Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Lutte antiterroriste, plus de 7 milliards de F CFA collectés en deux mois
 

Burkina Faso : Lutte antiterroriste, plus de 7 milliards de F CFA collectés en deux mois

 
 
 
 4113 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 avril 2023 - 09:59

Le premier ministre burkinabé Me Kyelem de Tambela



Le Fonds de Soutien Patriotique (FSP) a collecté plus de 07 milliards de F CFA en moins de deux mois, destiné à la prise en charge des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, selon le gouvernement


Ce montant collectes à travers des taxes et dons a été présenté lors de la première session du Conseil d’orientation du Fonds de soutien patriotique, présidé par le premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla. 


Pour le chef du Gouvernement, cette mobilisation des Burkinabè montre que le pays dispose des moyens de sa politique.


Dans la lutte qu’il mène contre les terroristes, le Burkina Faso a décidé, depuis quelques années, de recruter des supplétifs au sein de la population civile, pour soutenir les forces de défense et de sécurité.


Ces supplétifs, appelés Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), sont au nombre de cinquante mille, dont beaucoup ont déjà été formés et déployés sur le terrain.


Pour leur prise en charge (prime d’opération, alimentation, santé, équipement…), les autorités de la Transition ont créé, au cours du Conseil des Ministres du mercredi 11 janvier 2023, le Fonds de Soutien Patriotique (FSP).


 

 Ce fonds est approvisionné par les contributions financières volontaires, les dons et legs, les affectations de ressources spécifiques et par toute autre ressource autorisée.


Lors de la première session du FSP, il s’est agi d’examiner et d’adopter le projet de rapport d’opérationnalisation du Fonds, mais aussi d’affecter les ressources disponibles, aux VDP.


Sein le premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, il est attendu de la mise en place du FSP, une contribution significative à la réalisation des objectifs prioritaires de la Transition déclinés dans le Plan d’actions pour la stabilisation et le développement (PA-SD) notamment ceux relatifs à la lutte contre le terrorisme, à la restauration de l’intégrité territoriale et à la réponse à la crise humanitaire que traverse le Burkina Faso.


Il a expliqué que l’objectif recherché à travers la création de ce Fonds, c’est de disposer d’un instrument adéquat pour collecter et centraliser les contributions financières des patriotes et des amis du Burkina Faso, en vue de soutenir et accompagner les efforts de défense et de sécurité de notre territoire. 


En effet, a-t-il souligné, malgré les énormes efforts consentis par le Gouvernement burkinabè, les défis demeurent colossaux aux plans sécuritaire et humanitaire, pour la prise en charge diligente des personnes affectées ayant besoin d'assistance et de protection.


C’est pourquoi, a révélé le Premier ministre, les Burkinabè, de l’intérieur comme de l’extérieur, qui ont toujours su opposer une résistance héroïque à toutes les formes d’asservissement, ont pris conscience de leurs rôle et place dans cette guerre asymétrique, à travers notamment des mobilisations et des contributions spontanées pour soutenir les actions déjà engagées par le Gouvernement.


Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, s’est par ailleurs engagé personnellement à veiller à la bonne gestion financière et comptable du FSP. 


 

“Au regard de l’évolution des encaissements, des souscriptions et des annonces déjà enregistrées, nous avons bien des raisons d’être satisfaits de la mise en place de ce mécanisme pour accompagner les efforts du Gouvernement”, s’est réjoui le Premier ministre.


En rappel, le système de gouvernance du FSP repose sur deux organes, à savoir le Conseil d’orientation et le Comité de gestion. Le Conseil d’orientation est présidé par le Premier ministre. 


Il est composé des membres du Gouvernement, des représentants des partis politiques, du patronat, des syndicats, et de la société civile. 


Quant au Comité de gestion, il est dirigé par le Secrétaire Général du Ministère en charge des finances et comprend des représentants de la Présidence du Faso, des Ministères, du patronat, de la société civile, des syndicats et des VDP.



Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Lutte antiterroriste, plus de 7 milliards de F CFA collectés en deux mois
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter