Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lutte contre les crimes financiers, le PPEF se renforce pour mieux traquer les cybercriminels
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre les crimes financiers, le PPEF se renforce pour mieux traquer les cybercriminels

 
 
 
 1537 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 novembre 2022 - 08:42

Les acteurs du PPEF lundi à Assinie (ph KOACI)




Les acteurs du Pôle Pénal Économique et Financier (PPEF) ont entamé ce lundi 21 novembre 2022 à Assinie, ville balnéaire au sud d'Abidjan, une formation en vue du renforcement de leurs capacités dans le domaine de la criminalité financière et économique.


Avec l'appui de la coopération allemande GIZ, ces différentes composantes de la chaîne pénale en Côte d'Ivoire, pendant 5 jours (21 au 25), vont s'abreuver de connaissances et de compétences, afin de se bâtir une expertise solide en matière de détection et de répression des infractions liées à la cybercriminalité.


Au cours de leurs formations, les membres du PPEF, sous la houlette de Docteur Mourad Jneid, expert international en ingénierie de processus, coopté par la coopération allemande, seront instruits notamment sur les techniques de localisation et d'identification des différents types d'infractions liées à la cybercriminalité, ainsi que leurs auteurs. Aussi, il leur enseignera les stratégies à adopter pour accéder, collecter et bien conserver les données et les preuves numériques, mais également comment bien documenter leurs dossiers d'investigation.


Pour la Directrice adjointe de cabinet du garde des sceaux, ministre de la Justice et des droits de l'homme, Ahou Florentine, cette formation arrive à point nommé, dans la mesure où elle permettra aux acteurs du PPEF dans leurs différentes composantes, de se mettre au diapason, surtout que les changements dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication vont très vite.


" La cybercriminalité est un domaine très technique qui va vite avec les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Il faut donc que les acteurs de la chaîne pénale qui ne sont pas toujours des techniciens en la matière, puissent se mettre à niveau pour pouvoir aisément détecter ces infractions et surtout asseoir une politique efficace de lutte contre ces infractions. Notre souhait, c'est qu'au sortir de cette formation, les acteurs puissent avoir les compétences pour mieux cerner le phénomène criminel qui est la cybercriminalité pour assainir le secteur de l'économie numérique", a indiqué la représentante du ministre Sansan Kambilé.


 

Selon Docteur Mourad Jneid, expert et formateur, les défis liés à la cybercriminalité sont énormes, en ce sens qu'en 2021, la facture de la cybercriminalité dans le monde a dépassé les 6000 milliards de dollars.


" Avec le développement de la crypto-monnaie, le développement du crime financier s'est accru. Au fur et à mesure que ce secteur se développe, les outils utilisés par les criminels sont de plus en plus complexes et compliqués à maîtriser. Nous allons donc toucher à tous les aspects, à savoir les techniques et les stratégies opérationnelles. Nous allons réfléchir ensemble et en sortir des recommandations pour répondre aux défis de la lutte contre la cybercriminalité dans le contexte ivoirien", a-t-il indiqué.


Il faut mentionner que la cybercriminalité en Côte d'Ivoire a pris des proportions particulières, notamment sous l'effet des nouvelles technologies de l'information et de la communication, avec la généralisation des opérations bancaires par des voies électroniques et la banalisation d'Internet et des outils connexes.


L'on se souvient qu'au début de l'année 2008, des fournisseurs d'accès à Internet ont constaté que le nombre de courriers électroniques indésirables ou spams, dont l'objet est d'escroquer les destinataires, a atteint des proportions très importantes. Près de 4000 plaintes ont été enregistrées cette année-là par les autorités policières françaises contre la cybercriminalité en Côte d'Ivoire.


Notons que le Pôle Pénal Économique et Financier (PPEF) a été créé le 29 janvier 2020, pour lutter contre les crimes financiers et économiques. Il est composé de magistrats, des éléments de la police judiciaire, des forces de l'ordre et des membres du parquet.


 

Cet atelier s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 du projet Bonne gouvernance pour l'accroissement des investissements et de l'emploi en Côte d'Ivoire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Remise du prix FHB, à la tribune Bédié parle de poltique ivoirienne, déplacé ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Pai...
 
1
Oui
1%  
 
68
Non
77%  
 
19
Sans avis
22%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre les crimes financiers, le PPEF se renforce pour mieux traquer les cybercriminels
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter