Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, le Centre de Service Civique démarre sa rentrée avec 200 jeunes
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, le Centre de Service Civique démarre sa rentrée avec 200 jeunes

 
 
 
 3679 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 12 avril 2023 - 11:45

Des jeunes de la première cohorte mardi au CSC de Bouaké)ph KOACI) 



Inauguré le vendredi 24 mars 2023 par le premier ministre chef du gouvernement Patrick Achi, le Centre de Service Civique (CSC) de Bouaké, situé au quartier Olienou sur l'axe Bouaké-Brobo, à proximité du Centre de réinsertion des enfants de la Première Dame Dominique Ouattara, en face de l'ex ENSOA, a effectué sa rentrée ce mardi 11 avril 2023. Ce sont 200 jeunes, filles et garçons de la première cohorte, qui ont pris part à ce lancement.


L'objectif de la mise en place de ce centre bâti sur une superficie de 4 ha, à en croire Monsieur Amara Coulibaly, directeur du Service Civique d’Action pour le Développement (SCAD), est de permettre à tous les jeunes déscolarisés ou n'ayant jamais été inscrits à l'école, de pouvoir faciliter leur insertion professionnelle. « Cette formation fera en sorte que les jeunes qui sont ici, commencent à avoir à nouveau confiance en eux-mêmes, à avoir l’estime de soi et à avoir un nouvel horizon et se dire que l’espoir est permis. Car, nous avons ici des jeunes qui, pour la plupart, ont des comportements plus ou moins marginaux.


 

Il est donc important de remettre dans leur vie la valeur discipline et la valeur travail. Il s’agit de faire en sorte qu’ils se rendent compte qu’il y a des vraies valeurs dans la vie et qu’en mettant ces valeurs en exergue, il n’y a pas de raisons qu’ils ne réussissent pas...» a fait savoir Monsieur Amara Coulibaly.


Durant six mois, cette formation qui comprend deux phases, s'articulera pour la première sur la connaissance des valeurs civiques et morales pour faire de ces jeunes des citoyens modèles. Pour la deuxième phase, il s'agit de donner une qualification professionnelle à ces jeunes qui n'en ont aucune. Par ailleurs, ils bénéficieront d’un encadrement militaire pour faire d’eux des personnes disciplinées et respectueuses des institutions de la République.


Pour la directrice de ce centre, mademoiselle Dogo Délareyne, « Il faudrait que les jeunes se concentrent sur la formation. Ce n’est que six mois, six mois de rigueur et de discipline, six mois de concentration et après, ils auront toute la vie pour bénéficier de ces six mois d’effort.»


Ces jeunes, avant leur insertion professionnelle avec l'appui de l'agence emploi jeunes, au terme de leur six mois de formation, iront en stage de perfectionnement de trois à six mois en entreprise ou auprès de maîtres artisans. Une visite guidée, a permis de constater dans le centre des bâtiments, notamment celui des ateliers Pâtisserie, Boulangerie, Cuisine, Réfectoire, la salle de formation, les dortoirs disposant de 250 lits pour garçons et 250 lits pour les filles et des aires de jeux.


Enfin, notons que ce centre de Bouaké de grande capacité, à même de former 1000 jeunes par an, est destiné aux jeunes issus du District de la Vallée du Bandama.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : La dette ivoirienne notée BBB+ par Standard and Poor's, douche froide pour l'opposition ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoir...
 
3106
Oui
73%  
 
1034
Non
24%  
 
141
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, le Centre de Service Civique démarre sa rentrée avec 200 jeunes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter