Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Présentation officielle du PNDH d'un coût de plus de 16 milliards de FCFA, en présence de Sansan Kambilé
 

Côte d'Ivoire : Présentation officielle du PNDH d'un coût de plus de 16 milliards de FCFA, en présence de Sansan Kambilé

 
 
 
 1348 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 décembre 2022 - 15:14

Jean Sansan Kambilé ce vendredi à Abidjan



La présentation officielle du Plan National des Droits de l’Homme a eu lieu aujourd'hui à Abidjan en présence de Jean Sansan Kambilé, Garde des sceaux ministre de la justice qui avait à ses côtés, le Représentant Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, la Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme, Namizata Sangaré et des Représentants des organisations du système des Nations Unies ainsi que ceux des Organisations non Gouvernementales.


Le Plan National des Droits de l’Homme constitue la réponse du Gouvernement au défi de la mise en œuvre des recommandations faites à la Côte d’Ivoire par les organes des traités ainsi que par les titulaires de mandat du Conseil des Droits de l'Homme.


Ces différentes recommandations ont été déclinées en activités pour en garantir la réalisation, grâce à la remarquable collaboration entre le Comité interministériel de suivi de l’application des instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme, le Conseil National des Droits de l’Homme et les Organisations non gouvernementales compétentes en la matière. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le ministre s'est réjoui de cette synergie d’action de l’élaboration de ce Plan et a adressé ses félicitations à tous les Ministères et à toutes les organisations qui y ont contribué.


Le Directeur des Droits de l’Homme dans sa présentation a rappelé que d'un coût de réalisation de 16,845 milliards de FCFA, l’élaboration du Plan n’aurait pas été possible sans l’appui inestimable du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).


C’est pourquoi, Jean Sansan Kambilé a rendu, un hommage appuyé à Carol Flore-SMERECZNIAK pour sa sollicitude constante à l’égard du renforcement de l’état de droit en Côte d’Ivoire et pour tout l’accompagnement dont la Côte d'Ivoire bénéficie de la part du PNUD.


 

Il a également associé, à ces remerciements le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, représenté par Robert KOTCHANI, Représentant Régional et ses collaborateurs, pour leur implication dans l’organisation de cette cérémonie, qui intervient à la suite d’un atelier de trois jours opportunément consacré au renforcement des capacités des membres du Comité interministériel de suivi de l’application des conventions internationales relatives aux droits de l’Homme.


Le Garde des sceaux a indiqué que la satisfaction légitime que suscite l’existence du Plan National des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire ne doit pas faire oublier que ce Plan est un outil, un instrument au service du plein exercice des droits de l’Homme et non une fin en soi.


«Il nous revient, dès lors, de nous donner les moyens d’assurer sa mise en œuvre de la manière la plus efficace possible », a-t-il ajouté.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En partageant avec l'assistance, les efforts que la Côte d’Ivoire doit entreprendre pour s’acquitter de ses engagements internationaux relativement à la mise en œuvre des différentes recommandations présentées, il a souhaité engager un dialogue constructif avec tous les partenaires au développement du pays dont l’appui financier et technique est vivement souhaité, en vue d’atteindre les objectifs qui lui sont, en réalité, communs.


La présentation officielle du Plan National des Droits de l’Homme coïncide avec la célébration de la Journée mondiale des droits de l’Homme dont le thème pour l’année 2022 est : « Dignité, liberté et justice pour tous ».


La célébration de la Journée des droits de l’Homme constitue une invitation à un devoir de mémoire vis-à-vis de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée le 10 décembre 1948, qui énonce en son préambule que « la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde ». Cette énonciation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme confirme l’interdépendance des droits de l’Homme et l’importance du respect de la dignité humaine en tant que condition de réalisation des autres droits de l’Homme.


Selon Jean Sansan Kambilé, le Plan National des Droits de l’Homme couvre l'éventail complet des préoccupations en matière de droits de l'Homme dans le pays et constitue une opportunité pour renforcer l’effectivité du respect de la dignité humaine, de la liberté et de la justice pour tous en Côte d'Ivoire.


Il a enfin assuré de l’engagement du Gouvernement à œuvrer résolument, avec l’appui des partenaires, à la mise en œuvre de ce Plan.


 

Tous les représentants des organisations présentes ont salué le travail abattu par les autorités ivoiriennes et on pris l'engagement de les accompagner dans la mise en œuvre du plan.


«Nous allons nous approprier ce document, accompagner le Gouvernement pour sa mise en œuvre », ont-ils déclaré.


Namizata Sangaré , Présidente du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) a salué la vision et la clairvoyance du ministre de la Justice qui ont à l'élaboration du plan. Elle a enfin exhorté toutes les parties à disposer de ce document aux visées communes.


Le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, représenté par Robert Kotchani, a pris l'engagement d'appuyer la mise en oeuvre des recommandations.


«Le Bureau reste attentif aux besoins du ministère de la Justice. Il n'est pas question que nous venons avec des paquets préétablis, nous serons à votre écoute », a conclu, Robert Kotchani.


Notons que le plan comprend 350 activités regroupées en huit chapitres principaux couvrant l'éventail complet des préoccupations en matière de droits de l'homme.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Présentation officielle du PNDH d'un coût de plus de 16 milliards de FCFA, en présence de Sansan Kambilé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter