Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Doropo, guerre de positionnement au RHDP, deux responsables à couteau tiré
 

Côte d'Ivoire : Doropo, guerre de positionnement au RHDP, deux responsables à couteau tiré

 
 
 
 6673 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 14 novembre 2022 - 12:44

Noufé Sansan




Le départemental RHDP de Doropo dans la région du Bounkani est l'objet de critiques de certains militants de la formation politique au pouvoir. Noufé Sansan également député du département de Doropo, après son élection au Secrétaire départemental, aurait mis à l'écart tous les responsables RHDP et composerait désormais avec une nouvelle équipe composée de militants des formations politiques de l'opposition.


Selon les informations en notre possession, en faisant appel aux responsables des autres partis de l'opposition, le départemental du RHDP veut constituer sa base électorale pour les futures élections.


« Pour avoir le soutien de son électorat, il a utilisé comme motif qu'il était en train de recenser les populations qui ont leur carte d'électeur afin de leur faire bénéficier des primes COVID. Aujourd'hui encore, malgré les consignes claires de la Direction, Noufé Sansan, utilise encore les mêmes pratiques. Le départemental est en train de créer une propre base de données composée des militants de tous les bords politiques pour son propre intérêt et non pour l'intérêt du parti RHDP. L'honorable est entrain de créer sa propre base de données qui va lui permettre d'être réélu en 2026 parce que ceux qu'il prend maintenant dans sa base de données, rien ne dit qu'il voteront notre candidat en 2025 à l'élection présidentielle. Je vois mal un militant de l'opposition que le RHDP a aidé à avoir sa carte d'électeur puisse laisser son candidat Soro ou Gbagbo ou Bédié pour voter notre candidat. Et c'est là le danger des pratiques du départemental RHDP de Doropo quand nous savons que les populations votent généralement l'individu, le parent aux élections locales et votent le parti aux élections présidentielles. Quelle est l'utilité de constituer une base de données avec les militants des autres partis politiques dans le département de Doropo là où le RHDP demande une base de données avec les seuls militants RHDP? », a précisé, notre source.


Le député est accusé d'être un militant volage. Parce qu'il aurait flirté avec toutes les formations politiques de l'opposition avant d'intégrer le RHDP.


« L'actuel départemental était un militant PDCI avec monsieur Palé Dimaté, et lorsque le PDCI a perdu le pouvoir, il est devenu un militant FPI avec le maire Kambiré Charles, ancien maire de Doropo. Et lorsque le FPI a perdu le pouvoir, il était un proche de Wattao, après le décès de ce dernier, il commence à combattre les pions de Wattao d'où mon inquiétude face à des agissements du départemental député. Comme on le voit, monsieur Noufé Sansan poursuit ses propres intérêts et non les intérêts du parti RHDP », explique une autre source qui a joint la rédaction de KOACI.


Des responsables RHDP mis à l'écart par l'Honorable parce qu'il aurait suivi la voie de la Direction en votant pour son adversaire, lors des législatives dernières, joints par téléphone, ont donné leurs versions des faits.


 

« Je ne suis pas le seul dans le cas. Beaucoup de Secrétaires de sections ont été mis à l'écart. Il a choisi des personnes qui n'ont rien à avoir avec le RHDP. J'ai été départemental du parti pendant plus de cinq ans. Dans ma section, il a mis à l'écart 3 personnes qui sont des militants de la première heure », a soutenu, le Délégué sous-préfectoral de Kalamon.


« Durant les élections législatives, comme il était candidat indépendant, je ne l'ai pas suivi. Cependant, quand il a besoin de moi, il m'appelle, mais souvent, il ne me convie pas à ses réunions. Dans le cadre du processus d'enrôlement, il m'a approché et nous travaillons ensemble. Il m'a associé, mais mes secrétaires de sections ont été mis à l'écart. Je suis le délégué départemental de la zone de Danoa sous-préfecture », Délégué départemental de Danoa.


Dans le souci de l'équilibre de l'information, KOACI a joint par téléphone, le député qui a également donné sa version des faits, affirmant que, les militants qui s'excitent sont manipulés par l'actuel maire qui a créé une fronde parce qu'il ne souhaiterait pas le voir comme le premier responsable du RHDP dans la zone.


Il a conseillé à ses détracteurs de faire profil bas et de venir s'assoir à la maison pour se mettre au travail, parce qu'il doit accomplir la mission que lui a confié le parti.


"Je voudrais vous informer qu'à la création du RHDP en 2018 en tant que parti, j'ai été le premier cadre promu comme délégué départemental. C'est bon à retenir pour dire à ces personnes qui disent que j'ai été élu député indépendant. Je ne suis pas venu de la planète Mars pour être élu député indépendant. Dans la gestion de nos partis, il y a ce qu'on appelle, les parrainages. J'ai été plébiscité aux élections des Secrétaires départementaux du RHDP avec un score de plus de 90%. Qu'est-ce qu'ils appellent travailler avec les militants des autres partis. Lorsque vous faites de la politique, vous ne pouvez que travailler avec ceux qui décident de travailler avec vous. Lorsque moi, le premier responsable du parti, je convoque des réunions et que des personnes refusent de venir, le parti organise des élections, des personnes refusent de participer. Qu'est-ce que je peux faire d'autre que de travailler avec ceux qui répondent présents, ceux qui sont là quand j'ai besoin d'eux", a précisé le député.


"Le maire de Doropo qui est à la tête de cette fronde, lui-même se bat que pour sa réélection. Je suis son grand frère, j'ai pris la peine de lui dire après mon élection, on devait organiser une rentrée politique. Il a été la première personne à qui, j'ai donné l'information, mais il a brillé par son absence, prétextant qu'il partait en France alors qu'il était dans les rues d'Abidjan. Tous ceux qui ergotent étaient bel et bien dans la ville de Doropo et ont refusé de prendre part à cette rentrée politique. L'organisation du parti est telle que, il n'y a que le travail qui positionne les gens. Lorsque des gens refusent de faire le travail que le parti m'a confié dans ce département, il pense que je vais rester les bras croisés et puis ne rien faire pour qu'on dise que le Secrétaire départemental ne vaut rien. J'ai le droit de travailler avec ceux qui veulent me permettre de réussir ma mission. Il n'y a pas de pionnier en politique. Je suis désolé. Ce qu'ils doivent faire, c'est de venir s'assoir à la maison et se mettre à travailler. Ils vous parlent de quelqu'un d'autre, ce n'est pas de moi. Je leur rappelle que le Directeur de campagne du candidat Alassane Ouattara, candidat du RHDP est bien moi. La seule vérité, ils ont peur pour leur candidature aux municipales à venir. Ce sont des gens du maire actuel de Doropo qui est rentré en conflit avec le délégué départemental que j'étais parce qu'il refuse d'accepter que je sois son patron politique. Depuis 2018, ils sont dans cette rébellion, or une rébellion en politique se mate, si vous n'êtes pas à mesure de la mater elle vous emporte. Je suis quelqu'un qui assume tout ce qu'il fait. Je vous informe que par la grâce de Dieu, je vais remporter toutes les élections qui vont se présenter à moi. C'est un faux problème. Le seul conseil que je leur donne, venez, nous allons travailler au lieu de prêcher dans une rébellion qui ne vous emmène nulle part », a conclu, l'Honorable Noufé Sansan député du RHDP.


 

Waimagnon





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Doropo, guerre de positionnement au RHDP, deux responsables à couteau tiré
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Comme le disait le rappeur, c'est une histoire de famille, famille, famille... Yéhééé... Dans tous les pays et partis du monde, y'a toujours des ça et là des clashes entre des titans locaux, régionaux et/ou nationaux... Aussi longtemps que ce ne sont pas des machettes tirées, ça va passer... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Krkrkrkr
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter