Zanga Coulibaly, qui avait à ses côtés, Jean-Luc Gogoua, Bamba Gaoussou, Cissé Zoumana et Kader Fofana, tous membres de la CONASU.


 

Venus apporter leur soutien aux étudiants, le Président et les autres membres de la CONASU ont exhorté et rassuré leurs jeunes frères de la Cité universitaire de Port-Bouët II au ''vivre-ensemble'', tel que prôné par le président de la République depuis son accession à la magistrature suprême.


Le Président Zanga Coulibaly a demandé à ses jeunes frères de vivres en parfaite harmonie avec les riverains de leur Cité dans la commune de Port-Bouët, tout en rappelant les tensions qui ont existé par le passé entre les étudiants et les riverains des cités universitaires de Côte d'Ivoire à cause d'une "certaine classe politique"


« Rappelez-vous que les années 2000-2011 ont été des années de braises entre les étudiants que vous êtes et les populations du fait d'une certaine classe politique. Vous étiez comme une menace pour les autres. Aujourd'hui, la confiance est restaurée entre vous et la population grâce à Alassane Ouattara. Voyez-vous, vous êtes un modèle pour les riverains, vos parents qui vous entourent. C'est cela, le vrai ''vivre-ensemble'' dans une nation. La Conasu vous encourage et est prête à vous soutenir dans cette voie », a conclu Zanga Coulibaly.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La CONASU à propos de la libération des 46 soldats otages au Mali : « Même avec la latence des autorités maliennes, Ouattara veille au grain... »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Kiokiokiokio! Et vlan! Les microbes et virus drogués du rdr refont surface après plusieurs jours de coma provoqué par l'overdose au nônômougou. Ces abrutis désœuvrés téléguidés par Gilbert cafard koné, la fiole et d'autres ne sont toujours pas arrivés ni à Bamako ni à l'ambassade du Mali, après plusieurs ultimatums moutonniers et cabatoïques lancés en désordre. Quelle honte! Une bande d'incultes qui font honte à notre pays. Bande d'abrutis, n'allez plus jamais déranger notre temple du savoir avec vos bêtises là. Votre place, c'est dans la rue aux côtés de koné Zakaria et non dans nos universités. Bêtes comme là. Chrrrr! Tampiri yawoto.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Bon eux ils ont trouvé une occupation rémunératrice, pour le reste, le bilan, comme souvent ici, 0 résultat.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Ceux-là, ce sont des militants moutons du rdr. Que des cancres mendiants en fait ! Mdrrr
 
 il y a 2 mois
baryond
Quelle est la relation entre le culte de la personnalité instauré en système et le sort des soldats incarcérés? Si le chef d'état veille au grain, a quoi sert il encore d'aller interrompre Maracana des étudiants pour leur répéter que leur chef d'état veille sur eux et sur les soldats en prison au mali? Comment peut-on être bête et endoctrine jusqu'à ce niveau?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter