Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Dabakala, le chauffeur d'un camion de transport perd le contrôle de son véhicule et termine sa course dans une école privée
 

Côte d'Ivoire : Dabakala, le chauffeur d'un camion de transport perd le contrôle de son véhicule et termine sa course dans une école privée

 
 
 
 3916 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 mai 2023 - 16:12

Un camion de transport



L’on a presque frôlé le pire ce mercredi 10 mai 2023 à Dabakala, dans le nord du Pays. Le conducteur d’un camion de transport n’a pas trouvé mieux que de terminer sa course dans un établissement secondaire privé de Dabakala, apprend KOACI de sources sur place.


En effet, un véhicule de transport de voyageurs a fait irruption dans une école privée parce que le chauffeur en avait perdu le contrôle.


 

Selon les informations en notre possession, une défaillance du volant a entraîné le chauffeur à opter pour le choix de foncer dans l’école.


Résultat, même si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, les voitures du personnel enseignant et d’encadrement, stationnés devant cet établissement, ont été endommagés.

 


Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dabakala, le chauffeur d'un camion de transport perd le contrôle de son véhicule et termine sa course dans une école privée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter