Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après sa rencontre avec le président du FPI, Simone Gbagbo « chacun examine pour voir s'il y a un chemin à faire ensemble »
 

Côte d'Ivoire : Après sa rencontre avec le président du FPI, Simone Gbagbo « chacun examine pour voir s'il y a un chemin à faire ensemble »

 
 
 
 8053 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 décembre 2022 - 12:22

Simone Gbagbo et Affi N'guessan ce jeudi à Cocody (Ph KOACI)



L’ancienne première dame Simone Gbagbo, présidente du Mouvement des Générations Capables (MGC), comme nous l’annoncions a été reçue ce jeudi 15 décembre 2022 au siège du front populaire ivoirien (FPI) par Pascal Affi N’guessan, comme sur place constaté par KOACI.


Cette visite de Simone Gbagbo se situait dans le cadre de sa tournée de remerciements aux partis politiques qui ont pris part à l’Assemblée générale extraordinaire de la création de sa formation politique en août 2022.


 

Ainsi, outre cette visite de remerciements, les deux anciens camarades du FPI ont échangé sur l’évolution de la situation sociopolitique au Pays, sur les perspectives politiques et sur ce qu’ils pourraient faire ensemble en tant que partis de la même mouvance idéologique.


Pour cette première rencontre, Affi N’guessan, président du FPI a fait savoir qu’ils n’ont pas été aussi loin pour évoquer tous les sujets liés à une alliance en vue des prochaines élections couplées municipales et régionales ainsi que de la présidentielle de 2025.


« Pour cette première rencontre nous n’avons pas été aussi loin dans les échanges, mais ce sont des questions qui ne sont pas exclues », a déclaré Affi N’guessan sur la question d’une alliance avec le, MGC de Simone Gbagbo dans le cadre des élections locales à venir.


Simone Gbagbo, quant à elle a expliqué que le FPI et le MGC sont de la même obédience idéologique et qu’à ce sens, il est possible de bâtir quelque chose ensemble.


« Les alliances politiques font partie des actes que des partis envisagent et c’est le résultat d’une réflexion. Donnez-nous le temps de nous asseoir pour peser le pour et le contre afin d’arrêter quelque chose. Chacun examine la situation pour voir s’il y a un chemin à faire ensemble », a expliqué Simone Gbagbo.


 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après sa rencontre avec le président du FPI, Simone Gbagbo « chacun examine pour voir s'il y a un chemin à faire ensemble »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
eh vous là arrêtez ca hein cette femme est mariée je peux le certifié loooooooooooooooool !!!!! A la CPI il a bien dit c'etait sa femme aussi c'est quand il voit nady bamba en complet maxi il devient fouuuuuuuuuuuuuuu lol tout est melanyééééééééééééééé
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Hmmmm... Il faut le dire, ceux-là qui sont les modérés cherchent à avancer... Oui, bien sûr que vous pouvez avancer ensembles. Seuls les imbéciles ne changent pas. Et dire que tout ça c'est la faute à un taré fainéant polygame violent koudou qui s'est entouré de microbes sauvages extrémistes et haineux. Entre autres, Goudé dit qu'il va parler bientôt. On attend ses révélations fracassantes. En tant qu'observateur, je dois le dire, toute tentative de rapprochement entre des entités est toujours salutaire. On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Nos hommes et femmes politiques en CI aiment accorder des interviews à des médias étrangers (RFI, France 24, etc) qui leur posent des questions souvent orientées et allant dans le sens des intérêts des pays que ces "journalistes" représentent. -J'espère que des médias locaux et de tous bords politiques vont aussi leur poser des questions qui concernent les intérêts supérieurs de notre pays, mais aussi du continent noir. -A la manière du chanteur : N’Guessan Bon Sens,... il faudra commencer par leur poser certaines "violentes questions", telles : la position de ces femmes et hommes politiques sur les bases militaires dans nos pays, ... ou encore, le problème du fcfa qui constitue un esclavage monétaire moderne pour nos pays dépouillés de leur souveraineté. Il y a beaucoup d'autres questions,...mais ces deux "violentes questions" là…,à elles seules concentrent l'essentiel pour le développement de tout pays qui se veut sérieux. Il suffit d'observer les évènements qui secouent le monde actuellement (guerre en Ukraine, affrontements géostratégiques des puissances, etc.) pour arriver à la conclusion qu'un pays qui ne maîtrise pas sa propre monnaie, est une proie facile pour les autres. Imaginez que la monnaie de la Russie soit fabriquée à Londres, quelques jours suffiraient pour étouffer la fédération de Russie. Ceux qui ont une vision purement économique de la monnaie sont de GROS Naïfs ou font exprès pour des raisons inavouées. La monnaie est un instrument de domination économique et financière. C'est aussi une arme de destruction massive, etc... bref !! Un homme ou une femme politique qui aspire diriger un pays dans un monde aussi conflictuel et instable, ...ne peut traiter avec légèreté les problèmes des bases militaires et de la monnaie. -Concernant Affi, il n'y a pas de doute. Il a participé avec Dramane, au sabotage de l'ECO ouest africain en votant à l’assemblée nationale (avec sa seule voix) pour le maintient du fcfa déguisé (appelé ECO Macron/Dramane). Ce n'est d'ailleurs pas surprenant, si sa demande de faire alliance avec le RHDP (refusée par Dramane par calcul) est maintenant connue de tout le monde. -Ces deux violentes questions doivent également être posées à Mme Simone Gbagbo et au jeune frère Blé Goudé. Je me souviens que Blé dormais avec un matelas devant le 43 ème BIMA. Vouloir la paix en CI (entre ivoiriens) ne doit pas le dispenser de faire la demande de départ des troupes étrangères de notre pays. Si les journalistes étrangers évitent de poser ces questions, il est du devoir des journalistes ivoiriens de les soulever. On ne peut choisir des dirigeants sans savoir dans quelle direction ils nous conduisent. -Quant au président Gbagbo, tout le monde sait qu'il avait obtenu le départ des troupes françaises mais le coup d'état de 2011 a permis à Dramane de réinstaller ces bases militaires. -Voilà les vraies questions dont il faut parler et savoir s'il y a des "idéologies" qui sont partagées ou pas. Sinon, tout le reste n'est que diversion...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Le théoriste et théoricien du complot, toujours dans ses ignorances et son inculture. Yako ! La seule violente question c'est de savoir, pour votre propre bien, comment et pourquoi malgré tout le CONVOYAGE de microbes pisseurs et pisseuses depuis Abidjan, la visite du tchoin koudou dans la Mé fut le FIASCO du siècle ? Comprends-tu que les Ivoiriens vous vomissent d'où ce FIASCO de votre visite dans la Mé qui pourtant était votre bastion ? Réfléchis-y ! Une autre question, par ailleurs, aboyer c'est très très et trop facile, vous étiez au pouvoir pendant 10 ans, pourquoi n'avez vous pas créé votre monnaie (MIR) effectivement ? Fais un effort et montre-toi plus intelligent que l'illettré koudou en arrêtant de te branler sur le passé. Les Ivoiriens et Ivoiriennes avancent et regardent le futur prometteur sous la nouvelle république. Que propose le chien galeux koudou pour faire mieux que Ouattara en 2023 et 2025, lui qui mouille déjà et veut jeter l'éponge ? Pour le reste de tes élucubrations d'utopiste se trompant de siècle, le peuple s'en fiche pas mal... Juste un observateur de passage...
 
 il y a 1 an
Ubiquismus
Ce n'est pas parce que les relations entre la France et la CI sont actuellement paisibles, qu'il faut considérer que ça sera tjrs le cas. On sait que les pays n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts. Il suffit de regarder les relations actuelles avec le Burkina et surtout le Mali,... pour arriver à la conclusion que tout dépend des intérêts de chaque pays à un moment donné. à l'époque, le Burkina et le Mali étaient utilisés pour déstabiliser la côte d'Ivoire. On voit maintenant ce que ça donne. On peut être pays amis sans ingérence et avoir des relations d'égal à égal (dixit Bictogo et le 1er ministre Achi lui-même...Mdrrrr !!).
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Il faut faire l'effort de lire l'article comme un lettré avant de te répandre dans tes hors-sujet et incongruités en jouant à la sorcière microbe du parti des pisseurs. Ce sont deux Ivoiriens responsables de parti qui veulent explorer si et comment ils peuvent envisager le futur et avancer ensemble. Si toi et ton parti du chien galeux gbagba étiez aussi intelligents qu'eux vous n'auriez pas essuyé le FIASCO du siècle dans la Mé. Vous chercheriez plutôt en ce moment même à réfléchir aux voies et moyens pour revenir au pouvoir en 2025 et brillé aux locales à venir. Vous êtes si sorcières et bêtes comme gbagba que même le PDCI ne veut s'allier avec vous contre le RHDP. C'est grave ça et c'est tout dire de votre déliquescence avancée dans notre marigot politique... On avance... Juste un observateur indépendant de passage...
 
 il y a 1 an
jordanchoco2020
ubiquismus pardon on est pas la pour les théories fumeuse nous distraire lol il s'agit de concret ton president divise tout le monde de son couple a son partie en passant par simone , affi, meme blé c'est la verité qui rougit les yeux et les casse pas donc arrête de détourner le sujet avec de longue envollées sans effet sur personne tu vois a Adzopé il a fait son blabla les Attié ont dit foutaise dégage lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre