Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 46 soldats en otage au Mali, Abidjan assure que Ouattara déploie la mêle énergie que pour le retour des « auto-exilés » de la crise
 

Côte d'Ivoire : 46 soldats en otage au Mali, Abidjan assure que Ouattara déploie la mêle énergie que pour le retour des « auto-exilés » de la crise

 
 
 
 4781 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 novembre 2022 - 09:29

Ouattara et Sarassoro mercredi à Abidjan



10 juillet 2022, 9 novembre 2022, cela fait près de 5 mois que 46 soldats ivoiriens considérés par la junte militaire au pouvoir au Mali sont détenus pour ne pas dire pris en otage dans ce pays.


En dépit des négociations pour leur libéralisation, les 46 soldats sont toujours bloqués au Mali. Beaucoup de personnes se demandent aujourd'hui si la voie du dialogue, la voie de la concertation et la voie de la négociation aboutira un jour.


 

Le ministre de la Communication et de l'économie numérique, porte-parole du gouvernement, a donné ce jour l'assurance à ses compatriotes au terme d'un conseil des ministres que les soldats rentreront un jour, même si le processus est lent.


Selon lui, si le chef de l'État ivoirien s'est « battu pour que certains de ses compatriotes qui s'étaient auto-exilés rentrent tous, il n'y a pas de raison que ce pays ne déploie pas la même énergie, sinon plus encore pour que ses enfants qu'il a envoyés en mission ne rentrent ».

« En ce qui concerne la situation de nos soldats, nous avons dit à plusieurs reprises ici, que la Côte d'Ivoire a choisi la voie du dialogue, la voie de la concertation, la voie de la négociation. Et au cours des comptes rendus de conseils des ministres, nous avons même appelé nos concitoyens à la patience et notamment les familles dés à la patience et à avoir confiance au chef de l'État. Quand vous choisissez, la voie du dialogue, quand vous choisissez la voie de la négociation, vous inscrivez d'une certaine façon dans la gestion du temps. Nous sommes convaincus et quand le chef de l'Etat le dit, il n'y a aucun doute que nos soldats rentreront. Lorsque, un pays dans la vision de son président s'est battu pour que certains de ses compatriotes qui s'étaient auto-exilés et rentrent tous, il n'y a pas de raison que ce pays ne déploie pas la même énergie sinon plus encore pour que ses enfants qu'il a envoyés en mission ne rentrent. La Côte d'Ivoire utilisera tous les moyens de la concertation, de la discussion, parce que c'est la voie qu'elle a choisie qui sont à sa disposition pour que nos soldats rentrent, c'est lent, c'est difficile, mais les familles sont en contact avec le ministère d'État, ministère de la Défense qui leur donne régulièrement des informations sur le moral de nos soldats détenus au Mali.

J'invite les familles et l'ensemble de nos concitoyens à avoir confiance au chef de l'État pour qui ces questions restent une préoccupation importante, tout, comme il s'est sourcillé pour que tous les exilés de Côte d'Ivoire rentrent. Vous avez vu que c'est un long processus pour que tous puissent rentrer ».



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métrologie volontairement suspendues par une "mafia" ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face...
 
1097
Oui
32%  
 
2220
Non
65%  
 
111
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 46 soldats en otage au Mali, Abidjan assure que Ouattara déploie la mêle énergie que pour le retour des « auto-exilés » de la crise
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
C'est une prise d'otages perpétrée par le bidasse Goita. Tout le monde le sait et le dit explicitement ou implicitement. Les Ghanéens, Nigérians, l'UA, et l'ONU ont tous parlé, unanimement. C'est une prise d'otages. Le bidasse Goita demande une rançon qu'un pays civilisé ne peut accepter et fournir dans le concert des nations. Il y'a un temps pour négocier et un temps pour agir. En tant qu'observateur et homme de "peace", je préconise la poursuite des négociations actuelles mais il faut que Ouattara soit très prêt à utiliser toute notre puissance économique et financière et énergétique pour apporter la réponse du berger à la bergère bientôt si les preneurs d'otages persistent. Dans le concert des nations, la détermination pratique denoue parfois bien de crises. On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Cet imbécile a-t-il libéré Pulchérie? Bandécons!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter