Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
CEDEAO : La Côte d'Ivoire aura 07 sièges de  plus au parlement de l'institution sous-régionale, la question de la monnaie va être débattue à Bissau
 

CEDEAO : La Côte d'Ivoire aura 07 sièges de plus au parlement de l'institution sous-régionale, la question de la monnaie va être débattue à Bissau

 
 
 
 3536 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 25 janvier 2023 - 12:21

La première session extraordinaire 2023 du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se tiendra du 30 janvier au 03 février 2023 en Guinée-Bissau, indique un communiqué de l’institution sous-régionale.


Le Parlement de la CEDEAO est composé de 115 sièges. Pour l’attribution des sièges, il est garanti à chaque Etat membre un minimum de cinq sièges


Les quarante sièges qui restent ont été répartis au prorata de la population de chaque pays. Sur la base de cette répartition, le Nigeria dispose de 35 sièges, le Ghana 8, la Côte d’Ivoire 7, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal ont 6 sièges chacun. Les autres pays à savoir le Bénin, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée Bissau, le Libéria, la Sierra Leone et le Togo ont 5 sièges chacun, informe-t-on.


Bien avant, le parlement de la CEDEAO organise un séminaire parlementaire sur le thème : « La monnaie commune de la CEDEAO et le système de paiement interbancaire en tant qu’instruments de promotion du commerce régional », du 24 au 26 janvier 2023 à Bissau, la capitale de la Guinée Bissau, poursuit la note.


L’objectif de ce séminaire est de permettre aux parlementaires régionaux de mieux s’informer sur l’état d’avancement du programme de la monnaie unique ainsi que le projet de développement du système de paiement interbancaire dans l’espace CEDEAO.


 

Un système de paiement interbancaire efficace permet de faciliter les transferts de fonds ou les transactions monétaires intra régionales, d’accroître le commerce régional, de favoriser la coordination, la coopération et l’harmonisation dans les secteurs financiers aux niveaux national et régional et, en définitive, d’accélérer l’intégration économique.


Cependant, le commerce et le paiement intra-régional sont limités dans l’espace CEDEAO. Parmi les raisons de ce faible niveau, l’absence d’une monnaie unique entre les pays membres de la CEDEAO a été identifiée comme un obstacle limitant et un facteur aggravant le coût des transactions.


Avec l’organisation de ce séminaire, le Parlement de la CEDEAO souhaite ainsi contribuer au processus de création de la monnaie unique en assurant un contrôle efficace des organes et institutions communautaires en charge de ce programme et en favorisant l’adhésion des populations.


 

Des personnes ressources de la Commission de la CEDEAO, de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) et de l’Institution monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO) sont attendues pour l’animation de la rencontre, conclu le document.

 

Donatien Kautcha, Abidjan 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Liberer des criminels sous l'égide de la "réconciliation", bonne innitiative ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La présence militaire française est-elle un atout pour l'attractivité...
 
3132
Oui
57%  
 
2229
Non
41%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
CEDEAO : La Côte d'Ivoire aura 07 sièges de plus au parlement de l'institution sous-régionale, la question de la monnaie va être débattue à Bissau
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Pour la monnaie unique tout le monde a compris que c'est le Nigéria qui bloque toujours tout depuis des années. Ils sont incapables de respecter les critères communs établis par tous avec leur indiscipline économique et financière notoire avec cette monnaie de pacotille appelée Naira. Une monnaie très instable et génératrice d'inflation chronique dans le pays. D'ailleurs, il faut rappeler que SEULS les pays de l'UEMOA avec leur FCFA respectent LES CRITÈRES COMMUNS ÉTABLIS. Voilà pourquoi ils devraient constituer un noyau de départ pour l'éco comme ce fut le cas avec l'euro au départ MAIS la sorcellerie du Nigéria a tout foutu en l'air. Oui, vous avez bien entendu, les pays de la l'UEMOA avec leur CFA sont exemplaires. Aussi, le top 10 des pays de l'Afrique avec les meilleures perspectives pour les deux prochaines années comprend au moins 5 pays de l'UEMOA. Voici la réalité que les clowns gueulards émotionnels ne peuvent débattre... Juste un observateur de passage rétablissant les faits...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pour la monnaie unique tout le monde a compris que c'est le Nigéria qui bloque toujours tout depuis des années. Ils sont incapables de respecter les critères communs établis par tous avec leur indiscipline économique et financière notoire avec cette monnaie de pacotille appelée Naira. Une monnaie très instable et génératrice d'inflation chronique dans le pays. D'ailleurs, il faut rappeler que SEULS les pays de l'UEMOA avec leur FCFA respectent LES CRITÈRES COMMUNS ÉTABLIS. Voilà pourquoi ils devraient constituer un noyau de départ pour l'éco comme ce fut le cas avec l'euro au départ MAIS la sorcellerie du Nigéria a tout foutu en l'air. Oui, vous avez bien entendu, les pays de la l'UEMOA avec leur CFA sont exemplaires. Aussi, le top 10 des pays de l'Afrique avec les meilleures perspectives pour les deux prochaines années comprend au moins 5 pays de l'UEMOA. Voici la réalité que les clowns gueulards émotionnels ne peuvent débattre... Juste un observateur de passage rétablissant les faits...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter