Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels, Patrick Achi annonce une augmentation de 9 à 18 % pour les différents secteurs d'activités
 

Côte d'Ivoire : Revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels, Patrick Achi annonce une augmentation de 9 à 18 % pour les différents secteurs d'activités

 
 
 
 12112 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 01 mai 2023 - 19:10

Patrick Achi ce lundi à Abidjan




La commémoration de la Fête du Travail a eu lieu ce jour à la Primature. Cette cérémonie a été présidée par Patrick Achi, Premier ministre, chef du Gouvernement qui avait à ses côtés plusieurs membres de son gouvernement. Il a à l'occasion rappelé que « des avancées notables ont été enregistrées dans le secteur privé grâce aux concertations constructives entre le Gouvernement et les organisations d'employeurs et de salariés, qui ont abouti à l'augmentation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti, le SMIG, de 60 000 FCFA à 75 000 FCFA. 


Concernant la revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels qui viennent subséquemment après que le SMIG a été arrêté, Patrick Achi a annoncé solennellement aux responsables syndicaux des cinq centrales syndicales du pays que les discussions ont abouti à un accord d'augmentation de 9 à 18% pour les différents secteurs d'activités. 


« Trois nouveaux secteurs qui n'en faisaient pas partie ont été ajoutés, le secteur des mines et carrières, le secteur éducation/formation/enseignement confessionnel et les secteurs éduction/formation/enseignement privé laïc », a-t-il ajouté. 

Quant aux retraités, des secteurs privés et publics, le chef du Gouvernement a affirmé qu'ils ne sont pas restés en marge de cette dynamique. « Ainsi, nos anciens ont vu leur pension de retraite revalorisée, ce qui est amplement mérité au regard de leur contribution à l'essor de notre nation », a précisé, M. Achi.

Selon lui, en plus des avantages accordés, l'Etat a fait un effort exceptionnel en apportant une subvention sur le carburant et la farine boulangère pour un montant de près de 800 milliards FCFA, et demander aux acteurs du secteur privé de réduire leur marge en acceptant de plafonner les prix des produits de première nécessité afin de maintenir le pouvoir d'achat des populations.


Il a à l'occasion traduit toute sa gratitude aux acteurs économiques, industriels, commerçants, PME, qui ont bien voulu contribuer également à l'effort du maintien du pouvoir d'achat en acceptant de réduire leur marge et ainsi rendre le plafonnement des prix des nombreuses denrées de première nécessite possible.


 

« C'est donc un effort collectif entre industriel, Etat, Importateurs et producteurs, qui a permis d'aboutir à cet équilibre plus supportable pour les populations. Chacun aura joué sa partition dans ce combat inlassable du maintien du pouvoir d'achat. Ces avancées traduisent, si besoin était, la vitalité du dialogue et des avancées sociales en Côte d'Ivoire que nombre de pays et du monde nous envient », a mentionné, le Premier ministre.


Il a invité les travailleurs à continuer, à travers un dialogue social responsable, dans l'identification et la mise en œuvre des réformes à entreprendre, à travailler tous ensemble pour ce pays qui est en passe de devenir l'un des phares d'une Afrique qui avance, la tête haute, le regard altier et confiant dans ses forces, etc.


Le chef du Gouvernement a évoqué, la prise du décret relatif aux modalités de l'obligation de la CMU qui s'inscrit dans la dynamique de la généralisation de la CMU.


« L'effectivité des soins dans nos centres de santé, combinés avec la poursuite de la sensibilisation et l'accès aux médicaments, font de ce projet, un véritable instrument de l'expression de la solidarité envers les populations les plus fragiles », s'est-il réjoui.


Dans le cadre du Programme Multisectoriel d'Appui au Système National des Filets Sociaux, ce sont 100.000 ménages de quatorze régions qui bénéficieront d'aides en 2023. Selon, Patrick Achi, le Gouvernement envisage d'ailleurs la prise en compte de 300.000 nouveaux foyers bénéficiaires d'ici à 2025.


« Ce combat pour soutenir nos frères et sœurs les plus vulnérables se traduit par des dépenses spécifiques à hauteur 122,5 milliards de francs CFA », a révélé, le chef du Gouvernement.


Le gouvernement a pris des mesures fortes pour garantir la quiétude des populations. Patrick Achi a révélé que les capacités des Forces de Défense et de sécurité ont été renforcés puissamment.


 

« Des moyens de grande ampleur ont été mobilisés pour former et équiper nos troupes qui restent en éveil sur toute l'étendue du territoire. Rendons hommage à ces défenseurs de nos valeurs républicaines qui œuvrent sans relâche pour assurer le bien-être et la sécurité des populations », a-t-il mentionné.


Concernant l'amélioration des conditions de vie des populations, de nombreuses avancées ont été enregistrées, notamment en matière d'accès à l'électricité, à la modernisation du réseau routier, à la sécurité routière, et à l'accès à l'eau potable. Pour Patrick Achi, les actions et mesures d'envergure touchant au travail, doivent être soutenues par une économie forte et résiliente.


« La nôtre l'est, je puis vous l'assurer. Oui, de nombreux défis restent à relever, nous avons pris bonne note des nouvelles revendications présentées ce jour par les centrales syndicales qui feront l'objet d'un examen approfondi par le Gouvernement. Nous pouvons avoir confiance dans notre capacité à faire face et à surmonter les épreuves », a-t-il conclu.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels, Patrick Achi annonce une augmentation de 9 à 18 % pour les différents secteurs d'activités
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter