Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : 16 morts à Dakar et 500 interpellations dans les troubles liés à la condamnation d'Ousmane Sonko
 

Sénégal : 16 morts à Dakar et 500 interpellations dans les troubles liés à la condamnation d'Ousmane Sonko

 
 
 
 4974 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 juin 2023 - 09:04

Manifestations au Sénégal



 Les troubles qui ont suivi la condamnation de l'opposant Ousmane Sonko ont occasionné la mort d'au moins seize personnes , selon un dernier bilan revu à la hausse, et 500 interpellations à Dakar et ses environs.


 Un calme relatif semble avoir été observé ces derniers jours, mais le ministère de l'Intérieur dresse un triste bilan du mouvement de contestation lié à la condamnation à deux ans de prison ferme du leader du parti Pastef, Ousmane Sonko.


D'après le ministère, un nouveau décès enregistré ce week-end porte à 16 le nombre de personnes tuées dans les heurts avec les forces de sécurité.


Depuis le début des manifestations , 500 personnes au moins ont été interpelées selon le gouvernement, certaines appartenant à des formations politiques, mais la majorité n'ont pas d'appartenance partisane.


 

 L'accès aux réseaux sociaux, notamment WhatsApp, Facebook et Twitter, n'ont toujours pas été rétablis , le temps que la situation se calme, rapporte-t-on du côté du ministère de l'Intérieur.


Plusieurs appels au calme ont été lancés par des organisations internationales et de personnalités sénégalaises, tels que le chanteur Youssou N'Dour ou le footballeur Sadio Mané. 


Jusqu'ici, aucun des camps opposés ne veut assumer ses responsabilités.


Le Pastef, parti d'Ousmane Sonko évoque 19 morts, dénonçant la répression meurtrière des forces de défense et de sécurité et l'utilisation de milices privées pour mater, selon ses mots, les populations civiles. 


 

De son côté, le gouvernement accuse les partisans de Sonko, soutenus par les forces obscures, de se livrer à des actes de vandalisme et de banditisme pour déstabiliser le pays.


À titre de rappel, l'opposant Ousmane Sonko, candidat déclaré à la présidentielle de 2024, a été condamné à deux ans prison ferme et à 20 millions d'amende pour corruption de la jeunesse à la suite d'une affaire de viols sur l'employée d'un salon de beauté en 2021.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Sénégal : 16 morts à Dakar et 500 interpellations dans les troubles liés à la condamnation d'Ousmane Sonko
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter